Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTakla Makan › Contour

Takla Makan › Contour

5 titres - 68:30 min

  • 1 Olag Bamurpha 12:23
  • 2 Helm 9:57
  • 3 The Dragon 13:49
  • 4 Sanctuary 12:05
  • 5 Ether 20:16

line up

Tony Allgood: Synthétiseur, électroniques & FX

remarques

Pour en savoir plus long sur Takla Makan, visitez son site web; http://www.oakleysound.com/music.htm

chronique

Takla Makan n’est pas un nouveau venu dans les sphères électro progressives. Synthésiste américain, Tony Allgood, nous présente Contour, son 6ième opus. Pour plusieurs observateurs en MÉ, il s’agit d’un des opus le plus intéressant depuis le début de 2007.
Les accords cristallins d’Olag Bamurpha gambadent sur un mouvement linéaire au son flûté, filtré de chœurs célestes. Chantant sur un séquenceur bourru, le synthé multiplie les notes volages dans un environnement lourd en bourdonnements et pulsations rotatoires. En peu de temps, nous émergeons sur un rythme très Tangerinisé, aux suaves modulations et une thématique mélodieuse à la Mike Oldfield. En mi parcours, la suave mélodie de Tangram sert de référence séquentielle à un titre trappé dans les rouages d’une adoration culte qui s’éteint sur un fabuleux passage de guitare acoustique.
De fins accords hésitants sculptent le paysage sonore de Helm. Minimalisme, le mouvement est cerné de bourdonnements continuels, moulant une structure sonore progressive sur un tempo groovy et sensuel, submergé par un synthé aux solos suaves et envoûtants. Les faibles boucles ondulantes de The Dragon s’échappent d’une intro aux bourdonnements amples et menaçants. Suivant une courbe rythmique, elles forment un mouvement séquentiel éclectique, auquel s’ajoute une multitude de percussions électroniques qui moulent une cadence plus active. The Dragon prend alors une forme plus mordante, grâce aux percussions soutenues, à une belle ligne de basse moulante qui ondule en arrière plan et un riche synthé qui impose un arrêt atmosphérique, avant de reprendre la route, ornée de solos percutants et sinueux.
Sanctuary est une ode incantatrice sur un mouvement linéaire au martèlement constant, donnant une approche minimalisme techno. La voix de Makan est fortement teintée d’essence tribale du Moyen Orient, ce qui donne une profondeur particulière à Sanctuary qui prend une tangente plus complexe et progressive en 2ième partie. Ether est un petit monument musical jouissif. Explorant les abysses d’une obscurité bourdonnante, l’intro se déplie pour offrir un léger tintement séquentiel cascadante, sur une belle nappe synthétique à l’errance fuyante. Dodelinante, une autre séquence aussi lourde trace un mouvement sautillant où le synthé ourle des solos simplistes, mais efficaces. Un titre aux énormes capacités conjecturelles, que Takla Makan explore avec une imagination débordante, passant de moments atmosphériques aux débordements séquentiels avec une facilité inouïe, procurant un summum d’intensité auditive lorsque entendu à bonne puissance.
Sans aucun doute, Contour est une grosse surprise. Un album savoureusement dosé de mouvements séquentiels lourds et agressifs, aux percussions intelligentes et aux atmosphères bouillonnantes d’une intense profondeur. Un 69 minutes qui passe bien, sans longueurs. Avec juste ce qu’il faut pour nourrir la curiosité, tout en maintenant un intérêt constant.

note       Publiée le mercredi 16 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Contour".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Contour".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Contour".

gkar02300 › lundi 20 avril 2009 - 12:42  message privé !

Je viens d'ecouter cet album et franchement j'adoreeeeeeeeeeeeee.Je suis heureux de découvrir un nouveau musicien talentueux.

Note donnée au disque :       
gkar02300 › jeudi 19 mars 2009 - 15:33  message privé !

Je découvre cet artiste avec son nouvel opus Landlines et je dois dire que c'est très bon......je vais de ce pas télécharger cet album ;-)

Note donnée au disque :