Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNurse With Wound › Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella

Nurse With Wound › Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella

3 titres - 47:48 min

  • 1/ Two Mock Projections (6:20)
  • 2/ The Six Buttons of Sex Appeal (13:11)
  • 3/ Blank Capsules of Embroidered Cellophane (28:17)

enregistrement

BMS studio, Wardour St, Angleterre, September 1978

line up

John Fothergill (guitare, effets), Steven Stapleton (orgue, percussions, jouets, instruments, bande magnétique, bruit), Heman Pathak (claviers, piano, effets), Nadine Mahdjouba (voix), Nicky Rogers (guitare), Peter Hennig (piano)

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
avant garde > expérimental > noise

"Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella" (super titre qui fait gagner pas mal de lignes à un chroniqueur qui n'a pas spécialement grand chose à dire) est l'unique Nurse With Wound à se rapprocher encore de quelque chose d'un tant soit peu familier pour l'oreille humaine. Un format dans lequel il ne sent pas tout de suite largué et dont le fil conducteur est... la guitare ! Et principalement sur son premier titre, "Two Mock Projections". Aussi étonnant que cela puisse paraître, à ses prémices, ce lieu d'expérience collective qui deviendra très vite un espace totalitaire, s'encombrait encore de cet artefact hérité du rock et qui, il faut bien l'avouer, fait tâche au beau milieu de ces abstractions malades et angoissantes qui vont très vite définir l'identité même du groupe de Steven Stapleton. Un exercice finalement contre nature et qui, même sans connaissance au préalable de ce que deviendra leur carrière par la suite, trahit un habillage forcé, la cruche d'eau que l'on met dans son vin, pas spécialement pour aider l'auditeur à pouvoir mieux pénétrer l'oeuvre, mais pour se rassurer, par peur d'avoir fait le mauvais choix. Le vrai Nurse With Wound se révèle une fois débarassé de ce gênant invité sur la longue plage "Blank Capsules of Embroidered Cellophane" ; un cauchemar en noir et blanc mit en musique par des passionnés de musique qui vraisemblablement n'ont aucune connaissance des harmonies, ni aucun sens du rythme, mais qui savent parfaitement comment couper une barre de fer avec une scie à métaux, comment forer un trou dans un mur, comment mal ranger la vaisselle, bref, comment faire du bruit... Un happening sonore intéressant qui, même s'il s'exprime gauchement à travers les doigts inexpérimentés de nos jeunes anglais, prouve malgré tout que la musique, comme la vie, se fout pas mal de nos états d'âmes ; "Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella" perpétue l'acte musical, l'acte de créer. Et c'est là l'essentiel.

note       Publiée le samedi 20 janvier 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Chance meeting on a dissecting table of a sewing machine and an umbrella".

Klarinetthor › mercredi 14 décembre 2016 - 17:48  message privé !

Les pirates m'ont deja piqué mon tresor (ssssssssssssssssssssss!). Oui j'amene un pretre exorciseur d'eglise satanisées, promis.

Dioneo › mercredi 14 décembre 2016 - 17:06  message privé !
avatar

Je crois que Stapleton a demandé l'installation d'un trois-mâts vermoulu dans St Merry... Tu vas pouvoir exorciser ?

Klarinetthor › mercredi 14 décembre 2016 - 16:49  message privé !

J'espere que ce sera comme pour violoneuses, qu'on sera epuisés sur des coussins par terre a se faire des calins. J'ai pris mon billet (riche et beaubourg) pour les deux semaines, rendez-vous dans les fosses.

saïmone › mercredi 14 décembre 2016 - 16:12  message privé !
avatar

Y'a moyen (de se faire chier)

Klarinetthor › mercredi 14 décembre 2016 - 13:46  message privé !

NWW en concert a Paris le 21 mars (Sonic Protest, toujours). Dans mon lieu de cuite préféré (eglise St Merry)