Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLydia Laska › White Thrash Attack

Lydia Laska › White Thrash Attack

4 titres - 15:07 min

  • 01/ White Thrash Attack
  • 02/ Rock'n'roll Goat
  • 03/ Spikes (In Your Eyes)
  • 04/ Black Metal Robot Club
  • 05/ White Thrash Attack (Vidéo)

enregistrement

Basic tracks recorded live on tape between July 2005 and March 2006 at Amper Tone. Everything additional nervously produced elsewhere between August 2005 - April 2006. Mastered at Skrekk & Skru.

line up

Candy Whorehole: Throat + some guitar / Voldswagen: Skin punishment + some strings / Galdal: 230V Electric bassguitar & baltic attacks / Jacques Matt: Lead guitar & german voiceovers / Solan: Guitar, backing vocals + nipple sacrifice

remarques

chronique

Styles
black metal
rock
indie rock
Styles personnels
pop'n'roll noisy blackisée

A part la nationalité, Lydia Laska n'ont à première vue rien à voir avec Aura Noir : évoquant eux-mêmes les Stooges, Velvet Underground ou encore Bowie dans leurs principales influences, on se demande comment ce groupe de rock, norvégien ou pas, peut avoir un quelconque rapport avec le cultissime "Black Thrash Attack". Puis on regarde le label (Duplicate Records, géré par le batteur d'Infernö / Virus) et le nom des morçals, et on finit par écouter. Puis on comprend. Lydia Laska, partant d'une base que l'on pourrait qualifier de power-pop / rock mélodique et burnée, au son clean, à la voix assez claire, a la batterie plutôt basique, n'hésitent pas à agrémenter leurs morceaux d'influences metal noiresques : la voix déraille parfois jusqu'au déchirement, la rythmique se toupatoupa-ise, les riffs se font froids et tristes, tous droits sortis d'un album de Khold. Le tout étant très naturellement fait - on ne se dit jamais "ha, là c'est un passage pop" ou bien "ho, là c'est un passage metal noir". Lydia Laska ne sont d'ailleurs ni l'un ni l'autre; on pourrait croire à un nouveau genre de crossover contre-nature mais on n'y serait pas non plus : Lydia Laska sonnent tout simplement comme du Lydia Laska. Rafraîchissants / noisy / remuants / bandants / décalés / déjantés (à l'image du clip, gracieusement fourni dans la galette). Tout comme leurs compatriotes d'Arabrot, au final, rien n'est foncièrement nouveau, mais ça passe tout seul, c'est simple / efficace et on a l'impression de nouveauté. "White Thrash Attack" et "Black Metal Robot Club" sont deux putains de tubes, ça hante, ça tourne en boucle - les mélodies sont simples mais jamais faciles harmoniquement, belles mais toujours menaçantes. Ca suinte le rock'n'roll et ça dégouline la classe. Ces 15 minutes passent malheureusement beaucoup trop vite, mais c'est plus que prometteur pour la suite... 4,5/6, à cause de la durée. "Lydia Laska plays True Norwegian Black'n'roll Pop exclusively!" : à bon entendeur...

note       Publiée le dimanche 1 avril 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "White Thrash Attack" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "White Thrash Attack".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "White Thrash Attack".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "White Thrash Attack".

Jesuis Envoyez un message privé àJesuis

Intérêt d’être bon le nouveau !

langoustator Envoyez un message privé àlangoustator

Nouvel album en approche pour octobre, single "Teslicity, Baby" déjà dispo

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan  Shelleyan est en ligne !
avatar

Mais c'est pas mal du tout, comment ai-je pu passer à côté ? Je viens de me commander 'Krankenhaus'...

langoustator Envoyez un message privé àlangoustator

Jamais fait attention, mais c'est trash attack

Jesuis Envoyez un message privé àJesuis

Le dernier album est vraiment très bon et ça partouze dans tous les sens : motorhead-black metal-glam Kvelertak dans l'esprit

Y a eu aucune suite depuis 2010 je suis un peu déçu par contre