Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNemesis › Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)

Nemesis › Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)

9 titres - 64:38 min

  • 1 Entrance 2.35
  • 2 The Cosmic Garden 6.25
  • 3 Desert Miracle 6.20
  • 4 People at Sunset 7.10
  • 5 Intro 1.20
  • 6 Sky Archeologist 13.15
  • 7 Lunar Mansion 11.15
  • 8 Gigaherz 9.25
  • 9 Finale 7.05

enregistrement

1-4 Charm of Sound, Vanha YO-talo, Helsinki 28.10.1997 5-7 Charm of Sound, Vanha YO-talo, Helsinki 24.11.1998 8 Tampere Biennale, Tampere 12.4.2002 9 Pauanne Ambient Concert, Kaustinen 17.7.2004

line up

Ami Hassinen : Keyboards, synthétiseurs, guitares, basse & FX Jyrki Kastman : Keyboards, synthétiseurs & FX

remarques

Pour entendre des échantillons sonores et en savoir plus sur l’artiste, visitez son site web au : http://www.nettilinja.fi/~ahassine/news.htm

chronique

Styles
musique électronique
musique électronique berlin school
techno
Styles personnels
mÉ new berlin school & progressif

Ah! Quel plaisir que de renouer avec les séquences houleuses et tournoyantes de Nemesis. Stereofields Forever fait parti de la collection Live Archive. Une belle collection qui nous fait découvrir du matériel inédit et un Nemesis toujours aussi bouillonnant et imprévisible. La première partie complète le spectacle de 1997 amorcé sur le Vol.1 et présente du matériel inédit, qui servira de fer de lance à Sky Archeologist, l’un des bons albums de MÉ des années 90. Après une intro cosmique alliant les bruits des natures confondues, intra et extra terrestres, la spirale Nemesis se met en marche avec The Cosmic Garden. Une bonne séquence basse, hoqueteuse et saccadée, comme des secousses spiralées syncopées, tournoient sur un synthé vaporeux aux effets sonores multiples. Le tempo est circulaire et se perd dans les nappes instables de Desert Miracle, un titre qui crache un rythme lancinant sur de bonnes percussions doublées, donnant dans une forme de hip-hop cosmique. Un hip-hop électronique, unique à Nemesis, qui se distorse sur des rythmes variées, d’hachurés à souples, avec une excellente structure de basse et percussions. Les striures de synthé flottent autour d’une spirale fluide, aux rythmes engraissés par des impulsions funk, sur la superbe thématique synthétique de Nemesis. Un titre remarquable qui saura vous faire rouler des hanches. Plus tranquille, People at Sunset évolue sur un tempo suave, entouré de percussions manuelles électroniques et d’une belle basse qui pulse un rythme léger qui croise de beaux solos de guitares et de synthés, sous les strates protectrices d’un synthé aux ombres onctueuses. Sublime, le concert de 98 présente 2 titres dont le merveilleux Sky Archeologist. Un pur Berlin School aux modulations monstres. Un feu d’artifice séquentiel qui tourne autour d’une séquence ondulante et spiralée. Un titre intense, labouré de superbes solos de guitares et synthés, des solos aux boucles harmonieuses et hypnotiques qui se fondent aux mélodies thématiques. Un titre époustouflant, qui m’a initié à la musique de Nemesis. Plus statique Lunar Mansion représente le côté hasardeux de Nemesis. Un titre linéaire qui module sur une séquence basse aux multiples échos, recouvert d’une guitare planante. Cette ligne sautillante se subdivise en lignes multiples pour échoir sur un versant atmosphérique, avant de reprendre sa séquence staccato aux mouvements éparses. En prime, nous avons droit à une première version plus explosive de Gigaherz. La basse est lourde et le thème rythmique ressemble à une musique d’un film d’action, d’agent secret. Ne faisant rien comme les autres, Nemesis offre une Finale douce, rêveuse. Un léger battement est rejoint par un piano hésitant, qu’une guitare supporte de ses plaintes, sous l’œil avide d’un synthé qui laisse libre cours à ses voltiges intermittentes. Encore une fois Nemesis livre un opus à la hauteur des attentes de ses fans. Le groupe Finlandais continue d’étonner en multipliant les rythmes, mais surtout, les styles. De son univers musical, aux multiples facettes, Ami Hassinen et Jyrki Kastman arrivent toujours à soutirer étonnement. Un incontournable pour tous fans de Nemesis et même ceux qui aiment quand la techno se moule à la MÉ, style Berlin School. DISPONIBLE AU : http://www.nettilinja.fi/~ahassine/news.htm vous pouvez aussi le télécharger au http://www.synthmusicdirect.com/

note       Publiée le dimanche 25 mars 2007

partagez 'Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)".

ajoutez une note sur : "Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)".

ajoutez un commentaire sur : "Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Stereofields Forever (Live Archive Vol 2)".