Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Live Ottawa 1986

Tangerine Dream › Live Ottawa 1986

19 titres - 105:59 min

  • CD 1 - 1 Pilots Of Purple Twilight 5:13 - 2 Stratosfear 6:50 - 3 Akash Deep 13:12 - 4 Beneath The Waves 3:09 - 5 Zen Garden (Ryoanji Temple Kyoto) 4:59 - 6 Scuba Scuba 4:48 - 7 Coloured Rain 3:46 - 8 Piano Medley 4:29 - - CD 2 - 9 Dolphin Dance 7:02 - 10 The Velvet Garden 2:02 - 11 Ride On The Ray 10:53 - 12 Going West 5:46 - 13 Yellowstone Park (Rocky Mountains) 5:54 - 14 Underwater Twilight 4:25 - 15 Legend Leftover 3:36 - 16 Unicorn Theme 7:16 - 17 Piano Concerto #20 K 466 2:09 - 18 Rare Bird 4:37 - 19 Bois de Boulogne (Paris) 5:53

enregistrement

Live Ottawa 20 Juin 1986

line up

Christopher Franke (keyboards, synthétiseurs et séquenceurs), Edgar Froese (keyboards, synthétiseurs, mellotron, basse, guitare), Paul Haslinger: Keyboards, synthetiseur et piano

chronique

Styles
electro
Styles personnels
music Électronique berlin school

La 1ière portion des Bootmoon Series fut produite en 2004. Un total de 5 concerts; Montréal 77, Aachen 81, Paris 81, Sydney 82 et Ottawa 86 ont été sélectionnés pour être remasterisé et vendu en 10 000 exemplaires le concert, à des prix loin d’être une exemple. Je vous ai déjà parlé de Montréal 77, un bon concert, qui n’était pas mieux fait que son penchant des Tree, le Tangerine Tree Vol. 18. Même que ce dernier aurait pu être une production officielle, tant la qualité était bonne. Ce qui est loin d’être le cas avec ce Ottawa 86. Dans la série des Tangerine Tree, il y avait 2 catégories; les Trees, qui étaient des enregistrements de la console (soundboard) ou des très beaux audiences stéréos, et les Leaves qui étaient des enregistrements de seconde qualité, parfois c’est le seul enregistrement disponible. Ottawa fait partie des Leaves, ça vous donne une idée de la perception de la qualité du service de Bootmoon. Tout en sachant que de meilleurs enregistrements existaient (Cleveland et Brighton) TDI et Eddie ''Cashlow'' Froese ont donné leurs accords pour que Bootmoon produise un tel navet de qualité sonore, tout en sachant qu'on en possède de meilleurs. Pour l'éthique, on repassera! Et c’est là que le lien de confiance se perd. Lorsque l’on sait que son artiste préféré préfère les sous à l’intégrité artistique, il y a un problème. Parce qu’il n’y a jamais eu de déclaration d’affaires entre les 2 parties. Qui plus est, les pochettes des Bootmoon sont près de celles des bootlegs. Il y a peu d’informations et c’est plein de zones grises. Pourtant, ils ne sont pas des bootlegers. Ils ont leurs kiosques de vente à chaque concert de TD et ils ont eus leurs gros mots à dire pour faire arrêter la production et la distribution des Tree. La sortie de Preston 80, par Bootmoon a créé tout un émoi et ce fut le début du grenouillage de TDI pour faire cesser la distribution des Trees qui a 93 titres de très bonne qualité, dont une vingtaine sont d’ecxellentes qualités et 91 Leaves et crtains d’entre eux feraient rougir de honte certains distributeurs de bootlegs. Depuis 2002 c’est près de 195 titres qui ont été amassés, colligés et remasterisés par des fans qui ont fait un travail extraordinaire. J’avoue que j’ai un peu de misère à suivre TD dans son raisonnement, puisque ce sont ces fans là qui réussissent à maintenir le mythe vivant. Le seul mérite Ottawa 86 est d’être le plus complet des spectacles de 86. Au niveau sonore, c’est d’une pitoyable qualité. En dessous de moyen. Le son est étouffé et on y entend les commentaires assez clairs de l’audience. Disons que Stratosfear s’en ressent et c’est encore pire avec Bois de Boulogne, la pièce manquante sur Cleveland 86 et Brighton 86. Tout est flat et au même niveau. Les moments doux sont mieux et démontrent la piètre prise d’enregistrement. C’est une honte de mettre ça sur le marché. À date, cela n’a fait que discréditer la gang à Edgar. En toute honnêteté, ça ne vaut pas 1 sous et la version Tangerine Tree, qui est maintenant illégal, mais qui continue de circuler vaut bien cette version. D’ailleurs, selon les sources du milieu, c’est cet enregistrement que les gens de Bootmoon auraient choisi pour nettoyer et vendre. Eh bien la méthode semble avoir des ratées. Mais tout ça est très inquiétant pour les années à venir. Quelle vidange va-t-on essayer de nous passer? Est-ce que les bootlegs de qualité, les raretés que les fans et organisateurs de Tree, faisaient parvenir, en appui à ce projet, vont le faire avec Bootmoon? J’en doute. En ce qui me concerne Bootmoon va récupérer les meilleurs et va les vendre sans les retoucher, à gros prix. Des bootlegers autorisés par TDI, c’est un peu dérangeant. C’est incroyable de vendre ça, avec une sous qualité de ce genre. Moi je n’y toucherai pas, mais si un Live de 86 vous tente, il y a Brighton et Cleveland. Deux sources vraiment retravaillées par Jerome Froese, qui a fait un travail de géant. Mais pourquoi ne pas lui avoir donné le remixage d’Ottawa 86? Ça aurait coûté trop cher, paraîtrait-il! Faudrait faire comprendre à Froese et sa gang que leurs lauriers commencent à sécher sérieusement.

note       Publiée le mardi 9 janvier 2007

partagez 'Live Ottawa 1986' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live Ottawa 1986"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live Ottawa 1986".

ajoutez une note sur : "Live Ottawa 1986"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live Ottawa 1986".

ajoutez un commentaire sur : "Live Ottawa 1986"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live Ottawa 1986".

le mourm › dimanche 18 mars 2007 - 14:37  message privé !
Tout à fait d'accord. Ce disque est une véritable arnaque. Ils l'ont pris dans les "Leaves" et en plus c'est un des plus mal enregistrés! Cela dit, il faut que tu saches que même s'il y avait passé trois mois enfermé dans son studio, J.Froese n'aurait pas pu faire grand chose pour améliorer le son. C'est une prise audience, il est donc impossible d'enlever la sensation de "lointain". Quant aux commentaires des spectateurs, impossible aussi de les supprimer sans toucher à la musique, déjà bien faiblarde. Le mieux aurait été de ne pas sortir un navet pareil, tout simplement! Surtout qu'allaient suivre les excellents enregistrements de Brighton et Cleveland...
Note donnée au disque :