Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Birthday Party › Prayers on fire

The Birthday Party › Prayers on fire

  • 1981 - 4AD, CAD 104 CD (1 cd)

cd | 13 titres

  • 1 Zoo music girl
  • 2 Cry
  • 3 Capers
  • 4 Nick the stripper
  • 5 Ho-ho
  • 6 Figure of fun
  • 7 King Ink
  • 8 A dead song
  • 9 Yard
  • 10 Dull day
  • 11 Just you and me
  • 12 Blundertown
  • 13 Kathy's kisses

enregistrement

A.A.V.Studio 2, Melbourne, Australie, décembre 1980-janvier 1981

line up

Phill Calvert (Phil Calvert) (batterie, percussions), Nick Cave (chant, piano, saxophone, batterie), Rowland S. Howard (guitare, chant, choeurs), Anita Lane (vocaux), Mick Harvey (guitare, orgue, piano, percussions), Tracy Pew (basse), Phillip Jackson (trompette)

chronique

Diabolique, ce premier disque des Birthday Party est proprement diabolique... Bon sang, écoutez donc 'Zoo music girl' et 'Cry'... quelle tension ! Cette rythmique roulante et tribale, cette basse tendue, ces guitares qui laminent et ce chant possédé comme dans une cérémonie vaudoue qui donne l'impression que Nick Cave va s'effondrer l'écume aux lèvres... Ou alors dans un registre différent, le splendide 'Capers', sorte de blues aux vocaux glauques ou le prenant 'Dull day'... C'est un peu comme le hanté 'Ho ho' (plus proche de la mélancolie de Crime and the City Solution), voilà les seuls instants de répit dans cette transe torturée et jouissive... Quelle tension, quelle violence organique... avait-on encore besoin de ces cuivres malsains ('Nick the Stripper', 'Zoo music girl') ou des orgues fous de 'Picture of fun' ? Oui, oui, oui... Vous voulez que je continue ? C'est que, comme moi, ce blues punk dépressif et violent vous prend aux tripes et vous les tord jusqu'à donner le frisson... Blasphématoire et sans concession, la beauté du diamant brut...

note       Publiée le vendredi 22 juin 2007

partagez 'Prayers on fire' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Prayers on fire"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Prayers on fire".

ajoutez une note sur : "Prayers on fire"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Prayers on fire".

ajoutez un commentaire sur : "Prayers on fire"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Prayers on fire".

SEN › vendredi 4 octobre 2019 - 21:43  message privé !

J'avais oublié que c'était aussi bon ! ça c'est ma came !

Note donnée au disque :       
DOCPSYCHE › lundi 25 février 2013 - 11:04  message privé !

disque séminal du SWAMP ROCK, sorte de blues punk "chtarbé", à ranger à coté du premier GUN CLUB et de n'importe quelle oeuvre de JON SPENCER, un must de décadence !!

boumbastik › jeudi 14 janvier 2010 - 23:41  message privé !

mémémémémé c'est que c'est bien crasseux tout ça, ça pue, ça suinte, ça grince, ça couine, ça se vautre dans la fange, miam !

Reflection › jeudi 23 juillet 2009 - 23:23  message privé !

Grosse boucherie aussi mais j'ai une légère préférence pour "Junkyard", plus jusqu'auboutiste et taré.

Note donnée au disque :       
Saint Huck › jeudi 22 janvier 2009 - 21:05  message privé !

"The Birthday Party" est une formation extraordinaire, où la violence de leur musique n'est pas un effet de manche, une pose ou un outil marketing : il s'agit d'un hurlement terrifiant, pertinent, plein de mélodies tueuses d'un groupe frustré par son époque (début des nnées quatre-vingts), par leurs contemporains (même les soi-disants punks qui venaient à leurs concerts les jugeaient "too much"), par l'état de la musique rock... Il s'agit d'une musique vraiment inquiétante, suicidaire, où chaque musicien n'en à que faire de faire mal, de se faire mal... puisque tout leur semble déjà perdu... Limite délinquants, ouvertement junkies, librement au fond de la bouteille, ils se sont cassés le corps pour que l'âme de leur ambition musicale puisse être enregistrée. Témoignage ahurissant d'une démarche artistique qui lamine les nerfs, nettoie les oreilles et ouvre les perspectives que nous connaissons... A se procurer d'urgence, car il s'agit toujours d'urgence, pour cette musique. Et achetez les John Peel Sessions, si vous aimez avoir la trouille au ventre et la jouissance aux tympans. Est-il utile de préciser qu'entre John Peel et le groupe, les relations furent... tendues ?