Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDThe Devil Wears Prada › Dear Love : A Beautiful Discord

The Devil Wears Prada › Dear Love : A Beautiful Discord

cd • 11 titres

  • 1The Ascent
  • 2Gauntlet Of Solitude
  • 3Dogs Can Grow Beards All Over
  • 4And The Sentence Trails Off....
  • 5Rosemary Had An Accident
  • 6Redemption
  • 7Swords, Dragons & Diet Coke
  • 8Who Speaks Spanish, Colon Quesadilla
  • 9Texas Is South
  • 10Modeify The Pronunciation
  • 11Salvation

enregistrement

Produced and engineered by Joey Sturgis. Mixed at Foundation Recording Studios. Mastered by Kris Crummett.

line up

Mike Hranica (Vocals / Lyrics), Chris Rubey (Guitar), Jeremy DePoyster (Guitar / Vocals), Daniel Williams (Drums), Andy Trick (Bass), James Baney (Keys / Synth)

remarques

chronique

Styles
hardcore
metalcore
metal extrême
Styles personnels
metalcore bateau vite fait symphonique

Suite et fin des promos Golf Records ! I Killed The Prom Queen était de la merde : The Devil Wears Prada a l'apparence de la merde, le goût de la merde, l'odeur de la merde... Mais ce n'est pas de la merde à 100% : tout n'est pas totalement à chier dans cette galette. Si I Killed The Prom Queen faisait vraiment dans le cliché le plus total et le plus éhonté, The Devil Wears Prada le fait aussi mais avec un tout petit peu plus de recherche. Déjà : il y a des claviers, oohhh... Ensuite : ils sont chrétiens, ouais super (je cite les remerciements : "First and foremost we would like to thank God, for all the talents and abilities he has blessed us with." : mouhahahaha) : j'ai rien contre ça (rappellez vous, j'avais kiffé le dernier Zao), mais les paroles sont vraiment hilarantes. Bon musicalement aussi, c'est un peu moins "metal de base" : y'a pas mal de riffs (parfois pas trop catastrophiques), c'est un p'tit peu destructuré, à l'image de groupes comme A Black Rose Burial... Ce qui ne sauve ce skeud en rien : ça ne suffit pas à faire oublier les clichés omniprésents, de la voix ridiculissime (qu'elle soit claire ou hurlée) aux harmonies aseptisées (SAUF "Who Speaks Spanish, Colon Quesadilla", qui sous son nom pourri cache la meilleure compo du skeud). Chugga-chuggas & molesse sont au rendez-vous : à moins que vous ne possédiez l'intégrale de Bleeding Through et toutes les raretés de Funeral For A Friend, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait attirer le lectorat Gutsien chez The Devil Wears Prada... Allez, 1,5/6, je suis sympa non?

note       Publiée le vendredi 27 avril 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dear Love : A Beautiful Discord".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dear Love : A Beautiful Discord".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dear Love : A Beautiful Discord".

Powaviolenza › mercredi 19 décembre 2007 - 10:47  message privé !
avatar
Putain le pire c'est que j'ai reçu le promo du nouveau... Rien que d'insérer le CD j'ai peur...
Wotzenknecht › mercredi 19 décembre 2007 - 10:46  message privé !
avatar
Sur le nom : "It's the same concept as our lyrics "emeralds hold no hope" and many many others. What we believe it to mean is that possessions don't matter at all and someday everyone will realize that this is true. When standing before God, He won't care about your sweet Prada scarf or Gucci shoes or whatever. It's a Christian reasoning for the name, we didn't name it to attempt at being fashionable or whatever." sinon, j'en écoute un peu là... haha bonne blague
Nicko › vendredi 27 avril 2007 - 18:42  message privé !
avatar
ça par contre, ça m'a bien fait marrer !!
trolldenuit › vendredi 27 avril 2007 - 17:48  message privé !
c'est la BO du film ^^ ? ca a l'air aussi naze en tout cas
merci pour le fusil... › vendredi 27 avril 2007 - 17:38  message privé !
"le diable s'habille en prada" !!! merde les gars , non !!!