Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMythos › The Dark Side Of Mythos

Mythos › The Dark Side Of Mythos

8 titres - 52:52 min

  • 1 Rose X 8:13
  • 2 Trust No One 5:32
  • 3 X-Cursion 5:41
  • 4 The Truth Is Out There 6:16
  • 5 Mythos X 7:29
  • 6 I Want to Believe 7:54
  • 7 X-Traterra 7:27
  • 8 Zombies´S Supper 4:18

line up

Stephan Kaske: Keyboards, synthétiseur et programmation

remarques

Pour entendre des échantillons sonores et en savoir plus sur l’artiste, visitez son site web au : www.mythos-music-berlin.de

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique dark ambiant

Mythos est ce genre d’artiste qui touche à tout, qui aime élaborer des œuvres complexes avec sa panoplie d’équipement. Musicien de studio fort compétent, il a livré des œuvres intenses dans les années psychédéliques Allemandes. The Dark Side of Mythos est un titre aussi intriguant que sa pochette. Mais il n’y a rien là, comparé à la musique.
C’est directement des sous sol des enfers abyssaux que s’ouvrent Rose X. Des chants latins, entouré de sonorités animales lugubres, circulent autour de battements métalliques, comme l’horloge de la mort. Les intervalles ponctuent de courts moments atoniques où une âme est sacrifiée. Le tempo revient, plus affamé à la recherche d’autres âmes qui se faufilent entre les chants des moines aux dessins pas toujours catholiques. L’atmosphère qui règne sur The Dark Side of Mythos flirte avec la névrose satanique. Trust no One suit les couloirs de l’obscurité sur une séquence aussi coulante, qui évolue lascivement dans un environnement propices aux rythmes sataniques. X-Cursion ralentit le tempo avec un rythme allégé, sur une ambiance lourde, aux notes légèrement hypnotiques et un mellotron flûté. L’atmosphère dense et perfide, aux effets sonores sinistres et dérangeants, continue son évolution avec The Truth is out There. Un fabuleux titre au rythme lent à l’approche hypnotique avec des coups de cello à faire frissonner. Maître des atmosphères et des lieux, avec son approche systématique et très ciselé, Stephan Kaske nous tient sur le qui vive avec des rythmes lents et envoûtants. Il développe une ambiance tortueuse où l’on se sent traqué, mais aussi charmé. Prenons Mythos X; un titre sombre avec un rythme en saccade prolongé avec un sifflet synthétisé en arrière plan et des semi impulsions. Et on craque. On craque pour cette douceur diabolique qui flotte dans l’air comme une romance, alors que cela peut-être la mort qui souffle et qui tente de charmer les âmes encore innocentes, sur de belles strates stationnaires et enlevantes.
Le tempo de The Dark Side of Mythos continue toujours en diminuant pour épouser des ambiances atmosphériques aux souffles intrigants et pénétrants. I Want to Believe est un beau carrousel qui fuse 2 mélodies sous des tonnerres et des averses et des passages diaboliques, merveilleusement rendus par un cello très bien corsé. Cette fascinante spirale tournoie délicatement, sur un mouvement qui prend son intensité dans sa tonalité, comme un boléro inversé. Un moment totalement divin qui poursuit son charme intrigant avec X-Traterra qui l’éteindra dans les noirceurs de l’infini. Du fond des entrailles de feu parvient une étrange mélodie carillonnée, dont les accords semblent incomplets. Des chœurs se mêlent aux souffles rauques des démons qui tranquillement remontent à la surface, à mesure que Zombies´S Supper s’éteint.
Du mythique? De l’industriel? Du Dark Électronique? Je dirais tout et rien. Avec la compréhension que j’en ai, The Dark Side Of Mythos semble être l’album précurseur aux tonalités sombres et ténébreuses (remarquez qu’il y avait Mark Shreeve mais il n’a jamais été si loin) qui a conduit à des groupes comme Redshift, Ramp, Node et Jim Kirkwood. Un album sombre, éclectique entre l’industriel et le Dark Ambient qui évolue sur des modulations séquentielles aux ambiances d’une MÉ. L’atmosphère est tellement dense et mouvante, qu’on a l’impression que le rythme nous bouscule tout le temps, alors qu’il disparaît graduellement pour faire place à l’ambiance. Un album étrange, un voyage à l’intérieur des ténèbres méphistophéliques sur des processions envoûtantes. Un superbe album à se procurer, que l’on soit fans de MÉ, progressive et contemporaine.

Disponible chez www.mythos-music-berlin.de ou chez www.amazon.de

note       Publiée le vendredi 9 février 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The Dark Side Of Mythos" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The Dark Side Of Mythos".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "The Dark Side Of Mythos".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The Dark Side Of Mythos".

Phaedream Envoyez un message privé àPhaedream
avatar
Oui c'est le même, et si tu lis la chronique sur Mysteria j'y fais un petit rappel de sa carrière. Mais c'est plus que ça... Stephan Kaske est en solo depuis 1980. Il est le Bowie du Prog et de l'électronique variant chacune de ses oeuvres qui n'ont que l,obscur comme point de rencontre. De l'obscur symphonoqie. Très bon
Punkfloyd Envoyez un message privé àPunkfloyd
Mythos c pas le nom d'un groupe allemand des années 70 ?