Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFForgotten Woods › The curse of mankind

Forgotten Woods › The curse of mankind

6 titres - 72:00 min

  • 1.Overmotets Pris
  • 2.My Scars Hold Your Dreams
  • 3.The Starlit Waters / I, The Mountain
  • 4.With Swans I'll Share My Thirst
  • 5.Den Ansiktslose
  • 6.The Velvet Room

enregistrement

Enregistré au studio Lydloftet en mai-décembre 1995

line up

Olav Berland (guitare et batterie), Rune Vedaa (basse), Thomas Torkelsen (chant), Roger Staveland (batterie sur morceaux 2 et 5), Rune Jamne (chant additionnel), Reinhardt Toresen (backing vocals et harmonica)

remarques

Album disponible seul ou dans la réédition en box 3 cds de la discographie du groupe. "Jomfrulysets Fall" apparaît en bonus sur la version vinyl.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Deuxième album de Forgotten Woods, successeur du mini cd « Sjel av natten », « The curse of mankind » paraît en 1996, toujours chez No Colours Records. Le groupe norvégien nous propose cette fois-ci six titres très longs dépassant allègrement les dix minutes, mis à part l’instrumental «With swans I’ll share my thirst » qui compte plus de quatre minutes au compteur, seulement, je serais tenté de dire. Le groupe continue dans la lignée de « As the wolves gather », c’est à dire un black d’obédience mid-tempo, très mélodique, avec un chant criard qui a perdu un peu de son écho si particulier du premier album. Cependant, Forgotten Woods pousse l’ensemble à son paroxysme avec « The curse of mankind ». L’album est plus varié, plus dense, plus riche en textures . On ressent bien l’expérience acquise par la formation, l’opus sonne moins basique que «As the wolves gather ». A ce titre prenons par exemple « My Scars Hold Your Dreams », véritable chef d’oeuvre de plus de treize minutes : après une introduction en douceur, le groupe accélère le tempo pendant quelques instants avant un superbe break dans lequel la basse annonce son omniprésence dans l’album. Ce titre est vraiment représentatif de la qualité du groupe : les tempos sont variés avec des transitions remarquablement bien amenées, tous les instruments sont en avant, la voix est à son top. Que dire également de « The Starlit Waters / I, The Mountain » qui frôle les vingt minutes, tout simplement dantesque. Le break acoustique est superbe, les choeurs le sont également. Afin de faire respirer ces longs titres, Forgotten Woods nous offre un break d’une qualité tout aussi excellente avec « With Swans I'll Share My Thirst » : un titre instrumental très rock et planant, inspiré, diaboliquement efficace. L’harmonica à la fin amène un plus indéniable au morceau, vraiment une réussite pourtant c’était risqué. « Den ansiktslose » débute par un riff glacial puis se transforme en hymne à la noirceur avec encore une fois la présence primordiale de la basse et des vocaux superbes. « The velvet room » conclut ce deuxième opus du groupe norvégien. Il n’y a pas une faute de goût sur cet album énormément travaillé, mature et efficace. L’atmosphère est superbe et s’installe au fil des écoutes puis finit par vous coller à la peau. Il est indispensable au même titre que « As the wolves gather », possiblement encore plus d’ailleurs. Disons que cet album est moins primitif et basique dans sa conception que le premier album (qui n’en reste pas moins superbe) et qu’il nous permet d’entrevoir la quintessence de Forgotten Woods. Tout simplement magnifique, un chef d’oeuvre intemporel qui n’a pas pris une ride en dix ans.

note       Publiée le jeudi 26 avril 2007

partagez 'The curse of mankind' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The curse of mankind"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The curse of mankind".

ajoutez une note sur : "The curse of mankind"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The curse of mankind".

ajoutez un commentaire sur : "The curse of mankind"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The curse of mankind".

Dead26 › jeudi 21 octobre 2010 - 21:23  message privé !

Chef d’œuvre absolu et tout simplement le meilleur Forgotten Woods. Du pur véritable métal noir norvégien comme on en fait plus, majestueux, glacial, mid tempo et tout bonnement magnifique. Un peu influencé par Burzum sans être une pure copie, c'est voir même meilleur. Un album à écouter au casque dans un bois oublié la nuit. Pour les fans ultimes je vous conseille les excellentes démo 93 Forgotten Woods/Through The Woods pressés par No Colours. Encore plus cru que toutes leurs réalisations et pour ceux qui aimeraient le Raven norvégien. Un peu le même genre d'ambiance, son bien raw avec des vocaux de trolls... Excellent !

Note donnée au disque :       
Sigur_Langföl › dimanche 10 février 2008 - 23:39  message privé !
Malgré une production un peu foireuse et un batteur débutant, ce disque n'est pas loin de devenir une référence majeure du style à mes yeux! Bien meilleur que le précédent, beaucoup plus travaillé. Dire que j'écoute ça entre Coltrane et Parker (eh oui c'est période jazz ce mois-ci)...
Note donnée au disque :       
Reflection › jeudi 26 avril 2007 - 19:06  message privé !
Merci pour le conseil, mais il n'est plus sur le label ne tout cas ... Bon je verrais bien, merci en tout cas !
Brain damage › jeudi 26 avril 2007 - 18:32  message privé !
l'intégrale + des titres du 1er Joyless (la suite de FW) a été rééditée sur un triple cd par no colours y'a quelques années, c'est peut etre encore trouvable
Note donnée au disque :       
Reflection › jeudi 26 avril 2007 - 18:24  message privé !
Est-ce que c'est disque sont encore dispo ?? Ils ont été réédité ?? Ca a l'air drôlement bien !