Vous êtes ici › Les groupes / artistesZZamla Mammaz Manna › Schlagerns mystik

Zamla Mammaz Manna › Schlagerns mystik

  • 1978 • Silence SRS 4640 • 2 LP 33 tours
  • 1993 • Silence SRSCD 3160 • 2 CD

cd • 9 titres

  • 1At Ragunda1:38
  • 2Seasonsong3:46
  • 3Proffesion is the Amateur's Glue2:19
  • 4Buttonless2:18
  • 5Not Margareta3:49
  • 6Little Karin4:17
  • 7Asphaltsong1:53
  • 8Joosan Lost0:31
  • 9The Fate16:55

enregistrement

Studio Decibel, Stockholm, 1977

line up

Hasse Bruniusson (batterie, chimes, xylophone, radio, voix), Eino Haapala (guitare, vibraphone, voix), Lars Hollmer (piano électrique, synthétiseur, hohner, farfisa, voix), Lars Krantz (basse, trompette, contrebasse, guitare acoustique, chant)

remarques

Première face/premier cd du double album "Schlagerns Mystik / För Äldre Nybegynnare"

chronique

Styles
folk
pop
progressif
rock in opposition
Styles personnels
rock in opposition

Quand Samla Mammas Manna réapparaît deux ans plus tard, c'est avec un nouveau nom et une nouvelle direction musicale qui idéalement devrait pouvoir s'expliquer par un léger changement de personnel (Eino Haapala remplaçant Coste Apetrea à la guitare). En réalité, l'entité nouvelle qui s'appelle désormais Zamla Mammaz Manna a rejoint le mouvement Rock In Opposition initié par Chris Cutler (batteur de Henry Cow), une identité qui leur va finalement comme un gant et à laquelle ils vont s'employer à se rattacher plus encore. Ce côté folklorique - dans tous les sens du terme - qu'ils défendent bec et ongles trouve un écho dans le manifeste de ce mouvement qui cherche à mettre en valeur les spécificités propres à chaque groupe. Il ne manquait finalement plus qu'à Lars Hollmer et aux siens de s'abandonner à une grammaire musicale encore plus abstraite dans la forme, plus expérimentale en somme, et c'est à partir d'ici que ce qui était jusqu'à présent, au mieux, intrigant va devenir réellement passionnant... Comme entrée en matière, le groupe n'y va pas par quatre chemins en nous proposant d'emblée un double album ; "Schlagerns Mystik / För Äldre Nybegynnare" ! Dans cette chronique, j'ai décidé de vous parler du premier. "Schlagerns Mystik" se veut fidèle à cet aspect folklore dont on parlait plus haut, avec une touche acoustique marquée (guitare acoustique, accordéon, xylophone). Une série d'instantanés touchants où le grotesque (les voix ridicules de "Buttonless") côtoie le mélancolique avec un à propos toujours aussi déconcertant ("Seasonsong") dont les seules limites sont celles imposées par leur propre imagination ("Little Karin", à la machine à écrire). Zamla Mammaz Manna bâtit donc autour de lui un monde irréel aux confins du poétique et du féérique et qui au final doit bien plus à Lewis Carroll que le Genesis de "Nursery Cryme" et "Foxtrot" réunis. Reste le monumental et dramatique "The Fate" qui établit de manière définitive l'exigence dans laquelle le groupe s'épanouit désormais pleinement en affinant son propos, laissant entrevoir ce futur proche qui va guider le reste de sa destinée.

note       Publiée le jeudi 5 avril 2007

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Schlagerns mystik" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Schlagerns mystik".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Schlagerns mystik".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Schlagerns mystik".