Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cinematic Orchestra › Ma fleur

The Cinematic Orchestra › Ma fleur

cd • 11 titres

  • 1To Build a Home6:09
  • 2Familiar Ground4:34
  • 3Child Song5:14
  • 4Music Box5:03
  • 5Prelude2:41
  • 6As the Stars Fall5:54
  • 7Into You3:02
  • 8Ma Fleur4:31
  • 9Breathe6:33
  • 10That Home1:46
  • 11Time and Space8:07

enregistrement

Angleterre, 2006

line up

Fontella Bass (chant), Louise Rhodes (Lou Rhodes) (chant), Jason Swinscoe (programmation, instruments), Tom Chant (piano, saxophone), Phil France (basse, Fender Rhodes), Daniel Howard (batterie), Patric Carpenter (platines), Patrick Watson (chant)

remarques

chronique

Styles
electro
jazz
Styles personnels
post rock

Les Cinematic Orchestra furent parmi les figures de proue de ce renouveau electronique de la fin des années quatre-vingt dix à réussir la synthèse jazz avec brio, un peu à l'instar des norvégiens de Jaga Jazzist, réintégrant la notion de vibration originelle et organique dans une musique développée à l'ère du tout au numérique. "Motion" avait eu ses entrées en 1999 et "Every Day", en 2002, fût unanimement salué comme un excellent album. De plus, tout cela concourrait à élargir le champ d'exploration des labels électroniques, je pense à Warp et, en l'occurence, ici, à Ninja Tune, qui autrement montraient des signes de fatigue. Autant dire que le long silence qui suivit "Man with A Movie Camera" commençait à devenir fort long... Si le groupe reste inchangé, si on retrouve aussi la divine Fontella Bass (souvenez-vous de sa collaboration avec l'Art Ensemble of Chicago il y a plus de trente ans de cela) pour une seconde figuration après le mémorable "All That You Give" sur leur album précédent, "Ma Fleur" propose un Cinematic Orchestra littéralement trans-for-mé ! Un album onze titre qui transpire l'introspection, finalement plus que jamais proche d'une certaine idée du post rock. Du jazz, il ne reste finalement qu'une contrebasse pénétrante, et un jeu de batterie élégant, moins fébrile qu'avant, moins autoritaire aussi, parcourus de ghost notes délectables qui savent comment s'y prendre pour suspendre le temps. Le ton général de l'album est empli de gravité, articulé autour de lentes progressions au piano,d'arpèges de guitare acoustique, de nappes de violon et, quand il le faut aussi, d'un ensemble de cuivre (la plage titre). "Ma Fleur" est poignant et intense là où "Every Day" était jubilatoire. Cette nouvelle facette du Cinematic Orchestra de Jason Swinscoe est sans doute le revirement le plus spectaculaire à être survenu cette année. Mais on ne peut parler ni de trahison ni de déception car si le groupe affiche aujourd'hui des prétentions tout à fait différentes de celles qu'on serait en droit d'attendre de leur part, force est de constater qu'ils ont su opérer ce virage avec un rare talent, se montrant parfaitement convaincant, absolument pertinent. "Ma Fleur" est l'album acoustique que Massive Attack n'est toujours pas parvenu à enregistrer.

note       Publiée le mercredi 23 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Ma fleur".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ma fleur".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ma fleur".

Wendy Scabtree › mardi 5 novembre 2013 - 23:55  message privé !

Très joli et imagé. C'est par contre le seul album avec lequel j'ai accroché.

Painkiller › lundi 12 mai 2008 - 03:17  message privé !
Rafraîchissant, j'vais essayer de me pencher sur le reste de la discographie.
Note donnée au disque :       
dakota › dimanche 11 novembre 2007 - 07:46  message privé !
euh sinon y'a un joli artwork et quelques morceaux sympas (et c'est un 3/6 sur l'échelle Cinematic Orchestra, c'est à dire que ça doit valoir genre 4,5 et des poussières, à la louche) (comment ça, qui a dit "tous à la soupe !!!" ??)
... mais je vois pas le rapport avec Massive Attack cela dit
Et le All that you give sur "Every Day" AVEC Fontella Bass me donne des boutons et je lui préfère largement l'autre version (si si, essayez un peu voir).
Note donnée au disque :       
dakota › dimanche 11 novembre 2007 - 07:41  message privé !
Mouais... pas vraiment convaincue par celui-là... un peu trop facile à mon goût, trop léger, trop superficiel, trop plat, trop linéaire surtout, trop tout ce qu'on voudra, et pas assez ambitieux ... Ce disque, c'est juste des apparences, rien de bien sérieux, ça ne fait qu'effleurer mais ça ne rentre pas... Bref on en a vite fait le tour (faut-il rajouter que c'est limite soporifique à la longue, 54'17'', ils auraient pu mettre des interludes je sais pas, quelque chose quoi).
Bon, cela dit au final c'est quand même du Cinematic Orchestra, ce qui ne peut pas donner un mauvais disque outre mesure, loin de là (et on pourrait s'en contenter sûrement, non ? NON ! parce que mince, quand on s'est laissé subjugué par un sublimissime Man With a Movie Camera, cette Fleur a seulement un goût insipide). Mouais... Déçue, donc...
Sinon quand j'entends "'Every Day'" était tout juste passable" j'ai envie de bondir, un peu. Jetez vous sur Every day, mince !!!
Et procurez-vous Man With a Movie Camera... s'il vous plait...
Note donnée au disque :       
varg › vendredi 14 septembre 2007 - 11:39  message privé !
classe sans être mièvre, doux à écouter sans pour autant tomber dans la musique d'ascenseur, plus que post-rock c'est surtout de la zik post-engueulade d'avec ta cornell girl.
Note donnée au disque :