Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTubeway Army › Tubeway Army

Tubeway Army › Tubeway Army

cd • 25 titres

  • 1Listen to the sirens
  • 2My shadow in vain
  • 3The life machine
  • 4Friends
  • 5Something in the house
  • 6Everyday I die
  • 7Steel and you
  • 8My love is a liquid
  • 9Are you real ?
  • 10The dream police
  • 11Jo the waiter
  • 12Zero bars (Mr.Smith)
  • 13Positive thinking (live)
  • 14Boys (live)
  • 15Blue eyes (live)
  • 16You don't know me (live)
  • 17My shadow in vain (live)
  • 18Me my head (live)
  • 19That's too bad (live)
  • 20Basic J (live)
  • 21Do your best (live)
  • 22Oh ! Didn't I say (live)
  • 23I'm a poseur
  • 24White light /white heat
  • 25Kill St. Joy (live)

enregistrement

Spaceward, Angleterre, 1978. Produit par Gary Numan. Les chansons 13-25 ont été enregistrées live au Roxy à Londres en 1978

line up

Gary Numan (chant, guitare, clavier), Paul Gardiner (basse, choeurs), Jess Lidyard (batterie)

remarques

chronique

Styles
pop
Styles personnels
post punk new wave

Comme pas mal de grands noms de la musique, avant de se lancer en solo, Gary Numan a lui aussi eu son groupe, Tubeway Army, un trio dans lequel il chantait, jouait de la guitare et du clavier. Faute de mieux, leur son s'était trouvé catalogué 'post punk', voir carrément 'punk' mais c'était pratiquement le cas de toutes les formations de l'époque ne proposant ni progressif à la Yes ni hard rock à la Iron Maiden, donc...En réalité, la musique de Tubeway Army est un mélange d'influences car elle doit beaucoup à David Bowie ('Friends', 'Jo the waiter'...) et d'éléments très personnels, limite révolutionnaires, tant le son et les structures préfigurent déjà les premiers albums en solo de Gary ('Zero bars' sent déjà 'Cars'). Certes la guitare occupe encore une certaine place mais les lignes rythmiques ont un côté épuré, voir sec qui semble bien plus inspiré de Kraftwerk ('Everyday I die', 'The life machine', 'My love is a liquid'...) que des Sex Pistols. Moins synthétique, la musique concilie déjà une approche pop froide (l'usage intelligent du synthé, une batterie orientée binaire avec des sonorités synthétiques, une diction presque désincarnée par moment...) avec des touches plus sombres qui évoquent parfois même la cold wave (l'excellent 'My shadow in vain', 'My love is a liquid'...). C'est-là le génie du jeune Gary Numan, être pop sans l'être, expérimenter sans devenir trop intellectuel, mêler froideur et un malaise plus organique. Cette réédition propose en outre un concert de Tubeway Army au Roxy à Londres enregistré sur un magnétophone. Le son est assez horrible (mais il s'agit-là d'un unique témoignage plus que précieux) et exit les lignes à la Kraftwerk, on se rapproche nettement plus d'un punk rock à la Damned, ce qui rend d'autant plus intéressants ces enregistrements en studio. A noter également que le livret est riche en informations et en images.

note       Publiée le mercredi 28 mars 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Tubeway Army" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Tubeway Army".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Tubeway Army".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Tubeway Army".

TribalCrow Envoyez un message privé àTribalCrow

"C'est-là le génie du jeune Gary Numan, être pop sans l'être, expérimenter sans devenir trop intellectuel, mêler froideur et un malaise plus organique". Voilà, cela cerne en grande partie le génial Gary ! Ce 1er album est influencé par le Glam et le Punk mais propose une ambiance froide et glaciale sans pour autant sacrifier la fougue et l'énergie Punk. Les synthés s'invitent parfois de façon discrète ou en appui voir commencent à occuper le premier plan ("My Love is a liquid", "Zero Bar", "Steel and You" notamment annoncent la suite à venir). Le live en bonus est plutôt anecdotique : le son est confus et les compos issues de la démo (que l'on retrouve sur la compil' "The Plan") sont assez faibles, des brouillons.

Note donnée au disque :       
Solvant Envoyez un message privé àSolvant

Pour moi, c'est ce qu'il a fait de mieux. Cette 'chaleur' vient du punk et du glam, c'était bien. Beaucoup de Bowie dedans. Par la suite ça va devenir froid & répétitif, un certain style d'époque. Je condamne pas la suite, c'est juste pas mon truc les robots.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Excellent disque de rock qui oscille entre new wave et post-punk, et qui préfigure effectivement des albums solo de Numan. La musique est quand même plus chaude que par la suite, le chant n'est pas encore aussi robotique...

Note donnée au disque :