Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnekdoten › A time of day

Anekdoten › A time of day

  • 2007 • Virta VIRTA005 • 1 CD

cd • 8 titres

  • 1The Great Unknown6:22
  • 230 Pieces7:13
  • 3King Oblivion5:02
  • 4A Sky About To Rain6:29
  • 5Every Step I Take3:06
  • 6Stardust And Sand4:29
  • 7In For A Ride6:47
  • 8Prince Of The Ocean5:30

enregistrement

Rommarö Studio and Sisu Sound, Suède, novembre 2006 - mars 2007

line up

Nicklas Barker (chant, guitare, claviers, mellotron, vibraphone), Anna Sofi Dahlberg (choeurs, mellotron, rhodes, claviers, violon), Jan Erik Liljeström (chant, basse), Peter Nordins (batterie, percussions, vibraphone), Gunnar Bergsten (flûte)

remarques

chronique

Reparler d’Anekdoten, comme l’impose l’actualité du groupe, c’est remettre sur le tapis le vieux débat qui oppose les fanatiques transis et les esprits critiques. Si la formation suédoise a du talent et du feeling à revendre, on ne devrait pas pour autant se priver de statuer sur un fait certain : Nicklas Barker (ancien Berg ; je ne m’y ferais jamais) a bâti la réputation de sa formation en se calquant de trop près sur les tics d’écriture et le style de ce que fût le glorieux King Crimson des années soixante-dix, si bien qu’on peut mettre en doute la véritable raison du succès rencontré par le groupe, pariant plus que de raison sur l’aspect nostalgique. On a pu le constater ; depuis "From Within", Anekdoten s’emploie valeureusement à faire mentir ceux qui, bien assez tôt, se sont rendus compte que sans ces susdits gimmicks, le groupe n’était rien d’autre qu’une coquille vide. "Gravity" mettait à nu les faiblesses du groupe, et leur cruel manque d’idées originales. Après le live bouche trou "Walking The Dead", "A Time of Day", leur déjà cinquième exercice studio, débarque sans infléchir la tendance. Nos quatre suédois sont en roue libre et répètent inlassablement des plans déjà entendus sur leurs précédents disques (ces fameuses montées qui empruntent finalement autant au progressif qu’au post rock), sans inspiration, sans passion, sans y croire. Les titres se traînent alors qu’aucun ne dépasse les sept minutes ( !), même si l’on trouve parfois bien agréable d’entendre des arpèges de guitare acoustique ("Stardust and Sand"), des lignes de flûte caricaturales, des effets synthétiques intéressants, maigre alternative aux gammes de mellotron dont le systématisme des interventions en annihile tout pouvoir de fascination. Bref, il ne reste plus grand-chose de franchement progressif dans cette formation dans laquelle autrefois je plaçais naïvement quelque espoir. Anekdoten se rêve en fer de lance de la scène actuelle. Personnellement, je n’y entends rien d’autre qu’un groupe pop/rock qui a trouvé sa niche en exploitant des sons rétros sans jamais s’être arrêté un instant pour se demander comment au mieux les utiliser. C'est fade, tiède, mou du genoux. Les progueux, qui eux-mêmes n'y comprennent pas grand chose, vont adorer.

note       Publiée le mercredi 23 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A time of day".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A time of day".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A time of day".

torquemada › vendredi 13 août 2010 - 13:30  message privé !

Anekdoten a clairement perdu sa fougue et son intensité mais je ne trouve pas cet album mauvais du tout, il est même très agréable.

Note donnée au disque :       
docteur.justice › mercredi 14 mai 2008 - 14:14  message privé !
100 % d'accord avec cette chronique qui prend tout son sens en les voyant sur scène... autant les anciens morceaux on voit des guitares hallucinées un batteur dans la frénésie et la démesure... autant sur les nouvelles compo, on a un batteur lambda qui pourrait être n'importe qui... le coté syndrme de u2 fini par être insupportable, a présagé de la plastique avantageuse du clavier laisse augure qu'on a voulu séduire
varg › vendredi 16 novembre 2007 - 11:40  message privé !
"Les progueux, qui eux-mêmes n'y comprennent pas grand chose, vont adorer" : vraiment très bon!!
Progmonster › mardi 12 juin 2007 - 07:57  message privé !
avatar
Mais bien sûr, Grégory ; je n'ai jamais dit qu'Anekdoten était méprisable ! Que ce soit eux ou d'autres, quand ils font, à mon sens, des trucs biens (Nucleus), je le dis. Quand ils font du surplace et du réchauffé, je ne vois pas pourquoi je devrais me taire ! Quant à la sincérité du pompage de Trettioariga Kriget, elle est indéniable ; ceux que ça intéresse pourront en juger par eux-mêmes bien assez tôt...
Note donnée au disque :       
Grégory › lundi 11 juin 2007 - 23:28  message privé !
Bon, je prends note sur le fait qu' Anekdoten ait pompé ce groupe sur "The Flow" Toutefois, je pense que l'on ne peut pas doûter de leur sincérité : par exemple pour Nucleus, il n'y a qu'a lire les paroles de "Here", "Nucleus" ... leur musique semblait du coup "vitale" à ce moment ; (maintenant qu'ils semblent apaisés dans leur vie , leur musique s'en ressent...?) Et par ailleurs leur succès reste quand même limité (pour l'instant?) Ce site permet de connaître les "perles", et pour moi "Nucleus", "Live In Japan" et "From Within" en sont (et je ne peux m'empêcher d'évoquer Morte Macabre)
Note donnée au disque :