Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCarpathian Forest › We are going to hell for this - Over a decade of perversion

Carpathian Forest › We are going to hell for this - Over a decade of perversion

18 titres - 70:57 min

  • 1/ The Angel and the Sodomizer - 2/ I Am Possessed - 3/ Bloody Fucking Nekro Hell - 4/ Bloodlust & Perversion - 5/ The Possibilities of Life's Destruction - 6/ In the Shadow of the Horns - 7/ In League with Satan - 8/ The Good Old Enema Treatment (Part II) - 9/ Morbid Fascination of Death (Live) - 10/ Sadomasochistic (Live) - 11/ Mask of the Slave (Live) - 12/ Knokkelmann (Live) 2 - 13/ Bloodcleansing (Live) - 14/ Return of the Freezing Winds (Live) - 15/ Doomed to Walk the Earth as Slaves of the Living Dead (Live) - 16/ He's Turning Blue (Live) - 17/ Carpathian Forest (Live) - 18/ Death Triumphant (Demo)

line up

Nattefrost (Chant, Guitares, Arrangements), Tchort (Guitares), Vrangsinn (Basse, Choeurs, Arrangements), Kobro (Batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
thrash metal
punk
Styles personnels
true norwegian misanthropic black metal

Pour cette compil célébrant sa 10ème année d’activité discographique (et la fin de son contrat avec Avantgarde), Carpathian forest s’est efforcé d’offrir un produit qui se démarque du traditionnel best of ou du live anniversaire de circonstance. « We are going to hell for this » s’ouvre donc sur 3 nouveaux titres et une version remise au gout du jour de « Bloodlust and perversion ». Mélangeant Black Metal primitif et relents Thrash / Punk, ces 4 morceaux nous présentent un Carpathian forest au sommet de sa forme, à mi-chemin entre attitude brutalement True Black et cette petite touche de second degré malsain qui fai(sai)t tout le charme (relatif) du groupe. Mention spéciale pour le très énervé « Bloody fucking necro hell », aussi bref qu’efficace. La bande à Nattefrost enchaine ensuite sur 3 reprises (Discharge / Darkthrone / Venom), parfaitement accommodées à la sauce du groupe, avec notamment un « In league with Satan » revu façon necro Black, très réussi. Passé un intermède aussi malsain que dispensable, le groupe offre ensuite une petite dizaine de titres lives, extraits de 2 concerts (Pratteln en 2001 et l’Infernö fest de 2002), parmi lesquels on retrouve certains « tubes » des albums précédents (« Morbid fascination of Death », « He s turning blue « ). C’est assurément dans ce contexte scénique que le groupe s’avère le plus efficace, délivrant des versions des morceaux surboostées par rapport aux versions studios. Comme en témoignent les différentes vidéos ayant circulé, Nattefrost semble littéralement déchainé derrière son micro haranguant la foule à de multiples reprises tandis que les musiciens bastonnent derrière. Il est également à noter que si le son de la partie live reste crade, il demeure néanmoins tout à fait audible. La compilation se termine sur une version démo d’un titre du premier album, et un ghost-track… spécial ! Au final, « We are going to hell… » représente un beau cadeau pour les fans, et pourra également servir à ceux qui envisagent de s’intéresser au groupe. Il clôture également la partie la plus intéressante de sa discographie...

note       Publiée le lundi 14 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "We are going to hell for this - Over a decade of perversion".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "We are going to hell for this - Over a decade of perversion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "We are going to hell for this - Over a decade of perversion".

taliesin › lundi 29 janvier 2018 - 10:17  message privé !

Blood & Vomit est excellent :-p

Note donnée au disque :       
vieille fessée › jeudi 6 août 2015 - 02:34  message privé !

blood & vomit est nul !

born to gulo › mercredi 21 octobre 2009 - 23:31  message privé !

blood & vomit est excellent

The Gloth › mercredi 21 octobre 2009 - 15:36  message privé !

Dans le minimalisme, l'album solo de Nattefrost "Blood & Vomit" est bien pire : un riff par morceau, tous bourrins et identiques, et plein de remplissage (Nattefrost qui gerbe, Nattefrost qui pisse, et une espèce de fanfare "oumpa pa" pour finir "en beauté"). Le seul morceau qui sorte du lot étant la reprise de Beherit "Gates of Nanna". Nul !

Note donnée au disque :       
Dagmar › jeudi 21 mai 2009 - 18:26  message privé !

Mouais ... A une époque j'étais un peu dedans mais c'est en fait trop minimaliste . Je veux dire y'a le bon minimaliste et le mauvais, et là c'est plutôt mauvais ... Un groupe dispensable quoi !