Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSunn O))) › White 1

Sunn O))) › White 1

cd | 3 titres | 58:40 min

  • 1 My wall
  • 2 The gates of Ballard
  • 3 A shaving of the horn that speared you

line up

Greg Anderson, Stephen O'malley

Musiciens additionnels : Julian Cope (chant 1), Runhild Gammelsaeter (chant 2), Joe Preston, Rex Ritter

remarques

L'édition 2xLP est limitée à 500 exemplaires. L'édition 2xCD de 2007 comprend en bonus le live "The liberation of Samhain"

chronique

Deux ans après un Flight of the Behemoth qui témoignait déjà de la volonté du duo de s’éloigner du son typiquement Earth2-ien de ses premiers méfaits, Sunn0))) réitère l’expérience Drone + guests en conviant cette fois ci deux vocalistes à se joindre à la messe. White 1 s’ouvre donc sur « My wall », aux allures de longue complainte apocalyptique (25 minutes au compteur), où le chant prophétique et halluciné de Julian Cope (Head Heritage et Teardrop Explodes) rivalise durant toute la première moitié avec les guitares menaçantes, dont la montée en puissance progressive amène jusqu’à l’explosion sismique de la seconde partie du titre. A l’heure actuelle, ce morceau et son ambiance dévastée restent à mes yeux la plus grosse réussite du groupe, combinant à la perfection la tradition Drone et l’émancipation vers des paysages sonores plus noisy et expérimentaux. Le second titre voit l’entrée en scène de Runhild Gammelsaeter, anciennement vocaliste de Thorr’s hammer et actuellement chez Khlyst aux cotés de James Plotkin (le monde est petit…). Dans la lignée de ce que la demoiselle pratiquait déjà en 1995, sa participation, relativement anecdotique, consiste en un chant traditionnel norvégien passé à la moulinette noise juste avant que le groupe n’amorce une série de riffs d’infra basse proprement dévastateurs. Relativement rapide pour du Sunn0))), et doté d’un son d’une profondeur abyssale, « The gates of Ballard » préfigure assez bien de ce que pourrait donner une tentative de concevoir un tube de l’été pour Grands Anciens en vacances entre deux plaques tectoniques… sympathique. Le dernier titre, et le seul à être dépourvu de vocaux, emmène de nouveau le groupe dans des espaces plus aérés, voir même limite Ambient. Sunn0))) joue ici beaucoup plus sur la dissonance et un coté faussement calme, développant un aspect inquiétant qui conclut parfaitement l’album, tout en ouvrant la voie vers son successeur enregistré simultanément. Au final, les trois titres qui composent ce disque permettent au groupe de développer de nouvelles atmosphères, grâce à ces incursions inattendues vers d’autres styles, et constituent à ce jour le meilleur album du groupe. Une démarche remarquable pour un résultat qui l’est tout autant, la note s’impose d’elle-même…

note       Publiée le dimanche 22 avril 2007

partagez 'White 1' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "White 1"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "White 1".

ajoutez une note sur : "White 1"

Note moyenne :        37 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "White 1".

ajoutez un commentaire sur : "White 1"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "White 1".

Intheseblackdays › vendredi 13 novembre 2015 - 12:34  message privé !

Elles se trouvent toujours sur le site du père O'Malley. Ideologic.org/wandyke

Note donnée au disque :       
yog sothoth › jeudi 12 novembre 2015 - 21:38  message privé !
avatar

Pour les CDs : dans la version Southern Lord, non, dans la version jap oui.

Note donnée au disque :       
heirophant › jeudi 12 novembre 2015 - 21:19  message privé !

Petite question : les paroles de my wall sont-elles dans le livret ?

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mardi 8 juin 2010 - 13:32  message privé !

Moins chiant que quand ca l'était plus, en fait

azerty › samedi 23 janvier 2010 - 17:05  message privé !

Réécouté ce matin, j'avais jamais fait le rapprochement avec le Cambridge 1969 de John Lennon & Yoko Ono mais enfaite si, carrément.