Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFurze › Necromanzee cogent

Furze › Necromanzee cogent

7 titres - 72:31 min

  • 1.Seance
  • 2.For the lust of darkness
  • 3.Dodsrikets fremtred
  • 4.Leizla
  • 5.Necrosaint black metal
  • 6.Silver starlight
  • 7.Sathanas' megalomania

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à l'automne 2000

line up

The Reaper

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal atypique

Woe J. Reaper est une personnalité assez atypique dans le black metal actuel à en juger le layout de ses disques et le warning "Don't stop the Furzement" présent sur la réédition de son premier album "Necromanzee cogent", paru dans sa première version en 2003 chez Apocalyptic Empire Records et réédité en 2006 par Candlelight. The Reaper catégorise sa création en "Necro Saint black metal", ça ne veut absolument rien dire mais ça contribue au gimmick: le sieur se fout des conventions et trace son chemin. Un chemin assez personnel sur ce premier album. Furze alterne entre morceaux doomy lents et caverneux ("For the lust of darkness", "Dodsrikets fremtred") généralement longs de plus de dix minutes et pièces résolument plus black metal avec une voix assez originale (les excellents "Leizla" et "Silver starlight"). Une alternance qui passe remarquablement bien et qui permet d'aérer le disque pour éviter l'overdose et la linéarité. Le titre final "Sathanas' megalomania", oeuvre de 23 minutes, présente un morceau avec des claviers macabres en introduction évoluant par la suite vers un black metal chaotique, désorganisé et bordélique assez jouissif. Sur "Necromanzee cogent", Furze présente deux points forts: des compositions travaillées, efficaces et variées et des vocaux particuliers et très bien modulés. Un fort bon premier album qui met en avant un one-man band à l'identité déjà bien marquée.

note       Publiée le samedi 13 janvier 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Necromanzee cogent".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Necromanzee cogent".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Necromanzee cogent".

born to gulo › dimanche 17 octobre 2010 - 19:26  message privé !  born to gulo est en ligne !

pas son plus irrésistible, tout de même

Note donnée au disque :       
Redcrow44 › dimanche 15 avril 2007 - 03:39  message privé !
Je passais par là. Je n' ai pas encore écouté Necromanzee Cogent mais je me suis payé Trident Autocrat alors ok je suis hors-sujet mais j' ai trouvé ça tout simplement génial et bourré d' idées ou juste bourré peut-être aussi ok haha. Cela dit à mon humble avis le travail sur l' enregistrement est beaucoup plus balèze qu' on ne le croit et rien que le titre totalement flippant et d' une blackitude absolue " Scolopendraarise " vaut l' achat de l' album à lui seul. J' adore cette vague de Black bien tordu à la Krieg héhé.
kama › jeudi 18 janvier 2007 - 13:39  message privé !
Vas-y lache des noms...
end › mardi 16 janvier 2007 - 20:09  message privé !
Y'a des albums qui se sont mangés des notes bien plus merdiques alors que la recette était bien meilleur que ce truc. Pour le même style. Prenons ça comme une blague !
Brain damage › dimanche 14 janvier 2007 - 20:49  message privé !
ça commence par ce qui pourrait être un ivrogne imitant le son du didgeridoo avec sa gorge, puis une batterie martiale mais bien enfumée se pose, les grattes dissonantes arrivent, un orgue funèbre qui s'installe etc.. On commence a se dire qu'on a bien fait d'acheter cet album. ça enchaîne avec un black lent et plutôt inquiétant, parfois entrecoupé de passage mi-tempo, le tout dans un style assez personnel. Bref c'est bien prenant, ça pourrait plaire au amateur du goatlord de DT - avec ici un côté guignolesque plus prononcé. A tester.
Note donnée au disque :