Vous êtes ici › Les groupes / artistesMK. Meizter › Dark matters

K. Meizter › Dark matters

9 titres - 39:03 min

  • 1/The last hurrah
  • 2/Internal features of a dead body
  • 3/Sidelights on the life of death
  • 4/Recorded for the future
  • 5/Intolerance
  • 6/The greatest obstacle to enlightenment
  • 7/A passage
  • 8/Surround yourselves with sorrow
  • 9/The past is a strange place

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré par K.Meizter, Suède, 2006.

line up

K. Meizter (tous instruments)

remarques

L'édition limitée est numérotée et comprend un MCD 3" avec titres bonus ainsi qu'un poster.

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
dark-ambient tribale, soundtrack

Suite annoncée plus sombre que "Travelling light" qui esquissait des courbes et posait des fondations plus énigmatiques que les expérimentations de Beyond Sensory Experience, "Dark matters" est fort heureusement plus musical que son prédécesseur. Sur des pièces relativement courtes (de 2'20 à 8'16) le Suédois s'aventure dans des contrées très cinématographiques, héritières par moments de l'expérimentation ambient des années soixante-dix ("The greatest obstacle...". Un brin psyché, très souvent tribal ("The last hurrah"), "Dark matter" varie les atmosphères avec une saveur mélodique toute particulière ("Intolerance") mais aussi des incursions dark-ambient plus traditionnelles ("A passage") ou rappelant les travaux expérimentaux de Mick Harris ou James Plotkin ("Internal features...") et offrant de même un contraste saisissant au regard de la durée du disque. Un album en perpétuel mouvement qui s'achève avec le très beau et solennel "The past is a strange place" dont la nostalgie remet habilement en perspective ce qui a précédé.

note       Publiée le jeudi 10 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dark matters".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dark matters".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dark matters".