Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistes22kilos & More › 8floors lower

2kilos & More › 8floors lower

9 titres - 56:00 min

  • 1/ Tiens, Regarde ! (1:13)
  • 2/ And That's About All So Far (8:49)
  • 3/ Tell The One On Your Left (5:11)
  • 4/ After May June, and Before Berlin (11:45)
  • 5/ Demande au Singe (1:12)
  • 6/ (I Hear) A Wolf In Your Belly (6:00)
  • 7/ With A Deer in A Red Sulfuric Bath (8:12)
  • 8/ I Was Now Able to Stand Upright (9:55)
  • 9/ Elles Sont Mortes, Monsieur ! (3:43)

enregistrement

France, 2006

line up

Séverine Krouch (guitares, électronique), Hugues Villette (électronique, rythmique)

chronique

Styles
ambient
electro
rock
Styles personnels
postrock qui n'a pas fait son comingout

"Fear The Windows" avait été une des excellentes surprises de dernière minute du millésime 2005. C'est donc en confiance que l'on retrouve Somekilos (aka Hugues Villette) dans son nouveau projet, 2Kilos & More, où il fait cette fois équipe avec Séverine Krouch, ex-guitariste de Ba[j]ka. Après avoir multiplié les dates au cours de l'année 2006 (dates centralisées sur la France mais qui les ont amenés à se produire en Allemagne pendant tout l'été), le duo débarque avec un premier album chez Jeans Records. Concrètement, "8Floors Lower" apparaît comme beaucoup moins revêche que ne l'était l'essai réussi du projet [1]Kilo of Black Bondage. Les aspirations rock - toutes proportions gardées - sont bien plus présentes ici, magnifiées par de simples mélodies dessinées à la guitare qui donnent un contour plus humain à ce post rock déguisé derrière un masque de robot (conferatur le long, épique et poignant "After May June, and Before Berlin"). Les arrangements électroniques sont légions mais servent bien souvent à délimiter le cadre de leurs activités ; les tapis ambient installent comme il se doit des atmosphères onctueusement obscures (l'autre grosse montée en puissance qu'est "I Was Now Able to Stand Upright"), mais celles-ci restent trop inquiètes que pour êtres pleinement rêveuses. La portion purement abstraite reste finalement circonscrite à quelques effets épars qui jouent aux trublions pour égayer - façon de parler - des morceaux qui, sans cela, auraient pu souffrir d'une trop grande linéarité. Le tout confère au premier essai de notre duo une couleur électro-acoustique pas déplaisante, ouvrant ainsi la voie à des écoutes répétées pour celles et ceux qu'un langage trop biscornu aurait d'emblée découragé. Parce que "8Floors Lower" nous offre quelques (très) beaux moments, on dira de ce disque qu'il a tout pour être agréable, mais pas déterminant.

note       Publiée le lundi 9 avril 2007

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

partagez '8floors lower' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "8floors lower"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "8floors lower".

ajoutez une note sur : "8floors lower"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "8floors lower".

ajoutez un commentaire sur : "8floors lower"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "8floors lower".