Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVeronica Lipgloss And The Evil Eyes › The witch's dagger

Veronica Lipgloss And The Evil Eyes › The witch's dagger

cd • 11 titres

  • 1Driving thru the rain
  • 2Mars
  • 3Strip mall glass
  • 4Just for fun
  • 5Flickering reels
  • 6Rats
  • 7Like lead
  • 8Unicorn song
  • 9Bleed to the beat
  • 10Benny's nightmare
  • 11Let me see your eyes

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Louder Studios Fall, 2004

line up

Rhani Lee Remedes (chant, basse), James Brooks Caperton (guitare, saxophone), Krispy (basse, synthé), Andrey Netboy (batterie)

remarques

le cd inclut la vidéo de 'Strip mall glass'

chronique

Veronica Lipgloss and the Evil Eyes est un peu le groupe venu de nulle part qui m'est tombé sur la caboche et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça a fait très mal. Le premier morceau, l'excellent 'Driving thru rain', explose dans la plus pure tradition deathrock avec guitares glauques, rythmique lourde, chant féminin possédé (je songe notamment à Scarlet Remains, voir Superheroines). Le second pourtant se rapproche nettement de formation comme The Vanishing ou Auto nervous, notamment de par l'utilisation d'un saxophone complètement barré. En fait, tout au long de l'album, le groupe va osciller entre ces deux pôles de noirceur, l'aspect lourd et morbide du deathrock et la touche electro-punky de la scène contemporaine de San Francisco. Une pièce comme le magnifique 'Strip mall glass' va même jusqu'à fusionner les deux en même temps. Une chose est sûre, Veronica Lipgloss and the Evil Eyes ont du talent, les compositions sont variées, très puissantes et malsaines au niveau des climats, sans négliger une forte accroche mélodique; Rhani Lee Remedes à un chant efficace, légèrement en retrait d'où une impression hantée, quelque chose de nocturne, d'urbain et inquiétant qui explose parfois de manière totalement folle. Le saxophone est judicieusement utilisé, angoissant sur les très bons 'Flickering reels', 'Like lead' ou juste de façon délirante ('Mars', 'Unicorn song'). 'Witch's dagger' a tout du disque dont on devient facilement accro, méfiez-vous !

note       Publiée le mardi 3 juillet 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The witch's dagger".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The witch's dagger".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The witch's dagger".

saïmone › lundi 3 août 2009 - 23:41  message privé !
avatar

Du Polysics qui ferait du Birthday Party, j'ai trouvé. Intégralement bonnard. Cimer

Note donnée au disque :       
cyprine › lundi 3 août 2009 - 19:36  message privé !

...le côté video game en moins.

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 3 août 2009 - 13:57  message privé !
avatar

Ok, checkage

Note donnée au disque :       
cyprine › lundi 3 août 2009 - 11:00  message privé !

Ça ressemble furieusement à du Polysics...

Note donnée au disque :       
Angor Nocturus › samedi 10 mai 2008 - 14:00  message privé !
Je me souviens particulierement du titre 'Benny's Nightmare' ! Totalement déjanté et génial !