Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMourning Dawn › Mourning dawn

Mourning Dawn › Mourning dawn

cd • 8 titres

  • 1Intro
  • 2From the torrent & the fountain
  • 3Grey flood
  • 4Interlude
  • 5When the sky seems to be a flag
  • 6Innoncence leaves
  • 7... as the ocean
  • 8Verdun

enregistrement

Toute musique sur ce disque composée et jouée par Laurent. Masterisé par Maor Appelbaum.

line up

Laurent (guitares, voix); Nicko (batterie live); Jean-Baptiste (guitares live); Vincent (basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
dark metal
doom metal
Styles personnels
dark/doom metal dépressif

Dans le monde élargi du black metal, Mourning Dawn fait partie des quelques formations qui peuvent se targuer d'avoir un style. Ce premier album vient asseoir le crédit acquis par le groupe à mesure de ses trois démos : MD aujourd'hui c'est un premier album signé chez Total Rust : 60 minutes de dark/doom suicidaire à l'obscurité toute suédoise comme seul Laurent est capable d'en lâcher. Plus dépressif qu'un Ondskapt avec lequel il partage une capacité à l'occulte hors du commun, plus sorcier que les Shining et autre Forgotten Tomb, Mourning Dawn impose une musique béante, hurlante : un déferlement de décibels dégueulasses qui ne sont que lamentations extrêmes, gueulantes, gueulantes et re-gueulantes qui vous dévorent le cerveau comme une année de larmes. Heureusement pour les maîtres, Mourning Dawn est encore un groupe en devenir. Certains timing ambitieux se heurtent à des constructions un peu hasardeuses, quelques riffs moins convainquants... une densité harmonique dont la gestion laisse parfois à désirer. Mais ce premier album est une déclaration d'existence particulièrement sérieuse et incontestable. Malgré la double pédale la musique est lanscinante, malgré le son crachant la musique est pesante, malgré les powerchords elle n'incarne que tristesse et désespoir : Mourning Dawn c'est avant tout un vocaliste rare dont le potentiel semble s'accroître à chaque nouvelle livraison; une voix arrachée vive, démente et caverneuse qui s'aventure avec puissance dans tous les registres de la maladie mentale, tout autant qu'elle te balance sa toute puissante saloperie à la gueule. De fait, avec à sa tête une personnalité digne de ses ambitions, MD n'a plus qu'à être intègre pour convaincre... et tout, chez Mourning Dawn, respire la vérité. De la tenue des accords aux choix harmoniques en passant par l'agressivité du son : tout s'assume comme expression, à l'image de ces vocaux jusqu'au-boutiste, aussi blessés que dominateurs. Les guitares se superposent pour un son plus charbonneux, la batterie marche au pas et roule en arrière plan, Laurent déchire l'oreille et dresse des accords noirs et plaintifs entre deux courses diaboliques; pour enfoncer le clou du "tout dans la gueule", la plupart des compos commence plein son, guitares batterie basse voix directement plein pot à se prendre dans la face, parfois malignement planquées derrière quelques secondes de claviers glauques. Plus à l'aise, le guitariste commence à esquisser des reflets saillants de leads, à l'image de l'ultime "Verdun", entièrement voué à la lueur de triple croches aigues. La musique exprime sa passion pour les malaises atypiques à la Silencer ou old Bethlehem tout en s’inscrivant dans le leg occulte des Dissection, Setherial et dark Fu; le dark/doom de ce premier album impose sa personnalité lugubre avec violence et se révèle plus éprouvant que jamais. Car c'est bel et bien dans la musique extrême dépressive qu'il faut chercher les objectifs du combo... il n'est pas question d'offrir une ballade en forêt ou une virée dans un cimetière : ici on vit mal, alors on fait mal. Mourning Dawn ce n'est pas de l'atmosphère, c'est de l'émotion. Ce n'est pas effrayant, c'est douloureux. Et si Laurent dynamise ses pièces de riffs à la suédoise, c'est juste pour trouver la force d'aller se ramasser la gueule dans la prochaine marre de boue qui passe. Pour le pauvre auditeur, le résultat est une ouverture béante sur les gouffres de la douleur sous une nuit magnifique, et dans le vent glacé.

note       Publiée le samedi 17 février 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mourning dawn".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mourning dawn".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mourning dawn".

michel rocard › vendredi 5 septembre 2008 - 00:46  message privé !
J'aurais bien voulu mais même mes débiteurs n'en veulent pas.
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › lundi 25 août 2008 - 21:30  message privé !
avatar
6,50 ?? ah les batards ! ahah
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › jeudi 3 juillet 2008 - 21:47  message privé !
avatar
6,50 en occase à Gibert. Qui qu'a revendu le sien, qu'on le dénonce ?
pokemonslaughter › vendredi 8 février 2008 - 21:59  message privé !
avatar
je crois qu'il est temps pour moi de changer de zine ahah
Note donnée au disque :       
empreznor › vendredi 8 février 2008 - 01:49  message privé !
http://lahordenoire.free.fr/chronique.php?art=1892. ça c'est fait