Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKatatonia › Last fair deal gone down

Katatonia › Last fair deal gone down

11 titres - 50:59 min

  • 1/ Dispossession 5'39
  • 2/ Chrome 5'16
  • 3/ We must bury you 2'52
  • 4/ Teargas 3'25
  • 5/ I transpire 5'58
  • 6/ Tonight's music 4'22
  • 7/ Clean today 4'25
  • 8/ The future of speech 5'42
  • 9/ Passing bird 3'40
  • 10/ Sweet nurse 3'59
  • 11/ Don't tell a soul 5'42

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Recorded in various moments between April - November 2000 at Sunlight Studio. Produced, Mixed & Engineered by Tomas Skogsberg, Jocke Petterson & Katatonia. Mastered & Edited at Cutting Room by Peter In De Betou. Photography & Design by Travis Smith @ Seempieces. Tracks 1, 3, 4, 7 & 10 Music by Nyström Lyrics by Renkse. Tracks 2, 5, 8 & 11 Music by Nyström/Norrman Lyrics by Renkse. Tracks 6 & 9 Music by Renkse/Nyström Lyrics by Renkse.

line up

Jonas Renkse (Lead and Backing Vocals) - Anders Nyström (Rhythm/Lead Guitar, Mellotrone) - Fred Norrman (Rhythm/Lead Guitar) - Daniel Liljekvist (Drums) - Mattias Norrman (Bass)

chronique

Styles
metal
rock
Styles personnels
froid

"Last Fear Deal Gone Down" marque l'énorme progression de Katatonia depuis leurs premières productions. Le style du disque diffère notablement des deux derniers LP, bien que le coup de patte Katatonia soit toujours là pour transcender les compos, le son du groupe est, comme sur le Teargas EP, bien plus aiguë qu'auparavant, à tel point que tous les instruments semblent avoir été accordés une octave au dessus. Les percus, pour la première fois ne semblent pas avoir la seule place de base rythmique dans la musique du groupe. Elle sont même variées, parfois plus artificielles ("Chrome"), parfois plus éthniques ("We must bury you"). Jonas Renkse ayant décidé d'enregistrer lui même chant et choeurs, les vocaux sont assez aquatiques, donnant même parfois l'impression d'avoir été enregistrés dans une boîte en metal ("I transpire"). Les parties acoustiques sont devenus plus nombreuses, notamment dans les intros, en découle les excellents "Tonight's music" et "Don't tell a soul" et son intro presque jazzy. Anders Nyström ne change en rien son style, mis à part que sa guitare a un son plus saturé qu'auparavant, pas désagréable d'ailleurs. Au final, on obtient de nombreux morceaux excellents : "Dispossession", "Chrome", "Teargas", "I transpire", "Passing bird" et son passage lent complètement extra-terrestre pour ne citer qu'eux. En trois mots : vivement la suite !

note       Publiée le mercredi 30 janvier 2002

partagez 'Last fair deal gone down' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Last fair deal gone down"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Last fair deal gone down".

ajoutez une note sur : "Last fair deal gone down"

Note moyenne :        38 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Last fair deal gone down".

ajoutez un commentaire sur : "Last fair deal gone down"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Last fair deal gone down".

Dane › vendredi 15 août 2014 - 15:53  message privé !

J'ai tout de suite accroché à "Dispossession", trouvant la suite plus monotone mais après plusieurs écoutes, il est très bien ce disque. Pour moi Katatonia c'était "Brave Murder Day", je vais me pencher sur les autres.

Fryer › mercredi 13 octobre 2010 - 19:36  message privé !

Bien ado ça aussi pour le coup. Et toujours aussi délicieux.

Note donnée au disque :       
Spektr › vendredi 23 octobre 2009 - 21:08  message privé !

Un album qui passe vraiment bien, il réussit à garder un très bon niveau tout le long du disque avec des riffs réellement accrocheurs, une musique qui vous colle à la peau en somme. Peut-être trop facilement accessible, je ne sais pas si il franchira le cap des écoutes, à suivre.

Note donnée au disque :       
Thorn › mardi 22 juillet 2008 - 23:09  message privé !
Un pas de plus vers la lumière...ou plus exactement un pas de plus loin de la dépression pure qu'était Discouraged, ce qui ne l'empêche pas d'être très mélancolique. J'adore la prod sur celui-ci, le chant est...zarb
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › samedi 7 juin 2008 - 15:52  message privé !
avatar
"Dont tell a soul" putain !