Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEvoken › Shades of night descending

Evoken › Shades of night descending

5 titres - 34:28 min

  • 1/ Intro
  • 2/ In graven image
  • 3/ Shades of night descending
  • 4/ Towers of frozen dusk
  • 5/ Into the autumn shade

enregistrement

Solid sound studios, décembre 1994.

line up

John Paradiso (guitare, chant), Nick Orlando (guitare), Bill Manley (basse), Vin Verkay (batterie)

remarques

claviers par John Paradiso & Tim Carlin.
La réédition 2009 est remasterisée et comprend en bonus les promos de 96 et 97, jamais sortis officiellement.

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
doom/death metal

Je vous parlais dans une chronique récente qu'il était temps de chroniquer des bons groupes de doom. Peut-être est-ce alors le moment de vous parler d'une des plus grosses entités en terme de doom/death metal, le bien-nommé Evoken. Tirant son nom d'un morceau de Thergothon, Evoken débuta au début des années 90, pour sortir cette démo, plus tard sortie sous forme de maxi chez Adipocere. Le label français a eu le nez fin sur ce coup (peut-être que l'abus de bière a écorché leur faculté à trouver des bons groupes par la suite ?). Quid donc de ces débuts, ce "Shades of night descending" étant devenu super difficile à trouver, et les gens connaissant beaucoup plus leur deux derniers albums. Et bien, à ses débuts, on sent Evoken tatonnant encore, proposant un doom/death de fort bonne facture mais encore dénué de cette ambiance et cette aura qui caractérisera le groupe par la suite. Pas encore de clavier (enfin juste quelques nappes de ci de là, toutes fort bien placées certes, mais trop timides), la guitare claire façon "eau qui tombe dans la grotte" n'est pas présente, le son profond, majestueux et réverbéré n'est pas encore poussé à son maximum... Non, Evoken, se contente de jouer un doom/death plutôt poisseux, lourd comme pas deux, jonglant aisément entre mélodies/Atmosphères sombres et passages "riffiques" d'obédience plus death metal (Autopsy par exemple). Du coup, ce maxi de plus de 30 minutes tout de même se révèle finalement fort classique, tout en restant d'excellente qualité, notamment quand on le replace dans son contexte. C'est aussi à vrai dire, l'album le plus accessible du groupe, les mélodies à deux guitares sont simples, le son poisseux et caverneux accroche immédiatement les plus sales des doomeux, les ambiances ne sont pas encore poussées à leur paroxysme, et pourtant, on se surprend à se balancer lentement au fil des rythmes pachydermiques distillés ici, à vibrer aux intonations gutturales de John Paradiso (signant ici son chant le plus gras), bref malgré son statut de "premiere réalisation", "Shades of night descending" surprend par ses arrangements, sa finition, bref par sa qualité de réalisation. L'ensemble du disque n'en finit pas de surprendre d'ailleurs et de montrer une orientation death/doom sale et évolué (qu'on retrouvera sur "Antithesis of light") avec un morceau comme "Towers of frozen dusk" dont le démarrage n'est pas sans rappeler les dISEMBOWELMENT et autres Winter, et qui sait évoluer vers un doom/death réveur et pesant, le tout avec un naturel forçant le respect. Bref, si on reconnait Evoken ici sans difficultés, il est plus difficile d'y voir le style qu'ils pratiqueront ensuite, même si un morceau comme "Into the autumn shade" se révèle annonciateur d'un album comme "Quietus". Inutile donc de se prendre la tête comme je viens de le faire à comparer les disques entre eux, et mieux vaut prendre ce "Shades of night descending" pour ce qu'il est, un excellent disque de doom/death old school, lourd, sale et délicieusement obscur... Le début d'une discographie remarquable...

note       Publiée le mardi 12 décembre 2006

partagez 'Shades of night descending' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Shades of night descending"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Shades of night descending".

ajoutez une note sur : "Shades of night descending"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shades of night descending".

ajoutez un commentaire sur : "Shades of night descending"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shades of night descending".

yog sothoth › dimanche 3 janvier 2010 - 15:29  message privé !  yog sothoth est en ligne !
avatar

Réédité par Displeased, je n'ai pas encore écouté les 2 démos bonus mais pour ceux qui n'ont pas les pressages d'origine, ça s'impose d'office

Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › mardi 20 mars 2007 - 12:56  message privé !
avatar
ouais ca va venir... putain de vie sociale :)
Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 20 mars 2007 - 12:41  message privé !
Vivement les chro des albums. C'est génial Evoken, on dirait la rencontre de la lourdeur de Neurosis avec la lourdeur des premiers Cathedral. En explosage d'ampli, ça bat egalement aisement disembowelment et consorts.
noar › mercredi 13 décembre 2006 - 16:39  message privé !
J'avais chopé ce mini chez Adipocère à l'époque. Un bon petit disque. "Towers of frozen dusk" est un peu le "maître étalon" ici; un titre haut en couleur avec alternant passages lourds mais rapides, ralentissments ultra pesants, mélodies mystiques et harmonies de guitares planantes. Sensation bizarre d'oppresion et de se faire écraser par une puissance surnaturelle. Déroutant!
Note donnée au disque :