Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm Death › Smear campaign

Napalm Death › Smear campaign

cd • 18 titres

  • 1Weltschmerz
  • 2Sink fast, let go
  • 3Fatalist
  • 4Puritanical punishment beating
  • 5When all is said and done
  • 6Freedom is the wage of sin
  • 7In deference
  • 8Short-lived
  • 9Identity crisis
  • 10Shattered existence
  • 11Eyes right out
  • 12Call that an option
  • 13Warped beyond logic
  • 14Rabid wolves (for christ)
  • 15Deaf and dumbstuck (intelligent design)
  • 16Persona non grata
  • 17Smear campaign
  • 18Atheist runt

enregistrement

Foel studios, Wales, juin 2006.

line up

Shane Embury (basse), Mark "barney" Greenway (chant), Mitch Harris (guitares, chant), Danny Herrera (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death/grind

Bon je crois que tout le monde ici est au courant de mon fanastime total envers le napalm de la mort. Ce groupe, je crois que c'est du "à la vie, à la mort" désormais... Et mort, je crois que le groupe en est encore très très loin, la preuve par ce "Smear campaign". Les Anglais restent toujours dans leur mouvance amorcée depuis "enemy of the music business", à savoir un death/grind ultra féroce et sans compromis, jusqu'au boutiste comme pas deux, et comble du comble, l'inspiration est toujours au rendez-vous. Il s'agit pourtant du premier album sans Jesse Pintado (RIP), mais le duo Embury/Harris a su à nouveau synthétiser ce que le groupe sait faire de mieux et faire du nouveau avec du vieux. Passé une intro surprenante pour du ND, mid tempo, faisant plus penser à du Therion qu'autre chose, déboule "Sink fast, let go" et outch... Pas de doutes c'est bien eux : blasts hystériques, voix criardes qui prend les avants, breaks furieux... Bon sang mais comment font-ils ? Globalement "Smear campaign" se montre tout de même plus death metal que ses prédécesseurs, un peu à la façon d'un "Utopia banished". Le chant de Barney reprend en grain et agressivité (on le sent un peu aidé par des effets tout de même), les riffs death metal typiques sont bien plus nombreux (comme par exemple avec le monstrueux "In deference" avec en guest la gonzesse de The Gathering qui ne sert à rien), quelques hits tombent : "In deference" donc, "When all is said and done" faisant penser à un bon vieux "Breed to breathe", "Identity crisis" complètement old school avec ses "ouh !", "Eyes right out"... Le disque se montre d'un bien meilleur niveau que le précédent, plus varié, plus agressif, plus metal aussi (merci la production, tout à fait énorme pour une fois). À ce sujet, on notera les morceaux "Smear campaign" et "Atheist runt" (sur l'édition digipack) beaucoup plus expérimentaux, comme ND sait le faire, qui clôturent le disque de façon assez magistrale avec leurs harmonies froides et décharnées, témoignant de l'influence des Swans sur le groupe. "Smear campaign" est ainsi rien de moins qu'un excellent disque, du pur Napalm Death, qui renoue avec l'inspiration et l'envie d'en découdre. Toutefois, j'espère que le prochain album explorera désormais d'autres horizons tant le groupe semble avoir fait le tour du sujet depuis "Enemy of the music business". Et en cela "Smear campaign" serait une superbe clôture pour ce style que Napalm Death a porté aux nues, tant ce disque vaut carrément le détour... Blast !

note       Publiée le mercredi 28 mars 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Smear campaign".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Smear campaign".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Smear campaign".

Raven › vendredi 3 avril 2015 - 14:47 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Je confirme; j'ai toujours trouvé à "Atheist Runt" un côté doom death.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 3 avril 2015 - 14:22 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Une fois encore, la version digipak vaut vraiment le coup.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 3 avril 2015 - 14:16 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

L'un des meilleurs albums de Napalm Death. 19 après le premier album, maintenir un tel niveau c'est aussi rare qu'exceptionnel. Furieux, indispensable.

Note donnée au disque :       
Consultant en informatique › mardi 31 mars 2015 - 20:19 Envoyez un message privé àConsultant en informatique
avatar

Un vrai massacre celui-là. Tellement glissant que t'as l'impression de participer à un moshpit sur une patinoire.

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mercredi 30 octobre 2013 - 18:05 Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Le dernier comporte des bonnes tueries, je l'ai trouvé bien plus marquant que "Time...".