Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMind Over Matter › On the Wings of the Wind

Mind Over Matter › On the Wings of the Wind

5 titres - 66:42 min

  • 1 Crossing Jamuna River (Balloonflight Of Our Fantasy) 10:59
  • 2 Mountain Thunder 14:53
  • 3 Journey To Brittany 14:37
  • 4 Fullmoon Desert 12:07
  • 5 Cloud Ghosts 11:48

line up

Klaus Hoffmann-Hoock: Électrique et acoustique guitares,Jerry Jones e-sitar, Rikhi Ram Sitar, Digital Mellotron Volker Kuinke; Flute & Flute à Bec

remarques

Pour entendre des échantillonnages sonores, visitez; http://www.mindala.de/

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique soundscapes ambiant

De délicats bruits de la nature ouvrent Crossing Jamuna River (Balloonflight Of Our Fantasy). Des insectes qui chantent, qui charment sur un clapotis d’eau. Avec le titre et la pochette, nous savons que nous survolons la rivière Jumani, par un moment paisible qui nous permet d’entendre aussi loin que le vent n’interfère. Le synthé flotte parmi les merveilleux souffles d’une flûte à bec.
La tranquillité de l’atmosphère, la fusion entre la flûte et le synthé sur les accords d’un sitar sont des moments d’apaisement unique qui s’étend aussi loin que nos yeux percent l’horizon. Klaus Hoffmann-Hoock est au paradis. Aussi haut que les nuages, lui et son comparse flûtiste, Volker Kuinke 2 fois champion Européen de montgolfières, sillonnent les hauteurs d’Asie à la recherche d’inspiration. Et sur cette première pièce, nous y sommes. On se ferme les yeux et la connexion ce fait. On a l’impression d’y être, de voir les images que la musique décrie si habillement, avec tendresse et émerveillement. C’est avec d’étonnants tonnerres que débute Mountain Thunder. Un titre à essence tribale avec ses percussions tablas qui flottent sur d’épaisses strates mellotronnées aux mouvements lascifs. Le bruit de l’eau qui coule, se mélange avec les souffles magiques de la flûte de Volker Kuinke, sur l’intro de Journey to Brittany. Une voix céleste s’élève parmi cette transition. Mi animal, mi humaine elle se mue en souffles éthérés, comme les passages synthétiques que le vent soulève au dessus des nuages. Flottant, avec de mélodieuses harmonies flûtées Journey to Brittany doit sa beauté à son environnement. Un étrange tic tac émerge d’un concerto pour insectes qu’un infime tourbillon carillonné enterre à moitié. Fullmoon Desert devient une superbe mélodie, sur un mouvement atonique, truffée de carillons et serpentins scintillants de notes harmonieuses qui spiralent avec tendresse. Cloud Ghosts ouvre sur des bourdonnements qui se joignent à de doux souffles flûtés. Bercé par des nappes synthétiques, à peine muable, cette lente procession progresse sur une belle basse sensuelle qui ondule une intonation animée de fines percussions tablas. Cloud Ghosts est un beau titre d’une douceur nostalgique qu’une belle flûte surdimensionne la beauté sur de splendides strates synthétiques qui soufflent dans une ambiance aux murmures hostiles.
On the Wings of the Wind est tout un voyage musical où Mind Over Matter trace un portrait romantique d’un bout de planète que nos yeux ne fouleront sans doute jamais, mais que nos oreilles auront vues, grâce à la perspicacité de Mind Over Matter.

note       Publiée le mercredi 31 janvier 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "On the Wings of the Wind".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "On the Wings of the Wind".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "On the Wings of the Wind".