Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Risen Throne › Whispers of the approaching wastefulness

New Risen Throne › Whispers of the approaching wastefulness

  • 2007 - Cyclic law, 18th Cycle - Limitée à 2000 ex. (1 cd digipack)

6 titres - 44:16 min

  • 1/Signs of the approaching wastefulness (I)
  • 2/Blowing funeral chant
  • 3/Signs of the approaching wastefulness (II)
  • 4/Prophet (III)
  • 5/Aporrheton
  • 6/Signs of the approaching wastefulness (III)

enregistrement

Ecrit et enregistré par Stielh, Italie, 2005-2006.

line up

Stielh (tous intruments) ; guests : Amanda Votta (flûte sur 5), Kati Astraeir (photographies).

remarques

Digisleeve 3 volets. CD audio+ piste CD-rom avec une video pour l'inédit "Unknown (II)". Les travaux de Kati Astraeir sont visibles sur http://www.myspace.com/katiastraeir

chronique

Styles
ambient
dark ambient
indus
Styles personnels
dark-ambient apocalyptique

Je savais que j'aurais du m'abstenir d'emprunter ce sentier incertain. N'ayant aucune idée de ce qui m'avait conduit en cet endroit déserté par la lumière, mes sens confus ne réagissaient qu'au seul instinct de conservation. Marcher inlassablement, progresser vers l'inconnu à mesure qu'un tapis de neige recouvrait un environnement vaguement semblable à une forêt. Puis mon inquiétude se mua en angoisse viscérale alors que des grondements telluriques déferlèrent sans que j'en puisse repérer une quelconque manifestation physique. Un fracas de hurlements métalliques se mit à emplir l'air et chacune de mes inspirations s'imprégnèrent d'une saveur âcre et sulfureuse, comme si les régions infernales étaient déterminées à percer la surface de la terre pour se déverser en flots d'abominations sans nom. Impossible d'aller plus loin...Paralysé par la terreur, je stagnais, incertain de mes mouvements, priant pour ne pas suffoquer avant de comprendre. C'est alors que l'esquisse de mots indistincts parvint à mes tympans martelés par le battement de mon propre coeur...Non, pas des mots, mais des borborygmes imitant quelque incantation ou vindicte démoniaque dans un langage inhumain. Les grondements et l'assourdissante apocalypse sonore n'avaient pas cessé une seule seconde, tout au plus s'étaient-elles amenuisées pour laisser place à de nouvelles horreurs qui défilaient devant moi, défiant toutes les règles de la logique et de la géométrie. Une accalmie inespérée survint établissant un empire que j'espérais éternel : hélas, en lieu et place d'une quiétude salvatrice je fus la proie d'une mélopée faussement douce et de gémissements que l'on ne pouvait attribuer aux vents qui s'étaient tus. Projeté dans un nouveau tourbillon de mélancolie intense et de tourments émotionnels je me voyais infligé une torture au visage pervers et annonciateur d'une terreur encore plus grande. Abattu et à bout de forces je gisais à même le sol froid et stérile, incapable de trouver en ces lieux désolés un quelconque abri, et alors que je tentais désespérement de m'accrocher à des souvenirs en grande partie estompés, l'aube d'un nouvel éon de frayeur commença à poindre sous la forme d'un soleil noir comme le plus noir des charbons des Enfers.

note       Publiée le vendredi 11 mai 2007

partagez 'Whispers of the approaching wastefulness' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Whispers of the approaching wastefulness"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Whispers of the approaching wastefulness".

ajoutez une note sur : "Whispers of the approaching wastefulness"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Whispers of the approaching wastefulness".

ajoutez un commentaire sur : "Whispers of the approaching wastefulness"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Whispers of the approaching wastefulness".

VL › dimanche 16 mai 2010 - 13:22  message privé !
avatar

un peu trop gothico-suranné pour moi

Note donnée au disque :       
M-Atom › dimanche 9 août 2009 - 22:24  message privé !

dans le même esprit le "tiefenraush" de trist sorti chez kunsthall est terrible également. kunsthall d'ailleurs aucunement représenté sur god...bien dommage quand même quand on voit le potentiel de certains artistes présents sur ce label (paysage d'hiver alias darkspace pour ne citer que lui). marrant quand même: plus on plonge dans les ténèbres moins on trouve de chroniques sur guts of darkness...paradoxal non !?

Note donnée au disque :       
Int › mercredi 23 juillet 2008 - 14:04  message privé !
Le disque qui m'a initié au Dark Ambient (brutal comme premier CD). Une bombe...
Note donnée au disque :       
Ada › jeudi 20 décembre 2007 - 20:43  message privé !
Bof ! une grosse copie de trucs qu'on a déjà entendu 1 million de fois avec designe lourdingue post-black-metal a l'appuie (merci aux photos de la droguée Kati Astraeir).
Wotzenknecht › vendredi 14 décembre 2007 - 15:56  message privé !
Il fait chaud dans ce disque. On y est bien, comme immergé dans le ventre de sa mère morte dont le cadavre pourrirait trop près d'une source de lave.
Note donnée au disque :