Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNGary Numan › Pure

Gary Numan › Pure

cd • 11 titres

  • 1Pure
  • 2Walking with the shadows
  • 3RIP
  • 4One perfect lie
  • 5My Jesus
  • 6Fallen
  • 7Listen to my voice
  • 8A prayer for the unborn
  • 9Torn
  • 10Little inVitro
  • 11I can't breath

enregistrement

Alien Studios, Angleterre

line up

Gary Numan (chant, claviers, programmation, guitare), Rob Holliday (guiatre, claviers), Monti (batterie, percussions, claviers), Steve Harris (guitare), Richard Beastley (batterie)

remarques

chronique

Après avoir goûté la douceur amère de l'obscurité sur 'Exile', Gary Numan décide de s'avancer plus en avant encore sur la voie des ombres en produisant 'Pure'. Lui qui a inspiré tant d'artistes s'imprègne des sons de son époque, notamment du crossover entre metal, indus et electro. S'il reprend les beats mid-tempo, légèrement maladifs, que l'on trouvait sur 'Exile', il plombe les atmosphères par des claviers très organiques et surtout un appui marqué des guitares. Visiblement, notre homme apprécie la structure 'couplet moite et obscur, presque chuchoté vocalement ('RIP') et refrains qui éclatent'; une sorte de croisement entre des influences à la Nine Inch Nails et Depeche Mode en quelque sorte. C'est d'ailleurs le principal reproche que j'adresse à ce disque, son manque d'originalité dans les constructions qui suivent presque toujours le même schéma. De ce point de vue, s'il sonne plus sombre que 'Exile', il est taillé avec moins de doigté et de subtilité. Certains de ces passages plus bourrins avec guitares plombées peuvent être efficaces néanmoins, par exemple, les refrains de 'RIP' ou 'My Jesus' où Gary semble hurler son désespoir. Qui plus est, sur le plus ambient et expérimental 'Fallen', notre homme démontre avec brio qu'il n'est pas né de la dernière pluie non plus, pareil sur les bons 'Listen to my voice' et 'Torn', plus rythmés et efficaces au niveau mélodique. Les surprises ne sont pas pas terminées puisque sur le mélancolique 'Little inVitro' (très 'Depeche Modesque'), Gary Numan se met à nu de manière plus intime, moins violente. Pour ma part, j'ai d'ailleurs tendance à préférer la seconde partie du disque, moins conventionnelle, plus personnelle peut-être et nettement plus réussie quant aux mélodies et aux atmosphères. 'Pure' ? Un album noir et tendu à l'image de son géniteur les bras en croix face à un ciel menaçant. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 9 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pure".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pure".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pure".

Aiwass › mercredi 9 mai 2007 - 18:39  message privé !
Le seul que je possède, le seul que je connaisse, et c'est tout bonnement sublime, la voix est magnifique, envoûtante, de grosses similitudes avec le Depeche Mode de Ultra, également avec NIN (pas étonnant puisque il y'a les deux gars de Sulpher (Rob & Monti) qui y contribuent largement, avec ce travail précis et puissant sur les parties guitares/rythmique, moi je dis juste mmmmmmh). Un très bel album.
Note donnée au disque :