Vous êtes ici › Les groupes / artistesWBekki Williams › Edge of Human

Bekki Williams › Edge of Human

10 titres - 47:42 min

  • 1 Amber Dawn (Twilight Mix) 7:55
  • 2 First Light (The Awakening) 5:38
  • 3 Firewalk 3:37
  • 4 Ephemeris 3:05
  • 5 Where Times Collide 2:01
  • 6 The Azmara Variations 4:33
  • 7 Ever-Changing Calm 3:51
  • 8 Xanthe's Garden 4:21
  • 9 The Human Edge 6:07
  • 10 Amber Dawn (Original Version) 6:26

line up

Bekki Williams : Synthétiseur, électroniques & Effets

remarques

Pour en savoir plus sur Bekki Williams, visitez son site web au http://www.bekkiwilliams.com/

chronique

Styles
musique électronique
Styles personnels
new age

J’étais bien curieux de découvrir la musique de Bekki Williams, une artiste du catalogue anglais AD Music. Imposant catalogue qui mous a fait découvrir d’excellents artistes; avec un style orchestral progressif, comme David Wright, Robert Fox, Callisto et Code Indigo. Bekki Williams est plus modérée, aux limites d'un New Age progressif, sans pour autant y verser dans ses orchestrations à l’eau de rose. Edge of Human est un rendez-vous doux, léger et superbement mélodieux. Bekki Williams évite les facilités pour offrir un fin mélange sobre d’une Enya, sans les vocalises, d'un Vangelis modelé sur du Mannheim Steamroller, du côté romantique de Suzanne Ciani en passant par la jovialité de Yanni. Un mélange intéressant pour âmes douces et sensibles, à la recherche du romanesque. Un album pas spécialement pour amateurs de musique sombre et expérimentale, mais si certains lecteurs apprécient ce style léger, ils seront pleinement servis avec Edge of Human.
Amber Dawn est loin d’un Nouvel Age passif, bien au contraire! Un titre à la structure rotative sur de bonnes orchestrations et des passages bouillonnants, rappelant les bons dénouements du New Berlin School. First Light est une pure ballade électronique simpliste. De beaux arrangements, des sections de violons en mouvement lent sur des percussions lourde, contrastant dans les styles. On y entend une belle sonorité de guitare, sur des percussions roulantes, à la Vangelis. Firework présente une structure très orientale, digne des bons films d’espionnage. Le mouvement est sombre et lancinant, un peu comme Mezzanine, créant un effet de tension fort réussi. Moins tendu, Ephemeris est une belle ballade aux violons éplorés, soufflant un air nostalgique entouré de chœurs sobres. Where Times Collide et une pièce survoltée avec une superbe utilisation des choeurs qui se moulent à des structures orchestrales fluide et très bougeante. The Azmara Variations et Ever-Changing Calm sont des titres du même ordre. Des rythmes bouillants, avec de belles guitares et une structure orchestrale très dense. Le côté technoïde de Ever-Changing Calm est tout a fait inattendu et se moule parfaitement aux arrangements orchestraux qui décoiffent de plus en plus.
Avec Xanthe's Garden nous pénétrons dans l’univers doux et romanesque de Bekki Williams. Une ballade à 2 tons, où le coté romanesque est assumé par une belle guitare, des souffles flûtés et un beau coté orchestral bien étoffé. Une belle pièce qui nous conduit à The Human Edge, une belle ballade au rythme plus soutenu par de bonnes percussions et une belle structure orchestral solide. Encore plus délicat, Amber Dawn revient à des accords légers que l’on retrouve en terre Nouvel Agiste.
Bekki Williams livre un album honnête, en conformité avec son style délicat et poétique. Un album vivant, aux mouvements et séquences parfois étonnantes. Si la beauté prime sur la complexité, The Human Edge est un album qui vous plaira. Amateurs de Berlin School, d’électro-prog, il faudra jeter votre dévolu ailleurs, à moins qu’une petite soirée romantique avec votre belle du moment ne soit prévue. Moi j'ai écouté en bonne compagnie, qui a aimée plus que moi.

note       Publiée le mercredi 4 juillet 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Edge of Human" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Edge of Human".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Edge of Human".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Edge of Human".

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
genre t'es pas d'accord ;)
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar
rah ces nouveaux... ;-)
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
Pour avoir écouté tous les extraits du site, j'ai trouvé ça incroyablement niais, cucul, mièvre (Amber Dawn, digne d'Aeoliah) ses reprises de morceau classique sont inécoutables, j'ai l'impression d'entendre de la musique d'attente téléphonique ou de publicité pour du shampooing, le truc se retrouve à 4/6 sur un site dédié aux musiques sombres et expérimentales, je m'inquiète...
Phaedream Envoyez un message privé àPhaedream
avatar
Ce n'est pas du New Age proprement dit. Mais cela étant clarifié, je crois que les lecteurs de GUT doivent à tout le moins savoir qui sont les artistes de MÉ. Mais, n'ayez crainte, il n'y aura plus d'autres chroniques sur Bekki Williams. J'estime toujours que les lecteurs ont le droit de savoir avant d'être tenter d'acheter...n'est-ce pas la beauté d'une chronique?
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
Aïe, après les reprises orchestrales de JMJ, voici le New Age sur Guts... c'est décidé, je fais tout Enigma et Adiemus