Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Iscariot › Thy dying light

Judas Iscariot › Thy dying light

9 titres - 51:52 min

  • 1/ But eternals beheld his vast forests
  • 2/ His eternal life, like a dream was obliterated
  • 3/ Helpless it lay, like a worm in his frozen track
  • 4/ Behold, our race of unstoppable genius
  • 5/ From his woven darkness above
  • 6/ Writhing upon the wind of mystic philosophy and dreams
  • 7/ They saw his pale visage emerge from the darkness
  • 8/ Thy dying light, and desolate darkness
  • 9/ Arise, my lord of infernal wisdom

enregistrement

Mars 1996

line up

Akhenaten

remarques

La réedition contient une piste CD-rom, qui est un live de Judas Iscariot enregistré au Sacrifice of the nazarene child black metal festival, à San Antonio (Texas) le 4 décembre 1999. Titre : "The heavens drop with human gore". Line up : Akhenaten (Chant, guitare), Sir Proscriptor (Batterie), Lord Imperial (Basse).

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

« Thy dying light » est le troisième album de Judas Iscariot, et permet au groupe de s’affirmer comme l’un des maîtres du black lent et dépressif. En effet, si vous êtes adepte d’un black metal rapide, brutal et dévastateur, vous feriez mieux de passer votre chemin. Par contre, si vous aimez retrouver dans le black une ambiance malsaine et sombre, où tout est fait pour que l’auditeur se retrouve dans un état de dépression avancé, alors jetez vous sur ce quasi chef d’œuvre. Le deuxième titre est en cela exemplaire, avec une rythmique pesante, et un riff de guitare obsessif et agressif, qui reste bien gravé dans nos têtes après l’écoute. Au maximum, on a droit à des accélérations comme on en retrouve dans le « Under a funeral moon » de Darkthrone, mais pour 75% de l’album tout est misé sur la lenteur. Les riffs sont tous excellents et s’enchaînent à merveille, et à aucun moment on ne se retrouve avec un sentiment de lassitude, lot commun de ce genre d’album. L’opus se termine par un excellent morceaux instrumental « Thy dying light, and desolate darkness », envoûtant, ainsi que par une dernière piste très courte, où l’on entend juste une voix. Une conclusion spéciale à un album véritablement excellent.

note       Publiée le jeudi 7 février 2002

partagez 'Thy dying light' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Thy dying light"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Thy dying light".

ajoutez une note sur : "Thy dying light"

Note moyenne :        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Thy dying light".

ajoutez un commentaire sur : "Thy dying light"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Thy dying light".

Demonaz Vikernes › mercredi 23 mai 2018 - 15:15  message privé !

Pour un album sorti si rapidement après le premier, la progression est assez bluffante, c'est à se demander si le premier album n'était pas resté dans les cartons quelques années avant de sortir. Bon maintenant on parait de très bas. Ici c'est du black générique par excellence, ça se laisse écouter mais c'est tout.

Note donnée au disque :       
Nicko › dimanche 7 janvier 2018 - 22:53  message privé !
avatar

"la batterie parfois un brin à la ramasse"... C'est un euphémisme chez Judas Iscariot ! Je n'ai JAMAIS entendu un autre groupe avec une batterie autant à la ramasse !! Et pourtant, ça reste bon voire même excellent ! Twilight, t'as pas fini de découvrir des merveilles si tu creuses dans ce genre !

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 7 janvier 2018 - 20:33  message privé !
avatar

Maintenant que je suis moins fermé au black, je découvre des merveilles dont ce groupe...Ce disque est vraiment super; la voix un chouia trop poussée au mixage, la batterie parfois un brin à la ramasse mais sinon, ce black pas trop rapide, mélancolique, est vraiment prenant...

Note donnée au disque :       
Nicko › mercredi 9 janvier 2008 - 22:41  message privé !
avatar
La batterie est tout simplement immonde dans les blasts ! C'est ignoble à ce niveau !
Note donnée au disque :       
panzerfaust › jeudi 3 février 2005 - 20:28  message privé !
ouai ok y a des titres excellents sur cet opus, certains riffs sont vraiment bien dépressifs avec une rythmique lourde bien plop plop, mais y a aussi des passages bien moins inspirés je trouve. surtout dans les passages bourrins, qui seront bien mieux mis en valeurs sur to embrace the corpses... ou dethroned... . Donc album bon à moyen, donc 4/6!
Note donnée au disque :