Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDie Verbannten Kinder Evas › Dusk and void became one

Die Verbannten Kinder Evas › Dusk and void became one

cd • 9 titres

  • 1Dusk And Void Became Alive
  • 2Mistrust
  • 3Winter's Night
  • 4Unquiet Thoughts
  • 5Cease To Breathe
  • 6Praise Blindness Eyes
  • 7Virtue's Cloak
  • 8Moon Muse
  • 9Catharsis

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Protector (at) (musique), Christina Kroustali (chant).

remarques

chronique

Styles
heavenly
Styles personnels
dark atmosphérique et symphonique

Quatrième album du groupe, ce « Dusk and void became one » paraît sept après son prédécesseur « In darkness let me dwell ». Comme l’explique la biographie du groupe, cette longue pause n’était pas intentionnelle, le départ de l’ancienne chanteuse, la difficulté d’en trouver une adéquate pour le style de Die Verbannten Kinder Evas (Les enfants exilés d’Eve en français) et l’enregistrement de « Oath Bound » de Summoning en furent les principales raisons. Cette nouvelle chanteuse, Richard Lederer (aka Protector de Summoning) l’a trouvé en Grèce. Fan de Die Verbannten Kinder Evas à l’origine, Christina Kroustali apporte un ton plus émotionnel que précédemment. Cela à également permis au compositeur d’utiliser un certain nombre de voix doublées dans des tons différents conférant à la musique du projet autrichien une saveur polyphonique intéressante. Au niveau du style, Die Verbannten Kinder Evas évolue toujours dans une musique dark atmosphérique, romantique et onirique: une réelle invitation à sortir de ce monde physique tel que nous le connaissons. « Dusk and void became one » contient de fort bons titres comme « Mistrust », « Winters night » (où l’on retrouve les percussions caractéristiques de Summoning) et le symphonique « Ceased to breath ». On pourait croire l’intro de « Praise Blidness Eyes » sortie d’un album de Summoning. Ce «Dusk and void became one » est donc un disque apaisant, une invitation au rêve et à la méditation, une oeuvre de fort bonne facture bien que très classique dans ses structures et sa réalisation. Les fans du groupe ne seront pas déçus, quant aux autres, désireux de saisir l’autre facette du compositeur de Summoning, je leur conseille de l’écouter avec attention.

note       Publiée le samedi 9 décembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dusk and void became one".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dusk and void became one".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dusk and void became one".

viviane › mardi 26 décembre 2006 - 11:03  message privé !
oui, elle n'a que 19 ans et a une voix réellement envoutante! je suis d'accord avec aaricia pour le fait qu'il y a quelques longueurs, comme dans tout album de DVKE, c'est un peu le gros défaut dans les compositions du sieur Lederer
Aaricia › dimanche 10 décembre 2006 - 20:24  message privé !
Un superbe album, avec quelques longueurs mais réellement envoutant. La nouvelle chanteuse remplit son rôle à merveille, à seulement 19 ans (je crois), c'est impressionant d'émotion et de justesse!Je trouve cet album plus facile d'accès que les précédents, et les vocaux sont plus intéressants.Bravo à eux!
Note donnée au disque :