Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStalaggh › :Projekt Misanthropia:

Stalaggh › :Projekt Misanthropia:

1 titres - 35:00 min

  • 1/ :Projekt Misanthropia:

line up

inconnu

remarques

L'un des musiciens travaille dans une institution psychiatrique et invite des malades à se charger des hurlements.
digipack limité/numéroté à 1000 exemplaires. Il existe une édition limitée/numérotée à 25 exemplaires comprenant une pochette opaque, une repro d'un dessin, un autocollant numéroté et une boite (vide) de Risperdal, neuroleptique pour le traitement de la schizophrénie, utilisé par les patients.

chronique

Styles
indus
metal extrême
Styles personnels
audio terrror

Troisième et dernier volet de la « trilogy of terrror » entamée cinq ans plus tôt avec :Projekt Nihil:. L’enregistrement se serait déroulé en trois phases : enregistrement de destruction d’usine désaffectée par les membres du groupe (ados frustrés ?), puis enregistrement des vocaux par sept malades dans d’une église abandonnée et rajout d’un fond musical improvisé sur le tout. En toute logique, le premier volet étant surtout malsain et le second extrêmement violent, on aurait pu s’attendre à une conclusion ultime, jusqu’au-boutiste dans sa violence et sa haine. Le début l’annonçait plutôt bien. Mais s’il y a bien un détail qui gâche tout dès la sixième minute, ce sont les éléments black metal rajoutés. C’est aussi frustrant et mal venu que les parties black du « Burning the temple of God » de MZ.412, sauf qu’elles ne sont vraiment pas terrible et qu’on ne peut pas les zapper. Dans :Projekt Terrror: les quelques sons venaient se greffer au reste dans un ensemble cohérent, qui nous rappelait le statut musical de l’oeuvre. Ici, on a surtout l’impression que notre voisin à la peau livide et aux cheveux sales (vous en connaissez ?) a mis sa sono à fond pour ne pas entendre votre « musique ». Tout n’est pas à jeter non plus, l’ambiance est toujours aussi démente et chaotique dans ses montées peu avenantes, mais finalement moins rentre-dedans que :PT: là où on se serait attendu à une déflagration bruitiste ultime que l’on aura finalement que de temps à autre. On arrive peut-être ici à toucher au point faible du groupe : son accumulation de gimmicks lui fait oublier le message (et l’inspiration) qui finalement était déjà passé à travers l’opus précédent et les versions harsh noise de Xardas sur :Nihilistik Terrror:. Retour en arrière donc pour un objet qui n'a pas su faire le choix de son essence : musique ou terreur absolue ? Et la suite alors ? Eh bien ces messieurs reviendront sous le nom de Gulaggh (le secret de leur nom ? G pour Global, H pour Holocaust…) avec, je cite « une perversion de la musique classique », avec toujours les malades mentaux au micro. A quand la chorale ? J'en frémis d'avance... ou pas.

note       Publiée le dimanche 17 juin 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur ":Projekt Misanthropia:".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur ":Projekt Misanthropia:".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur ":Projekt Misanthropia:".

KannibaleKorpse50 › dimanche 29 décembre 2019 - 17:15  message privé !

C'est horrible, que ce soit la musique et l'idée derriere l'album.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › samedi 28 mai 2011 - 13:02  message privé !

Gulaggh ça a l'air bien aussi. Très proches de cauchemars auditifs que j'ai pu avoir, à base de repet d'orchestre qui vire au carnage, et les zombies qui trainent les violons cordes contre le planchers. EDIT : ah bah c'est deja un peu présenté à la fin de la chro. C'est presque plus terrifiant une fois le coté grossmachine evacué

taliesin › samedi 17 octobre 2009 - 09:06  message privé !

Je découvre enfin ce projet, et je dois admettre que je suis un peu déçu... Bon, en même temps, me direz-vous, j'ai commencé par la fin, et visiblement le moins intéressant du lot ! Ce n'est pas réellement mauvais, et le petit côté black ne me dérange pas (au contraire ^_^), en revanche je ne perçois aucune cohérence, j'ai l'impression d'un grand n'importe quoi...

Note donnée au disque :       
zbr › lundi 18 juin 2007 - 16:05  message privé !
Je tiens un scoop pour les Stalaggh fanatix. Il semblerait, une fois de plus, que la personne aux manettes soit en fait LE TUEUR DU ZODIAQUE lui même... ! Pas mal le coup des malades mentaux et de l'église abandonnée, pas mieux ...
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › dimanche 17 juin 2007 - 19:32  message privé !  Wotzenknecht est en ligne !
avatar
Voilà le petit dernier donc... à noter tout de même que sa pochette vaut le déplacement...
Note donnée au disque :