Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSDomenico Solazzo › Multiply

Domenico Solazzo › Multiply

10 titres - 45:48 min

  • 1/ The call, avec Exo7 (6:04)
  • 2/ For Derek, avec Ximeng (3:25)
  • 3/ Fishing for compliments, avec Rhinestone Lives (5:23)
  • 4/ Summer frost, avec Daniel Palomo Vinuesa (3:00)
  • 5/ Fumette, avec Constantin Papageorgiadis (6:16)
  • 6/ I'll build myself a bridge, avec François Vanvinckenroy (4:21)
  • 7/ La distension des parallèles, avec Éric Lamoureux (5:38)
  • 8/ Pessimism of the intellect, optimism of the will, avec R.E.D.A. (4:39)
  • 9/ Multiply, avec Dolorosa (3:21)
  • 10/ Those were the days, avec Ari Tintikakis (3:41)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

France et Belgique, février - décembre 2006

line up

Domenico Solazzo (chant, voix, percussions, shakers, batterie, programmation, claviers, orgue Hammond, Fender Rhodes, guitare, production), Exo7 (samples, choeurs), Ximeng (guitare), Marja Supponen (chant), Lauri Supponen (contrebasse), Daniel Palomo Vinuesa (saxophone alto, electronica), Constantin Papageorgiadis (basse), Philippe Jurquet (flûte), François Vanvinckenroy (composition), Éric Lamoureux (claviers, guitare, basse), R.E.D.A. (beat, production), Vincenzo Grosso (basse, percussions), Ari Tintikakis (guitare)

chronique

On pouvait s'attendre à ce que ce "Multiply" soit le plus bariolé, le plus versatile et le plus hétéroclite des essais de Solazzo... mais contre toute attente, ça n'est qu'à moitié vrai. Car si ces 10 pièces sont chacune venue d'ailleurs, elles finissent toutes, bel et bien, chez Solazzo. Un lieu oblique aux labyrinthes factices ou tout n'est qu'illusion... pour ainsi dire. La tranquillité des arrangements éparses et cristallins est une illusion... la violence soudaine des bouffées électriques aux rythmes puissants est une illusion, tout comme ces 10 invités comme autant de promesses d'approches... ces dizaines d'yeux, pour finalement un seul regard. En ouverture du recueil, le troublant ambiant poem "The Call" démarre avec la voix seule de Domenico qui suffit à donner le ton. Pour qui connaît l'artiste, il ne fait aucun doute que sa démarche fût d'être le plus ouvert possible à ce qui faisait l'identité singulière de chacune des pièces brutes qu'on lui a apporté pour ce passionnant projet. Mais le résultat est l'affirmation toujours plus affinée d'un profond univers dans lequel Solazzo continue, inlassablement, d'interroger la musique. Délaissant toute réponse au profit d'une perpétuelle observation, comme un enfant regarde les infinis travaux des couleurs sur une bulle de savon, l'artiste accompagné visite l'ambiant comme la pop, ou encore le songwriting avec notamment deux belles collaborations avec Marja de Rhinestones Lives et Ari Tintikakis de Deaf Dialogue. Présent partout, infusant son esprit de liberté et d'hypnose dans les harmonies étranges et les rythmes indociles, le jazz semble conduire le tout jusqu'à s'incarner complètement dans deux des grandes réussites de ce disque : le rêveur "Summer Frost" et son saxo crépusculaire, et le "Multiply" titre, qui sous l'allure d'une pop groove aux harmonies Beatlesiennes laisse peu à peu filtrer sa véritable subtance, une ondulation narcotique de jazz électrique dans la tradition d'un Davis vaudou. Disons le tout net : "Multiply" est un album constellé d'instants précieux. Rencontres sonores, vibrations harmoniques, inflexions rythmiques soudaines : le matériau de ce "Multiply" semble n'être que détails mais se révèle au fond plus essentiel que 99.9% des productions adulées par les intelligentia de tout bord. Plus encore, ce nouveau projet de notre artiste viscéralement incrédule se pose comme une flagrante démonstration que la musique ne souffre aucune recette. Refrains qui tuent, mélodies qui s'incrustent, virtuosité frénétique, rythmiques imparables, étalages impudiques ou mois entiers de technologies studios : tous ces systèmes de satisfaction garantie derrière lesquels les critiques d'aujourd'hui se réfugient chacun dans leur paroisse pour fabriquer un avis par delà la simple évidence de l'oreille, Solazzo les ignore. Cet immense praticien de l'écoute sait, lui, que la musique n'est qu'un ensemble de moments sonores... le reste est habitudes, gesticulations et masquarades. Cymbales atmosphériques, textures profondes, demi-tons saillants, le belge travaille la matière première de la musique avec une désinvolture apparente qui apaise avec élégance l'exigence de l'artiste. Il n'est pas question de tubes, ni de pièces démesurées, ni de concentré de branlette... Solazzo est sans doute un des artistes les plus pudiques de la musique d'aujourd'hui, à tel point qu'il se refuse à privilégier ses affinités mélodiques personnelles : le projet "Multiply" était ainsi le prétexte idéal pour se cacher, jusqu'à disparaître. Que peut-il rester alors, dans ce disque qui récupère ses matériaux pour n'en faire que du Solazzo, si Solazzo, lui aussi, s'échine à disparaître? Devinez... "I don't play music... I'm just a part of it"

note       Publiée le jeudi 24 mai 2007

partagez 'Multiply' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Multiply"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Multiply".

ajoutez une note sur : "Multiply"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Multiply".

ajoutez un commentaire sur : "Multiply"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Multiply".

Progmonster › samedi 16 février 2008 - 09:19  message privé !
avatar
albums désormais écoutables en ligne sur http://users.skynet.be/carpigstroke
kama › vendredi 25 mai 2007 - 17:22  message privé !
la pochette c'est du tool repompé ouais! Bon disque en tout cas, et la petite touche de 2nd degres clairsemé au fil des titres (fumette et hommage a Bailey) donne un coté faussement leger a la portée de l'ensemble, elle plutot ambitieuse.
Dun23 › vendredi 25 mai 2007 - 16:07  message privé !
Pas fan! je salue toutefois l'effort! Mais pas fan!
newbie › vendredi 25 mai 2007 - 08:53  message privé !
http://users.skynet.be/carpigstroke/
nicliot › vendredi 25 mai 2007 - 08:48  message privé !
Y a t'il un moyen de se procurer cet album à l'oeil?