Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0

Compilations - Divers › Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0

cd1 | 9 titres

  • 1 Public Enemy - Gotta Give the Peeps What They Want
  • 2 Masters Of Illusion - Bay Bronx Bridge (Bhongra remix)
  • 3 Gescom - Mag (Autechre remix)
  • 4 Push Button Objects - The ATP Track
  • 5 Jim O'Rourke - Call Up On Your Sisters
  • 6 O.S.T - DfDe
  • 7 Made - Type Tactical
  • 8 Dr Dooom - Leave Me Alone (Peanut Butter Wolf remix)
  • 9 Stasis - Artifax

cd2 | 10 titres

  • 1 BFC (aka Carl craig) - Please Stand By
  • 2 Anthony 'Shake' Shakir - Ghetto Futures (Go Figure)
  • 3 Mark Broom - Translucid
  • 4 Disjecta - Tiny Elements
  • 5 Autechre - /]{- /](II) (excerpt)
  • 6 Earth - Dissolution III (Oversaturated Intervallic Collisions)
  • 7 Bola - Magnasushi
  • 8 Pita - Atipfin
  • 9 Baby Ford - Serpentine Tale
  • 10 Hecker - Stocha Acid, Additional Tables, Set 2 Modi Mix

remarques

Il s'agit d'une compilation-souvenir du festival All Tomorrow's Parties qui s'est déroulé du 4 au 6 avril 2003 sur plusieurs sites. Chaque festival invite un artiste différent à s'occuper de la programmation.

chronique

ATP, East Sussex, Avril 2003. Voilà un évènement qui a du laisser des traces. Pensez donc, c’est Autechre qui s’est chargé des invitations ; et à voir le livret, il y avait de quoi rêver : Aphex Twin, Bola, Carl Craig, Coil, Earth (finalement annulé), Hafler Trio, Florian Hecker, Jim O’rourke, LFO, Pita, Public Enemy, SunnO))), Venetian Snares, Zoviet*France, j’en passe et des meilleures. Bref un public surtout axé sur les racines d’Autechre : Hip-hop, techno et expérimentations tous azimuts. L’idée d’une double compilation-souvenir a donc de quoi faire saliver ! En ce qui me concerne ce fut un objet essentiel dans ma découverte de nouveaux horizons. (Concernant la chronique, je risque aussi de comparer ce que j’entends aux travaux d’Ae, donc à chaque fois que je mentionnerai un album ou un titre il s’agira bien des leurs.) Niveau hip-hop, n’étant pas du tout spécialiste, je ne saurai juger autrement que par ce que j’entends : rien de transcendant donc, il me semble que Public Enemy est sensé dégager plus d’énergie ? Masters of Illusion enchaîne vite fait, place à Gescom (Ae + participants inconnus, officiant sur le label Skam) qui plaira aux amateurs des tous premiers sons du duo (Cavity Job), très proche de l’abstract hip-hop. P.B.O. réalise un travail intimiste avec une guitare acoustique, une harpe et une boite à rythme : relaxant, mais toujours rien qui « déchir tou ». Allez quoi, relevez un peu le niveau ! Jim O’Rourke nous sort une pièce 100% concrète : objets brisés, secoués, martelés. Soit. Plus surprenant, O.S.T avec un morceau granuleux et froid, proche de « Confield », qui rappelle Pita ou Fennesz. Retour aux machines old-school avec Made qui nous ramène aux origines de l’IDM, période « Incunabula » ou les légendaires compilations Warp «Artificial Intelligence I & II ». Dr Dooom nous assène une superbe boite à rythme cheapo et un interminable flow qui me fait penser à « ccec » (ep7) dont les paroles seraient compréhensibles. Le disque se termine sur un long morceau techno signé Stasis qui a le mérite d’être envoûtant sans être ennuyeux. Un premier disque en demi-teinte donc, on reste sur sa faim. L’angoisse se fait grandissante et, la peur au ventre, on insère la seconde galette dans l’appareil en se demandant si c’est aussi moyen sur le second. Amis cardiaques et/ou onychophages, j’ai pitié de vous, aussi je vous livre d’emblée la réponse : non ! Personnellement, je craignais de réentendre de la TB-303 et de la TR-909 tout le long, j’avais faux ! (bon, sauf sur Anthony ‘Shake’ Shakir et Mark Broom). BFC nous la rejoue planant, toujours bon sans plus, joker pour A’S’S, et Mark Broom nous sort un court titre techno minimaliste à la mélodie débilisante et entêtante. Mais toi qui lis ces lignes, tu te sens trompé, trahi : je t’avais promis de meilleurs lendemains ! C’est que le meilleur est pour la fin, et les sept dernières pistes sont là pour le confirmer. Gros coup de cœur pour Disjecta (projet solo de Mark Clifford aka Seefeel) qui injecte dans un son ultra minimaliste une incroyable quantité de mélancolie. Autechre ensuite, très attendu, avec un objet proche de « liccflii », dansant et perturbant. Earth ! Ma première rencontre avec ce groupe. Je me disais diantre (j’ai du utiliser un autre mot) quel son, ça va partir d’un coup, la batterie, le chant, quelque chose… mais non ! Une guitare sursaturée sur dix minutes ! Ebahi que j’étais. Enorme morceau pour retourner votre salon. Bola, magnifique, nous replonge dans les dérives électronica ambient des débuts d’Ae (c’est d’ailleurs dans ce style que Bola excelle) avec rythmique machinale sur nappes immersives. Prend vite aux tripes et au cœur, grand comme un « Vietrmx21 »(Garbage) triste comme un « Piezo »(Amber). On revient lentement sur terre avec Pita, dronesque et tendu comme pas permis, microtonal et stressant. Baby Ford revient aux sonorités IDM minimales déjà abordées, et Florian Hecker nous achève avec une improvisation à la Evol aux confins du terrorisme électronique où même Ae ne se serait pas aventuré. Laissé dans le silence, on se rappelle lentement qu’il y avait un début à tout cela : une douzaine de titres qui pourtant faisaient leur possible pour rendre la compilation intéressante. Rien à faire, le second disque est tellement supérieur au premier que je vous conseille fortement de faire comme font les mémés avec les packs de lait : déchirez l’emballage et n’achetez que la moitié. 3/6 et 5/6, à vos calculettes.

note       Publiée le mardi 12 juin 2007

partagez 'Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0".

ajoutez une note sur : "Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0".

ajoutez un commentaire sur : "Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Autechre Curated All Tomorrow's Parties 3.0".

Solvant › jeudi 10 septembre 2009 - 22:53  message privé !

Je conseille l'electro hip-hop de Push Button Objects " Ghetto Blaster" qui n'a rien à voir avec le morceau (toutefois somptueux) présent ici, mais qui contient des perles et pas mal d'inclinaisons Muslimgausienne.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 3 juillet 2009 - 11:20  message privé !

ouais c'est bon, c'était ma seconde chronique aussi...

Note donnée au disque :       
Damodafoca › vendredi 3 juillet 2009 - 11:19  message privé !

Le morceau de PE est vraiment énorme!!!

Note donnée au disque :       
Solvant › vendredi 3 juillet 2009 - 10:50  message privé !

J'ai tout de suite croché. Même les titres hip-hop sont remplis de (bonnes?) intentions. Le deuxième CD surpasse le premier qui est -quoiqu'on en dise, pas mal du tout.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 5 novembre 2007 - 13:06  message privé !
Une écoute s'impose... ça peut être bien quand même, Gescom est de toute façon plus accessible qu'Ae
Note donnée au disque :