Vous êtes ici › Les groupes / artistesCNick Cave and The Bad Seeds › Kicking Against the Pricks

Nick Cave and The Bad Seeds › Kicking Against the Pricks

cd • 14 titres

  • 1Muddy Water [reprise de The Seldom Scene]
  • 2I'm Gonna Kill That Woman [reprise de John Lee Hooker]
  • 3Sleeping Annaleah [reprise de Mickey Newbury]
  • 4Long Black Veil [reprise de Lefty Frizzell]
  • 5Hey Joe [reprise d'un traditionnel]
  • 6The Singer [reprise de Johnny Cash]
  • 7Black Betty [reprise de Leadbelly]
  • 8Running Scared [reprise de Roy Orbison]
  • 9All Tommorrows Parties [reprise de The Velvet Underground]
  • 10By the Time I Get to Phoenix [reprise de Jimmy Webb]
  • 11The Hammer Song [reprise de The Sensational Alex Harvey Band]
  • 12Something's Gotten Hold of my Heart [reprise de Gene Pitney]
  • 13Jesus Met the Woman at the Well [reprise d'un traditionnel/The Alabama Singers]
  • 14The Carnival is Over [reprise de The Seekers]

enregistrement

AAV Studios, Melbourne, Australie, Richmond Recorders, Melbourne, Australie et Hansa Tonstudios, Berlin, Allemagne.

line up

Barry Adamson (basse, choeurs), Blixa Bargeld (guitare, choeurs), Nick Cave (chant, orgue, piano), Mick Harvey (basse, batterie, guitare sèche, piano, guitare, orgue, choeurs), Thomas Wydler (batterie, percussions)

remarques

chronique

Styles
blues
rock
Styles personnels
blues funèbre/ rock sombre

Il fallait oser; pour son second album en collaboration avec les Bad Seeds, le jeune Nick Cave s'offre rien de moins qu'un album uniquement composé de reprises, qui plus est avec un titre plutôt provocateur...Et pourtant, si 'Kicking against the pricks' n'est de loin pas l'oeuvre la plus personnelle du groupe, elle est non seulement réussie mais présente en plus au public ce qui sera le son Bad Seeds, à savoir un mélange de blues, d'esprit torturé, soupoudré d'une touche de rock sombre et de cabaret, le tout emballé dans un cellophane gothique. Dire que toutes ces covers sont d'égale qualité serait mentir mais certaines sont réellement stupéfiantes de mon point de vue: la bouleversante ballade de 'Muddy water', la version glauque et rampante de 'Hey Joe', sans parler du post punk bluesy de 'All tomorrows parties' ou 'Something's gotten hold of my heart', plus variété mais efficace dans son feeling. D'autres comme 'Black Betty' ou le gospel 'Jesus met the woman at the well' ont un aspect plus déconnade et donnent l'impression que le groupe se fait plaisir. Si la pioche est large, la maîtrise des musiciens est totale, on sent la profondeur dont il sont capables en s'appropriant ces chansons pour les personnaliser et leur conférer ce feeling sombre qui leur est propre. Nick Cave se révèle très doué au chant et démontre qu'il sait aussi oeuvrer dans un registre moins tendu et torturé, plus sensuel...Il faut dire que l'on y retrouve quelques-uns de ses thèmes de prédilection, notamment en ce qui concerne l'imagerie biblique. Un bel hommage aux artistes ici repris selon moi et une bonne carte de visite pour les Bad Seeds. 4,5/6

note       Publiée le vendredi 11 mai 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • (N°6)
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Kicking Against the Pricks" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Kicking Against the Pricks".

notes

Note moyenne        15 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Kicking Against the Pricks".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Kicking Against the Pricks".

Harry Dickson Envoyez un message privé àHarry Dickson

"With my guitar in my hand suddenly i realize nobody knows me".

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Bien d'accord avec la chro et certains commentaires, il y a tout le potentiel et le caractère du groupe mais il manque parfois de profondeur. C'est plus un exercice de style racé qu'un véritable album, à mon sens.

Note donnée au disque :       
Thierry Marie Envoyez un message privé àThierry Marie

Tiens, je croyais qu'il s'agissait du 3° albums des Bad Seeds. Le premier n'était-il pas "From Her To Eternity"?

Note donnée au disque :       
Gaylord Envoyez un message privé àGaylord
Moi j'aime beaucoup, Nick Cave parvient à s'approprier tous ces morceaux pourtant dort éclectiques. La version de "Hey Joe" est hallucinante, noire et faussement minimaliste, elle s'avance menaçante. Mais c'est sûr que c'est pas son meilleur album...
merci pour le fusil... Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...
minimum syndical içi , c'est pas inspiré , on sent le potentiel mais c'est pas approfondie....
Note donnée au disque :