Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHate Forest › Scythia

Hate Forest › Scythia

8 titres - 36:09 min

  • 1/ Unity
  • 2/ Scythia
  • 3/ Forgotten voice of black perun
  • 4/ Shining abyss
  • 5/ Forests of nevres
  • 6/ Attila
  • 7/ Heroes
  • Bonus édition 2003 :
  • 8/ To those who came before us (recorded winter 2002)

enregistrement

Enregistré à l'automne 1998 et à l'hiver 1999.

remarques

Bien que n'ayant jamais (à ma connaissance!) tenu de propos relevant de l'idéologie nazi, les membres de Hate Forest entretiennent avec la mythologie Aryenne et une certaine interprétation de la philosophie Nitzschéenne des rapports largement ambigüs. La présence de Hate Forest sur ce site ne signifie en aucun cas l'adhésion, même partielle, de la rédaction de Guts of Darkness aux idées véhiculées par le groupe.
Il s'agit de la réédition 2003 du E.P. "Scythia" sorti en 2000, augmenté du titre "To those who came before us" enregistré fin 2002.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

"Scythia" marque en 2000 les débuts d'un des groupes les plus emblématiques du black metal. Aveugle, massive, jusqu'au-boutiste,la musique du groupe ukrainien est une déferlante aussi lourde que rapide, terrifiante, un flot ininterrompu de blast et de triples croches fusionnés dans un son saturé et gueulard, hantée, écrasée par une voix gutturale de type death absolument dévastatrice. Bien au delà du désespoir, Hate Forest ne compose pas véritablement de riffs, mais assemblent des accords particulièrement sombres, joués en triple croche, en une suite terrible et profondément sinistre dont la vitesse constante confine à la brutalité la plus absolue. Par ce premier E.P., l'entité ukrainienne met déjà en place tout ce qui la caractérise : un son dégueulasse, une furie aveugle, un sens des ténèbres qui fait de chaque accord une vraie sentence de mort, et cette voix épouvantable, aussi éprouvante à entendre qu'une douleur physique à subir. Hate Forest n'est pas encore aussi convergent que sur le monolithique "The most ancient ones" ; des ralentissements, des thèmes de guitares, des variations dynamiques structurent encore leurs pièces qui s'inscrivent dans le vocabulaire plus conventionnel du black metal : le titre "To those who came before us", bonus de la réédition de 2003, véritable pièce évolutive de 10 minutes avec ralentissements, breaks et changements d'atmosphères trouve ainsi naturellement sa place en clôture de ce premier effort qui porte encore les traces des influences du groupe. Dès l'emblématique "Unity", pourtant, simple intro constituée des cris d'une meute de loups, Hate Forest impose sa différence, son identité atroce, sa difformité. La laideur de la boîte à rythmes, la linéarité, la volonté manifeste d'anéantir le silence sous un torrent immonde de haine et de violence, de fureur décérébrée, et surtout ce don incomparable pour les notes les plus noires font de ce "Scythia" l'annonce sans équivoque du cauchemar Hate Forest ; un peu plus digeste sans doute que dans ses formes les plus obtuses, mais déjà profondément ailleurs.

note       Publiée le samedi 17 mars 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Scythia".

notes

Note moyenne        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Scythia".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Scythia".

Demonaz Vikernes › lundi 11 janvier 2016 - 17:25  message privé !

L'opus que j'aime le moins, la prod dessert vraiment les compos (pourtant bonnes, voir très bonne pour Forests of Nevres !) et les effets sur la voix sont déguelasses. Mais rien que pour To Those Who Came Before Us cette réédition est indispensable.

Note donnée au disque :       
p2h › lundi 7 octobre 2013 - 19:48  message privé !

chronique monstrueusement juste, bravo !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 17 décembre 2012 - 10:30  message privé !

/

Note donnée au disque :       
Ghoulish Goblin › mardi 26 janvier 2010 - 08:49  message privé !

avec cet album, je dirais sans aucun doute que le plaisir croit avec l'usage. je trouve cette critique de sheer-khan tres pertinente en tout point de vue. pour commencer les vocaux tres inusités pour du black metal se fondent totalement dans l'ambience a la fois brutale et engourdissante qui caractérise si bien hate forest. je dois bien avouer qu'apres l'avoir acheté, j'ai regretté un peu au début, l'album étant si cher ou je me trouve. puis environ 3 semaines plus tard, avec une nouvelle perception, j'y ai découvert une drogue.

l'ambience m'ayant donné des envies de sacages, je déplore ceux qui califient cet album de merde, mais bon l'esprit de la chose n'est certe pas accesible a tous. totally despising you, Ghoulish Goblin

Note donnée au disque :       
Nokturnus › jeudi 30 octobre 2008 - 16:16  message privé !
avatar

Fais gaffe Michel, je t'ai vu au Grand Journal de Denisot l'autre jour.