Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSatyricon › Now, diabolical

Satyricon › Now, diabolical

cd | 8 titres

  • 1 Now, diabolical
  • 2 K.I.N.G
  • 3 The pentagram burns
  • 4 A new enemy
  • 5 The rite of our cross
  • 6 That darkness shall be eternal
  • 7 Delirium
  • 8 To the mountains

enregistrement

Produit par Satyr Wongraven, enregistré au studio Puk et en Norvège, Steel prod, Urban et studio Warehouse par Pytten et Erik Ljunggren. Mixé par Mike Fraser.

line up

Frost (nor) (batterie), Satyr (voix, guitare, claviers, arrangements)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
parfait

Aucune baisse d'inspiration à l'horizon : "Now, Diabolical" reprend les non couleurs de "Volcano" et y distille une aura mélodique que l'on n'avait plus vue chez le duo norvégien depuis le déjà lointain "Nemesis Divina". Compressée, froide, malsaine, rampante, la musique de Satyricon demeure terriblement cérébrale et calculatrice.... riffs nauséeux et tournants, breaks obliques et voix de cendre : Satyr assume le leg de "Volcano" avec conviction, discipline... mais aussi malice. L'album idéal pour conforter les nouveaux arrivants fumés au son du "Volcano", et la densité harmonique nécessaire à la reconquête des vieux fans, restés bloqués en forêt. Lettrage gothique, textes dorés et pochette baroque : "Now, Diabolical" renoue avec la séduction et l'onirisme sans perdre de vue les leçons cliniques de ses deux prédécesseurs : ce 6ème album, finalement, est le plus Satyriconnien de leur discographie. Une alliance magistrale de froideur, d'épaisseur suffocante, de détails harmoniques acérés et de rythmiques vicieuses; là où "Black Lava" trônait comme un cadeau après une heure de poussière, "To the mountains" s'impose comme la clôture logique d'un album triste et dense. Satyr a définitivement fusionné les notions d'arrangements et de production en un travail unique sur le son, ses recoins et ses épaisseurs : cuivres glauques luisant dans les ténèbres, murmures chromatiques, guitares superposées et effets d'épaisseur; "Now, Diabolical" est un album terriblement parfait. Tout y est pondéré avec une extrême précision : ici tu serres les poings, là tu kiffes ta race d'élite, ici tu remues la tête et maintenant tu larmoyes. Pas une seconde de doute, pas une once d'aventure, rien qui ne soit prémédité : Satyr maîtrise, complètement, incontestablement; il n'a plus rien du pauvre bougre qui se les gelait dans la neige avec l'épée au poing : il n'est plus que stratégie et calculs, général des enfers à l'abri dans sa tente. "Now, Diabolical" brille par son excellence, et ne prend donc aucun risque. Une synthèse impeccable des savoir-faire acquis; une leçon de sang froid, une pure démonstration d'achèvement. Aucune faiblesse, aucune erreur, tout y a été testé et approuvé : c'est la toute puissance de cet album, c'est aussi sa limite.

note       Publiée le samedi 10 février 2007

partagez 'Now, diabolical' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Now, diabolical"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Now, diabolical".

ajoutez une note sur : "Now, diabolical"

Note moyenne :        49 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Now, diabolical".

ajoutez un commentaire sur : "Now, diabolical"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Now, diabolical".

metaledge › mardi 10 septembre 2013 - 14:06  message privé !

Très bonne chronique, l'album ultime de Satyricon tout simplement, tout est bon dans ce disque ! Satyr a une excellente intonation, avec cet voix diabolique et puissante, le jeu de Frost et simple, mais il possède un groove incroyablement destructeur, et que dire des ambiances et des breaks imparables ! Rien a dire d'autre sur ce disque, il tourne énormément depuis sa sortie et tournera encore longtemps. Pour moi qui est un grand fan du groupe c'est l'album parfait, une maîtrise rarement atteinte pour un groupe de Black Metal ...

Note donnée au disque :       
vargounet › mardi 14 décembre 2010 - 18:09  message privé !

Bon album franchement. Après évidemment ça pisse pas très loin comme musique mais ça a le mérite d'être frais et simple, à mi chemin entre ambiances un peu sombres et catchy. Bref, j'y vois rien de génial mais décidemment rien vraiment blâmable comparé aux anciens. Age of Nero est un peu du même acabit même s'il est pas de qualité homogène.

Note donnée au disque :       
Eas › samedi 16 octobre 2010 - 09:52  message privé !

HEIN ? QUOI ? QU'ENTENDS-JE, QU'OUÏ-JE, QU'ACOUSTICAI-JE ? METS TES CAPS LOCK PUT1 §§§§

taliesin › samedi 16 octobre 2010 - 09:39  message privé !

Mais arrêtez de gueuler comme ça ;-)

Note donnée au disque :       
Stéphane › samedi 16 octobre 2010 - 01:40  message privé !
avatar

PAS AUTANT QUE LES CAPSLOCKS LOLILOL §§§

Note donnée au disque :