Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPath Through The Mist › 7 homesongs

Path Through The Mist › 7 homesongs

7 titres - 55:19 min

  • 1/ Growing Forest (7:51)
  • 2/ Under the Sky [a day sabbath] (8:10)
  • 3/ Sinner Mia (8:00)
  • 4/ Waiting for Existence [a night sabbath] (8:32)
  • 5/ Fields of Sun (6:49)
  • 6/ Jerk With a Dream (8:50)
  • 7/ Sunset of Mankind (7:07)

enregistrement

France, 2004-2006

line up

Fournier (piano, batterie, percussions, chant, claviers, programmation), Aret Madilian (percussions, saz, choeurs), Jean-Pierre Louveton (guitare)

remarques

chronique

Aux heures les plus matinales, il est un lac qui se recouvre d'un épais manteau que même la luminosité du soleil a toutes les peines du monde à percer. Et par delà ce dense tapis de brume se dresse un chemin, apparaissant comme par magie au beau milieu des majestueux conifères de cette forêt ancestrale. Emprunte de mystère, il devient alors très vite trop tentant de succomber à son appel et d'ainsi s'enfoncer plus avant dans ce sentier qui semble se construire à mesure que nos pas foulent son sol tapis de feuilles mortes. Une lumière diaphane et un parfum ambré guident nos errances et progressivement effacent toutes traces de notre récent passage. Le chemin se referme sur nous ! Cet endroit habité a trouvé une nouvelle âme dont il pourra se repaître... Des voix surgissent de derrière les ombres qui donnent vie à cette forêt. Ou serait-ce le bruit du vent ? La peur engendré par un tel sentiment d'isolation laisse place peu à peu à un sentiment d'émerveillement sans cesse croissant au gré des paysages parcourus, vierges de toute intervention humaine. Tous nos sens sont mis à contribution pour admirer, tour à tour, la beauté d'un ciel aux mille couleurs issues d'un spectre inconnu, pour respirer un air à la fraîcheur revigorante qui gonfle nos poumons d'un goût retrouvé pour la vie, pour apprécier à leur juste valeur le raffinement extrême des mélodies déclamées de manière incantatoire par les êtres qui hantent ces lieux aux vertus magiques, pour frémir aux brises qui soufflent le chaud et le froid à vous en donner la chair de poule, pour savourer, enfin, la douceur subtile qui envahit notre palais à l'ingestion de cette nourriture pour le coeur et l'esprit qu'est "7 Homesongs". Path Through The Mist, c'est tout cela, et plus encore ; c'est le reflet de tout ce que vous y projetterez, vos peines et vos tourments, vos espoirs et vos joies. Enchanteur et féérique, la première autoproduction et la forte personnalité de Path Through The Mist, entre musique heavenly, gothique et progressive, forcent tout simplement le respect.

note       Publiée le jeudi 8 mars 2007

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "7 homesongs".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "7 homesongs".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "7 homesongs".

empreznor › samedi 9 février 2008 - 01:02  message privé !
Je découvre, et on se sent vraiment comme se promenant sereinement la nuit dans une forêt, on a une réelle impression de maitriser les choses même si il y a de nombreuses présences inconnues autour. en tout cas, comme musique nocturne et mélancolique, c'est très réussi.
Wotzenknecht › jeudi 7 février 2008 - 19:18  message privé !
avatar
Artisanal, oui, c'est le mot. Imparfait, maladroit par moments, qu'il s'agisse de l'accent ou de la prod hasardeuse. Et c'est bien là que la magie s'opère. Path through the Mist, le bien nommé, part en torpeur dans une forêt multicolore à jamais enfouie dans une semi-pénombre. Il part sans plans, découvre, s'égare et s'émerveille. Une forêt hantée, habitée, toujours évocatrice, foisonnante, peuplée d'êtres qui nous prennent la main pour mieux nous faire virevolter, parfois jusqu'au déséquilibre. Face à une volonté d'évocation évidente, l'auteur joue le tout pour le tout, prend son sac et part en courant sans se retourner, dans l'espoir de se perdre au plus profond de la nature. Qu'il ne retrouve jamais son chemin, peut lui chaut - il y a tant à voir dans ce havre aux milles couleurs. Terriblement suggestif, infiniment charmeur. Impossible de s'arrêter au style musical (qu'importe! ) ou aux constructions des titres. Ce n'est pas un album, c'est un bijou purificateur. Et surtout, tellement sincère.
Note donnée au disque :       
Nicko › lundi 14 mai 2007 - 20:18  message privé !
avatar
Un album bien sympa dont l'adjectif le + approprié est selon moi : AVENTUREUX. Ca ne suit pas de schéma (chemin ?) prédéfini, c'est sombre, parfois inquiétant, et la galette titille toujours notre curiosité. On sent que le compositeur aime la pop, la musique s'écoute facilement et ce qui est intéressant, c'est que les rythmes ne sont pas marqués par une batterie binaire, mais très souvent avec des percus et rythmes limite tribaux. Bref, un CD raffraichissant, très sympa.
Note donnée au disque :       
Sheer-khan › jeudi 12 avril 2007 - 16:23  message privé !
avatar
Merci mon gars! Le reste est encore mieux...
Powaviolenza › mardi 10 avril 2007 - 16:58  message privé !
avatar
J'adooooore les titres myspace !