Vous êtes ici › Les groupes / artistesNHarald Nies › Magnetic Deflection

Harald Nies › Magnetic Deflection

  • 2006 • SynGate CD-R 2113 • 1 CD

9 titres - 72:15 min

  • 1 Magnetic Deflection 5:50
  • 2 Lightconversation 5:38
  • 3 Alpenglühen 11:36
  • 4 Harfentanz 5:08
  • 5 Aqualin 8:50
  • 6 Quantium 4:53
  • 7 Nebula Sources 5:13
  • 8 OSC Trip 10:59
  • 9 Between Stars And Ocean 4:07

line up

Harald Nies : Keyboards, synthétiseurs, é-guitare, percussions & FX

remarques

Pour entendre des échantillons sonores et en savoir plus sur l’artiste, visitez son site web au : www.rockatspace.de

chronique

Styles
electro
Styles personnels
mÉ berlin school

Humm…retombez en amour avec la BS. Ré entendre ces boucles échotiques qui traversent le temps pour chatouiller nos souvenirs d’antan. Quel beau scénario. Et que diriez-vous si ça serait un guitariste Allemand qui écrirait ce texte sonore? Comme Manuel Göttsching! Harald Nies est un amateur de son et de guitare électronique, dont il a acquis certaines bases par nul autre que Klaus Hoffmann Hoock, brillant guitariste de Minds Over Matter et réputé ingénieur de son. Magnetic Deflection est son 3ième opus, une féerie de boucles et de séquences trépidantes, dont les vibrations sculptent notre passion.
C’est un titre très rock qui ouvre Magnetic Deflection. Une courte intro‘’vagueuse‘’ avant qu’un synthé à la mélodie très victorienne s’enfonce dans les tourbillons d’une séquence spiralée, que les percussions martèlent à fond de peau. Une séquence lourde, endossée par une basse gourmande qui roucoule sur un synthé dense, aux divisions parallèles, qu’un piano aussi mélodieux suit à la trace. Le dédoublement des séquences et des lignes synthétisées est une force chez Harald Nies, qui peut ainsi avoir le contrôle sur ces pièces. Ici, sur Magnetic Deflection il s’amuse à pousser le rythme infernal dans des couloirs aux séquences explosives. Tout comme sur Aqualin, une autre pièce au rythme infernal, entre le rock, le prog et la MÉ, au tourbillon lourd et incessant ainsi que des lignes désynchronisées, arqué de légères modulations dans les tonalités.
Le rythme sautillant de Lightconversation progresse sur un synthé ondulant, qui forme de beaux segments harmonieux, se fusionnant sur une belle mélodie thématique. Une superbe guitare épouse mélodieusement cette spirale calquant sa complainte mélodieuse sur de superbes boucles à la Ashra. Superbe! Alpenglühen est la pièce de résistance de Magnetic Deflection. Une courte intro austère moule nos émotions, tout en introduisant une séquence hachurée qui tournoie avec douceur sur un synthé flottant. Un beau mouvement ondoyant aux séquences multiples, sur des percussions rotatives. Aigu, le synthé siffle de beaux solos qui survolent une séquence de plus en plus nerveuse, qui se détache de son couloir original, pour multiplier les opportunités rythmiques. Hypnotique et envoûtant, le synthé multiplie les modulations, sous ses amples manches mélodieuses jusqu’à l’apparition d’une guitare aux boucles aphrodisiaques qui soulèvent tout le système pilaire de notre corps, et même au-delà. Les notes floconnent sous des sonorités d’harpe électronique et Harfentanz nous bascule dans les structures mellotronnées de Richard Pinhas, genre East/West. Se découplant, les accords gambadent sous de somptueux mellotrons et des solos bouclés, une merveille.
Après Aqualin, Harald Nies nous présente son côté plus expérimental avec Nebula Sources, un titre qui navigue entre l’ambiant et un soft blues. Alors que OSC Trip est une lente procession, qui démarre sur un faible tempo modéré et un beau synthé coulant, pour embrasser les territoires nocturnes des atmosphères doucereuses. La connexion entre les étoiles et l’océan est stupéfiante d’authenticité sur Between Stars And Ocean. On y entend les moult remous d’une vague cristalline qui tourne vers les cieux, pour inonder les étoiles assoiffées.
J’ai bien aimé ce 1ier contact avec Harald Nies, Magnetic Deflection est un opus qui nuance et fusionne à merveille les sonorités progressives et électroniques des années 70. Un beau voyage dans le temps, sans perdre d’oreille les sonorités plus contemporaines.
DISPONIBLE au :www.rockatspace.de

note       Publiée le jeudi 29 mars 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Magnetic Deflection".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Magnetic Deflection".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Magnetic Deflection".