Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBurnt By The Sun / Luddite Clone › Split

Burnt By The Sun / Luddite Clone › Split

6 titres - ??:?? min

  • 1/ Burnt By The Sun
  • When Corporations Rule Your Mom
  • 2/ Burnt By The Sun
  • Blow Job City
  • 3/ Burnt By TThere Are Pictures Of Me On The Internet
  • 4/ Luddite Clone
  • Bohemiath
  • 5/ Luddite Clone
  • Lemmings And Leeches
  • 6/ Luddite Clone
  • Acid Cop

line up

Ted Patterson (BBTS) (bass), Dave Witte (BBTS) (drums), LC: Andrew Cumming - vocal Andrew Shearer - guitar Kevin Hannum - bass Ian Berkowitz - guitar Bob Raf - drums BBTS: Mike Olender- Vocals John Adubato - Guitar Nick Hale - Guitar

remarques

chronique

Styles
hardcore
new school
metal
metal extrême
Styles personnels
ouch

Suite et fin (et oui, déjà !) de la discographie de Luddite Clone, qu'on retrouve ici en compagnie d'un des futurs grands (le seul grand ?) d'une forme extrême de metalcore, le bien nommé Burnt by the sun. Ce sont d'ailleurs eux qui commencent les activités, et ça traine pas: on ouvre sur un rugissement gras et glaireurs du chanteur, et c'est parti mon kiki: des riffs en palm-mute (aka étouffé) up-tempo (aka rapide mais pas trop) qui te laboure le crâne fondé sur la frappe sèche et rapide du génial David Witte (monsieur Discordance Axis pour ceux qui ne suivent pas). Autant dire que pour rigoler, il faut repasser – quoique le titre des chansons... Le son est gros et clair, les roulements compresseur alternent avec les blasts dans la pure continuité de leur EP (et avant l'accalmie des LP), et les legatos (aka en guitare le fait de jouer sans gratter la corde avec le médiateur, juste par la force des doigts du manche qui frappent la corde pour un effet de rapidité ultra fluide) sont légions. On se lassera un peu de la voix monocorde du bodyboy néanmoins. Puis arrive Luddite Clone qui entre sans frapper mais avec des blasts type FBI qui va défoncer ta porte d'entrée sécurisée: encore plus véloce que sur leur précedent EP, ça dérouille sec dans une succession de roulements sur la caisse claire carrément dévastateur, des riffs soniques tour à tour tordus ou simplement puissants, et cette voix, encore plus criée, hurlée même, grasse et quelque peu déjantée, un oesophage desseché qui se déchire sous la pression. Quelques samples ici et là et le tour est joué, plié en moins de 10 min. Une ultime sortie un peu amère car bien trop brève, mais indispensable à la bonne santé d'un metal évolutif et intelligent qui se fait bien trop rare depuis bien trop longtemps...

note       Publiée le samedi 31 mars 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Split".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Split".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Split".

saïmone › mardi 7 avril 2015 - 18:13  message privé !
avatar

J'avais jamais grillé que c'était produit par... Oktopus, from Dälek

Note donnée au disque :       
Painkiller › jeudi 27 décembre 2007 - 01:23  message privé !
Un méchant disque.
Note donnée au disque :       
blub › lundi 9 avril 2007 - 00:52  message privé !
Burnt by the Sun, un de mes groupes HARDCORE préférer!!!! dommage que la voix casse un peu le délire trop bridé pour moi mais bon bizzaremment dans Botch (les 2 derniers) et dans Breach se genre de voix passe mais là... j'ai plus de mal. Soundtrack... et the Perfect... sont des putain d'album de hardcore quand même!!!
Powaviolenza › samedi 31 mars 2007 - 19:30  message privé !
avatar
Ca donne envie de chroniquer la disco de BBTS ça... Héhéhé...