Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDark Tranquillity › The mind's I

Dark Tranquillity › The mind's I

12 titres

  • 1/ Dreamlore degenerate 2'44
  • 2/ Zodijackyl light 4'00
  • 3/ Hedon 5'37
  • 4/ Scythe,rage and roses 2'34
  • 5/ Constant 3'02
  • 6/ Dissolution factor red 2'08
  • 7/ Insanity's crescendo 6'52
  • 8/ Still moving sinews 4'42
  • 9/ Atom heart 243.5 4'00
  • 10/ Tidal tantrum 2'57
  • 11/ Tounges 4'54
  • 12/ The mind's eye 3'09

enregistrement

Recorded and mixed in Studio Fredman in the summer of 1996. Produced by Dark Tranquillity and Fredrik Nordström.

line up

Niklas Sundin (guitares), Fredrik Johansson (bass) - Mikael Stanne (vocals) - Anders Jivarp (percus) - Martin Henriksson (guitars) - Eva-Marie Larsson (female vocals)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
melodic death

Ah, là on passe aux choses sérieuses. Nos bonhommes de Dark Tranquillity ont décidés de lacher le death ultra mélodique de leurs débuts pour s'orienter vers un death metal à forts relents prog. Le rythme s'est foncièrement ralenti, et les compos sentent bon le labeur de ses interprètes. Les mélodies se sont faites, bien plus discrètes, pour n'apparaître que lorsqu'elle sont véritablement efficaces. S'en démarque les excellents "Dreamlore Degenerate", "Zodijackyl Light". La compo la plus lente de l'album, "Hedon", est peut être aussi la meilleure. Maintenant, si l'album bénéficie des bons côtés de la musique progressive, il hérite malheureusement aussi des mauvais : à savoir quelques morceaux vraiment pompants et manque de jus, où l'on a plus l'impression d'assister à un accordement qu'à une interprétation. La sublime voie d'Eva-Marie Larsson vient à nouveau nous prendre au tripes le temps d'"Insanity's Crescendo", d'ailleurs il y a de ces jours où je me demande ce que Dark Tranquillity aurait été avec des vocaux féminins. L'album se termine en douceur avec le plus beau morceau acoustique jamais écrit, j'ai nommé : "The mind's eye". Véritable petite merveille musicale, où le petit côté cristallin de la guitare vous emmenera le long d'une somptueuse mélopée vers les bras de morphée. Quel poète je fais.

note       Publiée le vendredi 25 janvier 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The mind's I" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The mind's I".

notes

Note moyenne        21 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The mind's I".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The mind's I".

oneincheman Envoyez un message privé àoneincheman
DT ou comment sortir deux bombes coup sur coup, en se renouvelant complètement...
enslaver_666 Envoyez un message privé àenslaver_666
Pour ajouter un peu à mon commentaire, j'ai acheté l'album en réédition et sur l'emballage du CD, il y avait un sticker qui qualifiait en gros cet album de "Dark Tranquillity's legendary third album". Je crois que Century Media y est allé un peu fort là.
Note donnée au disque :       
enslaver_666 Envoyez un message privé àenslaver_666
Il faut quand même avouer que le travail des deux guitaristes est impressionant et bien réfléchi. Leurs riffs font en sorte que "The Mind's I" est probablement l'album de DT qui sonne le plus typiquement suèdois. C'est juste que cette fois, leurs mélodies sont beaucoup moins inspirées et moins efficaces qu'à l'habitude. Ça reste quand même un album de qualité mais quand on connaît le reste de l'œuvre de DT, on a tendance à le mettre de côté rapidement. Pour faire une suite logique à la discographie du groupe, je crois que cet album aurait été mieux placé avant "The Gallery".
Note donnée au disque :       
enslaver_666 Envoyez un message privé àenslaver_666
Malgré les nombreuses critiques qui ne font pas grand éloge à l'égard de cet album et l'absence de classique dans sa track-list, à part "Hedon", j'ai décidé de l'acheté quand même. Après quelques écoutes je constate que mon avis sur cette troisième parution de DT est à peu près le même que la majorité du monde. Je trouve que "The Mind's I" est un album qui nous laisse constamment sur notre faim. Les morceaux commencent en général assez bien mais on aimerait qu'ils nous en donnent plus, qu'ils soient développé davantages, qu'ils nous accrochent. On prend donc l'habitude de se dire tout au long de l'écoute que la pièce suivante va peut-être nous en offrir plus mais non, ça reste là. Seule "Hedon" et "Insanity's crescendo" ont su me ravir complètement. Le reste fini par me laisser quelque peu indifférent. Certains titres semblent être là que pour remplir l'album. Pour critiquer un peu la production, je la trouve mal foutue (au niveau des percussions particulièrement). Surtout que j'ai l'impression qu'elle enlève toute la puissance que certains titres pourraient avoir.
Note donnée au disque :       
L-o-k-i Envoyez un message privé àL-o-k-i
Et bien même si c'est un bon album (dark t. oblige..) je trouve que c'est loin d'être leur meilleur album et puis le coté "death prog" jle vois pas, il était bien plus present sur The Gallery pour moi. Sur celui-ci ils se sont moins cassé le cul et penchent sérieusement sur le slaughter of the souls d'At the gates (c'est l'époque qui voulait ça apparement). Enfin bref ca reste du dark tranquillity donc ca reste excellent par rapport aux autres groupes "du style".