Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNasum › Inhale - exhale

Nasum › Inhale - exhale

38 titres - 44:50 min

  • 1/This is... - 2/The masked face - 3/Digging in - 4/time to act ! - 5/Disdain and contempt - 6/I see lies - 7/Inhale exhale - 8/Too naked to distort - 9/There's no escape - 10/The rest is over - 11/disappointed - 12/Lagg om ! - 13/You're obsolete - 14/Tested - 15/Shapeshifter - 16/Feed them, kill them, skin them - 17/When science fails - 18/Closing in - 19/The world that you made - 20/The system has failed again - 21/For what cause ? - 22/Fullmatad - 23/Screwed - 24/Shaping the end - 25/the new firing squad - 26/No sign of improvement - 27/My philosophy - 28/I'm not silent - 29/the breathing furnace - 30/Information is free - 31/Burning inside - 32/A request for guidance - 33/Grey - 34/Worldcraft - 35/It's never too late - 36/Du ar bevakad - 37/Blinded - 38/Can de lach

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
Styles personnels
grind/death

Le grindcore, voilà un style difficile à faire aimer au grand public, et ce n'est pas Nasum qui l'y aidera ! Avec ce premier album (mais pas premier effort, leurs nombre de lp, splitcds, démos étant proprement impressionant), les fous furieux de Nasum s'imposent comme comme les leaders de leur catégorie. Un grind parfumé de hardcore, et aux relents death difficilement dissimulés. Et le résultat est... brutal ! Les 38 titres présents ici (!) sont tous de véritables bombes qui vous explosent à la figure comme les smarties fondent dans vos mains ! Du premier titre "This is.." typiquement grind, à "Can de lach" bien plus death metal en passant par un "The masked face" que n'aurait pas renié un Napalm Death, "There's no escape" et sa rythmique plus hip-hop (euh pas longtemps hein ! après c'est blast beats je vous rassure !), "inhale-exhale" étonnement plus lente ou "Blinded" complètement punk et... folle de violence, vous en prenez plein votre gueule. Et le pire, c'est qu'on est content. En l'espace de quelques écoutes, ce disque s'est imposé comme ma référence actuelle en matière de grind. Mais le pire, c'est que ses membres avouent eux-mêmes ne pas trop apprécier le grind, préférant d'autres styles. Car en effet, Nasum ne fait pas l'erreur de bourriner bêtement, ils savent innover : influences hardcores omniprésentes, voix originales (surtout le chant criard, dont je suis très fan), technique irréprochable, production surpuissante. C'est clair, cet album était destiné dès le départ à prendre la tête des formations grind, et l'on comprend pourquoi ! Assurément, un groupe qui va faire parler de lui...

note       Publiée le vendredi 1 février 2002

partagez 'Inhale - exhale' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Inhale - exhale"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Inhale - exhale".

ajoutez une note sur : "Inhale - exhale"

Note moyenne :        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Inhale - exhale".

ajoutez un commentaire sur : "Inhale - exhale"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Inhale - exhale".

NevrOp4th › vendredi 27 septembre 2013 - 19:20  message privé !

http://all-that-is-interesting.com/the-town-where-everyone-wears-a-gas-mask Petit article relatant l'origine de la photo sur le ce disque.

Note donnée au disque :       
TWB › samedi 9 mars 2013 - 00:37  message privé !

Au premier morceau, j'étais un peu dubitatif , mais finalement, ça tabasse vraiment bien. Tout en bourrant à des vitesses plus qu'honorable, les changements de rythmes et ralentissements sont vraiment opportun et efficace ("inhale-exhale" notamment), ça donne envie de se pencher sur le reste de la disco, il serait temps depuis qu'on m'en parle.

vargounet › samedi 6 août 2011 - 12:57  message privé !

Toujours aussi efficace contre les lendemains difficiles celui-là ...

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › mercredi 26 mai 2010 - 15:38  message privé !

Toujours une pierre angulaire du style, ça bourre finaud et tout, la prod est un régal tant elle est abrrasive et puissante. Et l'artwork, sans doutes un des meilleurs de tout les temps.

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › vendredi 13 mars 2009 - 11:37  message privé !

Nasum mais cool.