Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFForgotten Tomb › Negative megalomania

Forgotten Tomb › Negative megalomania

5 titres - 57:01 min

  • 1/ A Dish Best Served Cold
  • 2/ No Rehab (Final Exit)
  • 3/ Negative Megalomania
  • 4/ The Scapegoat
  • 5/ Blood and Concrete

line up

Herr morbid (Chant, Guitares), Razor SK (Guitares), Algol (Basse), Asher (Batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
dark metal
Styles personnels
black depressif

Là, ça ne va pas le faire du tout. Si Love’s burial ground parvenait encore à faire illusion grâce à de réels instants de génie (les mémorables « Alone » et « House of nostalgia »), ce second effort de Forgotten tomb en tant que groupe à part entière témoigne de l’incapacité d’Herr morbid à faire perdurer l’atmosphère démente qui enveloppait ses 2 premiers disques. Quand Songs to leave incarnait la lame de rasoir précise et implacable qui écorchait méticuleusement l’esprit de l’auditeur, Negative megalomania s’avère aussi vain et pathétique qu’un coup de scalpel… dans l’eau. De toute évidence débarrassé de ses démons passés, l’italien a tenté – de façon similaire aux derniers disques de Shining - d’incorporer à son Black Doom des éléments plus mélodiques, citant des influences telles qu’Alice in chains ou Life of agony. Le résultat de ces parties sonne tout simplement désastreux, le chant clair d’Herr morbid n’étant pas du tout à la hauteur de l’ambition affichée (n’est pas Layne Staley qui veut…), et surtout, totalement dénué d’émotions. Concernant les parties typées Black, on sent bien que le bonhomme arrive également à bout de souffle, malgré le renfort apporté par Razor SK sur 2 des titres : les mélodies ne sont définitivement pas au niveau, certaines sentant même assez méchamment le recyclage (flagrant sur le dernier titre). En fait le principal problème de ce disque est que l’on sent bien que la fascination morbide qui habitait autrefois le groupe a fait la place à l’envie de proposer quelque chose de plus posé, sans toutefois oser se démarquer complètement du passé, d’où un album qui rame et rate de très loin son objectif… pour un résultat des plus navrants. Il ne reste plus à espérer que le leader du groupe (qui adresse un gros « fuck off » à ses détracteurs dans le livret, c’était probablement le moment idéal pour s’y mettre…) en tire les conclusions qui s’imposent et décide de passer à autre chose, parce que je le vois mal redresser la barre après un échec tel que Negative megalomania.

note       Publiée le dimanche 13 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Negative megalomania".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Negative megalomania".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Negative megalomania".

yog sothoth › dimanche 10 octobre 2010 - 22:13  message privé !
avatar

J'y penserai. En plus, à la lecture de ton profil, je suis persuadé que t'as énormément à m'apprendre sur la carrière de Forgotten tomb, et sur le Doom en général. J'attends donc tes avis avec une impatience non dissimulée.

Note donnée au disque :       
Farandol › dimanche 10 octobre 2010 - 22:01  message privé !

Coucou

J'ai pas envie d'être méchant mais avant de chroniquer un album qui fait référence à certaines racines du genre (tout en n'en faisant pas partie pour la part de FT) la voix claires est un des fondement du doom (même s'il est vrai que sur cet album elle est un peu particulière elle relève plutôt bien le défis du décalage avec la mélodie...) apprenez les bases avant de faire dans les murder squads...

merci

Morguurh › vendredi 6 juin 2008 - 10:21  message privé !
M. Morbid nous avaient habitué à beaucoup mieux sur ses premières oeuvres "Songs to leave" en tête avec une série de titre se surclassant tous les uns et les autres mais alors ce "Negative Megalomania" j´ai mis un moment à comprendre que la voix claire n´était pas une blague ( je crois que le pire c´est qu´il veut en mettre de plus en plus mdr mais je lui recommanderai de la bosser au moins pour qu´on éclate pas de rire à chaques fois) bref les morceaux se succèdent et je ne retrouve pas la magie d´un "steale my corpse", "Disheartenment", "Scars", "Subway Apathy" ou encore le fabuleux hymne "Love´s burial ground" ou "Alone", bref on se fait chier et la petite phrase qui est adressée aux gens qui n´aiment pas veut tout dire "Now it´s your fucking problem" au moins ça à le mérite d´être claire et je sais que désormais ce groupe ne sera plus le mien.
Note donnée au disque :       
michel rocard › vendredi 30 mai 2008 - 23:30  message privé !
En même temps les 3 premiers opus étaient pas terrible. Bigre, il faudrait que je l'essaie quand même celui là, parce que ce groupe j'ai jamais "compris" (gros guillemets hein)
necromoonutopia666 › mardi 27 mai 2008 - 23:49  message privé !
Je veux absolument pas faire le type qui dit l'inverse de l'opinion générale,surtout pas, mais je le trouve tout à fait passable, et plaisant. c'est EVIDENT qu'il est moins bon que les trois premiers opus, mais de là à dire que c'est mauvais voire pire c'est un peu sévère. Il passe très bien le cap des écoutes répétées, en ce qui me concerne. et le chant clair est pas top c'est vrai mais je trouve qu'il à un certain charme. Voilà j'ai fait mon boulet, comme ca c'est fait. Bonne soirée.
Note donnée au disque :