Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEGert Emmens › A Boy’s World

Gert Emmens › A Boy’s World

6 titres - 78:51 min

  • 1 School’s Out 10:40
  • 2 Gaming Part I : Battles are won and lost 21:26
  • 3 Life Around the Sand Castle 9:55
  • 4 Gaming Part II : The Quest 20:32
  • 5 Adolescent Behavior 10:48
  • 6 Nothing lasts Forever 5:28

line up

Gert Emmens: Boss DR-660, CRB stringmachine, Elektor Formant modular ('2), Elka solist 505, EMU E6400 Ultra, EMU Proteus 2, EMU Vintage Keys Plus, Farfisa Syntorchestra, Hammond Auto Vari 64, Korg MS-2000, Korg PE-1000, Korg Wavestation Ex, Memorymoog Plus, Minimoog, Moog Opus 3, Moog Prodigy, Moog teh Source, Moog Taurus MK1, Philips Philicorda GM751, PPG 1020, Roland MDC1, Roland MVS1, Roland RS-202, Roland SH-32, Vermona ER9, Yamaha AN1x, Yamaha SY85 Frank Emmens: Voix

chronique

Gert Emmens est une valeur sure dans le monde de la MÉ. Depuis Wanderer of Times, le synthésiste Hollandais aligne des opus d’une qualité exceptionnelle, alliant la complexité de ses longues pièces exploratoires à des thématiques mélodieuses qui accrochent. Dédié à l’imaginaire de son fils de 12 ans, A Boy’s World est un pur chef d’œuvre de constance séquentielle, dans un univers musical à la fois progressif et mélodieux. Enrobé d’une merveilleuse pochette, réalisée par l’artiste George Grie (dont je vous invite fortement à consulter ses œuvres sur son site www.neosurrealismart.com), A Boy’s World transcende l’imaginaire avec une approche juvénile à peine sentie. Le voyage fantastique de Frank débute après l’école. Les particules d’ion encerclant son imagination, de fines poussières atmosphériques entourent le garçon qui le transporte, ainsi que nous, dans une atmosphère riche et lourde; le début d’un fantastique voyage sonore. Un beau mouvement séquentiel aussi lourd que lent, mais avec une thématique mélodieuse accrochante, instaure un tempo galopant, comme sur une plaine bossée de légères butes. School’s Out devient une sorte de western galactique truffé de somptueux solos et de souffles mellotronnés à découper l’horizon musical d’une tendresse rebelle. Les percussions claquantes ajoutent une dimension électronique cosmique à un titre subtilement modulé. Percussions et effets sonores sont admirablement bien exploitée par Gert Emmens. Sur Gaming Part I : Battles are won and lost, le séquenceur est lourd et menaçant. Les effets sonores qui y circulent et ululent au néant sont superbes et cernent un monde éclectique étrange, guidé par de somptueux synthés et des séquenceurs aux humeurs variées sur des modulations en constante évolution. Un excellent titre, aux tempos qui crescendent sur de furieuses séquences qui s’enroulent aux travers les suaves solos synthétisés. Vers la 14ième minute, une fuite atmosphérique s’installe, forgeant une nouvelle structure séquentielle qui donne libre cours à un synthé très libertin. La partie 2, The Quest est la plus belle pièce sur cet opus. Après une intro superbement mélodieuse, le séquenceur trace un rythme cascadeur, pavant la voie à un unique mélange Emmensien où les synthés, les chœurs et les séquenceurs s’unissent pour créer une thématique harmonieuse qui colle à l’ouïe et ce, malgré les nombreux changements d’orientations. Écoutez le synthé siffler la douceur mélodieuse des vents, sur des modulations enchanteresses, est un délice qui fait lever le poil et qui secoue les dernières pensées mélancoliques de l’âme. Un titre génial, d’une complexité qui n’a d’égale que sa sensibilité, une fois apprivoisée. Life Around the Sand Castle, tout comme Adolescent Behavior et Nothing lasts Forever sont des titres plus fougueux, étant fortement séquencés. Chacun offre des structures et des passages panachés, offrant des nuances plus souples et douces, notamment le brillant mellotron de Adolescent Behavior Gert Emmens va droit au but et offre une musique imagée et très puissante, digne de ses œuvres antérieures. J’ai aimé du début à la fin, avec en prime une poignée de frissons d’amour pour la musique et ses nombreux rebondissements. A Boy’s World est un album à se procurer.

note       Publiée le lundi 18 juin 2007

partagez 'A Boy’s World' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A Boy’s World"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A Boy’s World".

ajoutez une note sur : "A Boy’s World"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A Boy’s World".

ajoutez un commentaire sur : "A Boy’s World"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A Boy’s World".

gkar02300 › jeudi 21 juin 2007 - 21:03  message privé !
Excellent album......comme toujours
Note donnée au disque :       
Phaedream › jeudi 21 juin 2007 - 13:02  message privé !
avatar
C'est gentil dariev, et que j'aime ton accent québecois :)
dariev stands › lundi 18 juin 2007 - 19:12  message privé !
avatar
hey ça faisait longtemps !!! ben mon caliss, on s'demandait ou t'étais lo. T'as sacré ton camp d'un coup, tu nous a inquiétés. Non sans mauvaises blagues : welcome back my friend... etc.