Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSystem Syn › Postscript

System Syn › Postscript

cd • 11 titres

  • 1Burning out
  • 2Into my veins
  • 3If you never heal
  • 4Existence is neutral
  • 5All the human things
  • 6Through this
  • 7Now
  • 8I never was
  • 9The saddest sound was
  • 10Somewhere
  • 11Judas kiss

line up

Clint Carney (chant), Atom Strange (synthés), Jake Strange (guitare, choeurs)

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
dark electro/synthie pop

Expliquez-moi, je ne comprends plus...D'accord, j'aurais dû me méfier, ce n'est pas parce qu'un cd présente un artwork soigné et bien glauque que la musique est intéressante pour autant...Qu'est-ce qui peut pourtant (si ce n'est l'appât du gain...soit une bonne raison) motiver un groupe à développer la présentation de son disque autour du thème du suicide (la pochette, la photo de milieu de livret présentant les trois musiciens morts une balle dans la tête...) et nous fournir une musique si sautillante ? 'Burning out' évoque Apoptygma Berzerk dans sa bonne période, soit une sorte d'électro EBM contemporaine mais qui menace à tout instant de dégénérer en 'boum boum pouet pouet'...Heureusement, le bon et moins rapide 'Into my veins' rassure...voilà une mélodie solide, un feeling profond et triste qui devient de plus en plus rare dans l'électro...et sur cet album ! En effet, si Clint Carney n'est pas totalement manchot, il n'a de loin pas le talent des Velvet Acid Christ et autres Wumpscut, ni même de Depeche Mode sur les chansons plus calmes. Ok, il chante bien et il chante vraiment mais déssert sa voix par des sonorités qui évoquent plutôt la lignée des Apoptygma Berzerk, VNV Nation et autres. L'impression que System Syn cherchait à développer des émotions plus profondes s'évanouit bien vite à coup de beats trop dansants qui raviront les gogoths contemporains. Tout n'est pas à jeter sur ce cd ('Into my veins', 'All the human things'...) mais ça ne suffira pas à extirper le groupe de la banalité de sons devenus la marque de fabrique facile de toute une génération de dark electro qui n'a souvent de dark que les habits des musiciens.

note       Publiée le mercredi 28 février 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Postscript".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Postscript".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Postscript".

born to gulo › mardi 3 juin 2008 - 11:00  message privé !
les valeurs se perdent ...