Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCave In › Beyond Hypothermia

Cave In › Beyond Hypothermia

10 titres - 49:41 min

  • 01/ Crossbearer
  • 02/ Chameleon
  • 03/ Capsize
  • 04/ Stoic
  • 05/ Programmed Behind
  • 06/ Flypaper
  • 07/ Mitigate
  • 08/ Pivotal
  • 09/ Ritual Famine
  • 10/ Crambone

enregistrement

Produced by Cave In and Kurt Ballou.

line up

Caleb Scofield (basse, voix), John Robert Conners (batterie), Adam Mc Grath (guitare), Stephen Brodsky (guitare, voix).

remarques

A la fin de Crambone, il y a une chanson cachée qui est en fait un medley de Metallica!

chronique

Styles
hardcore
new school
metal extrême
Styles personnels
new-school 90's

Approximatif. Frais. Coup de poing. Sublime. Comment pleinement décrire ce premier album de Cave In? Album qui n'en est d'ailleurs pas réellement un - nous avons affaire à une compilation de splits et de 7" plus qu'autre chose. Pourtant la cohérence est là, que ce soit au niveau des compos ou au niveau du son. Et même si elle n'était réellement présente... ON S'EN FOUT ! Car ce Cave In, aux côtés de "Petitionning The Empty Sky" de Converge ou de "To Reduce The Choir To One Soloist" de ACME, est un monument ultime de ce qu'à pu être le hardcore new-school des années 90. Transpirant le thrash metal, le noise et l'emo avec une fraîcheur adolescente presque insolente. Maîtrisé sans réellement l'être, où même les approximations techniques sont charmantes - tout comme cette voix, hurlée jusqu'au bout, parfois (mal) chantée. Plein à craquer de riffs simples mais beaux à mourir au feeling définitivement oublié par les groupes modernes, aux harmonies magnifiques et personnelles tout en étant pourtant tellement naïves, préfigurant parfois ce que le groupe développera par le futur dans les ultimes "Until Your Heart Stops" et "Jupiter"... Une alchimie vraiment unique et perdue transpire par tous les pores sales et gras de cette galette, et la rend tout simplement aussi essentielle que les deux albums pré-cités. Rien que pour le duo "Stoic" / "Programmed Behind", l'achat se fait obligatoire - ou au moins le téléchargement pour les sceptiques. Car oui, les Cave In n'avaient même pas 20 ans à l'époque, mais putain, je préfère 1000 fois ce "Beyond Hypotermia" plein d'acné que n'importe quel "Perfect Pitch Black", hahaha... Et 1000 fois cette production Kurt Ballou d'obédience brêmoise au son gras aseptisé et puissant Alan Douchebag de n'importe quel groupe de hardcore moderne... 1000 fois le riff principal de "Flypaper" à n'importe quel riff post-hardcore impuissant de n'importe quelle production Relapse 2007... Même le medley Metallica de la fin pue la classe. INDISPENSABLE.

note       Publiée le mercredi 11 avril 2007

Dans le même esprit, Powaviolenza vous recommande...

partagez 'Beyond Hypothermia' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beyond Hypothermia"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beyond Hypothermia".

ajoutez une note sur : "Beyond Hypothermia"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beyond Hypothermia".

ajoutez un commentaire sur : "Beyond Hypothermia"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beyond Hypothermia".

Hallu › dimanche 8 janvier 2017 - 21:34  message privé !

Hypotherrmia pas Hypotermia.

Note donnée au disque :       
saïmone › jeudi 19 avril 2007 - 16:49  message privé !
avatar
le con il lit dans mes pensées
Note donnée au disque :       
Macbeth › jeudi 12 avril 2007 - 11:13  message privé !
Must have oui, et gros coup de tatane dans les valseuses en prime. 'BH' a tout du brûlot ultime (ces riffs... cette ambiance corrosive/maladive au possible...). Bref, cette funeste engeance aurait dû contaminer la terre entière et lobotomiser de la cervelle fraîche jusqu'à Vladivostok. Encore raté.
Note donnée au disque :       
kama › mercredi 11 avril 2007 - 15:27  message privé !
must have plutot.
kama › mercredi 11 avril 2007 - 14:24  message privé !
Découvert cet album en vue d'un concert du groupe, claque immense suivie d'une deception a la hauteur quand on voit la merde que propose actuellement le groupe. Un have must pour les fans de Cortez, Converge, ou meme Rorschach.