Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cult › Electric

The Cult › Electric

cd | 11 titres

  • 1 Wild flowers
  • 2 Peace dog
  • 3 Lil' devil
  • 4 Aphrodisiac jacket
  • 5 Electric ocean
  • 6 Bad fun
  • 7 King contrary man
  • 8 Love removal machine
  • 9 Born to be wild
  • 10 Outlaw
  • 11 Memphis hipshake

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Ian Astbury (chant, tambourin), Billy Duffy (guitares), Jamie Stewart (basse), Les Warner (batterie)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
heavy dark rock/ dark rock'n'roll

Le titre est clair, 'Electric'...Oui, d'accord, mais The Cult n'ont jamais été ni un groupe électro ni même acoustique...C'est vrai...Disons alors qu'avec ce disque, The Cult 'changent' de nationalité pour devenir des Américains. En fait, j'use d'une forme de style mais il est clair et évident, au vu de leurs précédents enregistrements, que plus qu'un changement de registre, 'Electric' représente un tournant dans la philosophie même de ses membres. Si 'Love' témoignait d'une certaine fidélité aux racines du goth made in England malgré des tentations rock'n'roll, 'Electric' rompt avec cette tradition pour jeter Ian Astbury, Billy Duffy et leurs collègues dans les bras d'un rock électrique engendré dans le heavy des 70's et le 'born to be wild' sonore des bikers américains (qu'ils reprennent d'ailleurs ici, de manière moyenne). Bonjour les bons gros riffs carrés, les beats martelants et directs, les gueules de rockers...et à priori, nos lascars semblent bien s'y plaire. Ian Astbury dont l'attrait pour la culture américaine, notamment celle des Indiens, n'a jamais été un secret, coule à merveille son timbre sensuel et grave dans le moule du rocker made in Route 66. Quelques ultimes relents goths se détectent à la loupe ('Love removal machine', 'Lil' devil') mais nous sommes ici plus proches de The Holy Barbarians (side-project monté par Ian neuf ans plus tard) que de Death Cult, encore que l'âme soit ici plus palpable et sincère; le Cult nouveau est né et celui-là à vendu son âme au dieu du rock'n'roll sans rien lui demander en retour...choix judicieux ? Chacun jugera selon ses goûts.

note       Publiée le lundi 27 novembre 2006

partagez 'Electric' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Electric"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Electric".

ajoutez une note sur : "Electric"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Electric".

ajoutez un commentaire sur : "Electric"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Electric".

Dioneo › lundi 16 décembre 2019 - 09:05  message privé !
avatar

Je me mets à celui-là d'une oreille un peu attentive - je le connais très mal, j'ai du l'écouter un coup y'a longtemps, Love étant le seul sur quoi j'ai scotché, que j'ai creusé encore et encore jusque là. Eh ben... C'est du hardrock seventies, en effet, du boogie, du rock à gros riffs à chaînes ! Beaucoup moins "aérien" que le précédent, le riff graisseux, les hanches déverrouillées... Et j'aime plutôt bien mais c'est vrai que ça peut surprendre ! Quant à trancher si ça "sent" l'influence américaine ou anglaise, comme débattu plus bas par certains commentateurs : ben comme depuis les années 60, ça sent les influences mutuelles et la bourre qui se tire dans ses musiques pour sonner plus "authentique" (et plus hype à l'époque sixties/seventies - mais en 1987 ça a dû surtout sonner ringard à bien des oreilles), entre bluesrock british, rock sudiste ricain... et au-delà oui : quelqu'un cite - à juste titre je trouve AC/DC plus bas, donc des Australiens-Écossais, il me semble qu'un autre cause de Danzig et là-aussi je vois le rapport, ouais. Sinon les Stones effectivement (circa Sticky Fingers), ptêtre le Blue Öyster Cult vite fait par moments, des gens sûrement moins côtés par ici genre Aerosmith voire... ZZ Top ? ... Puis oui, finalement : m'enfous de savoir si c'est ou non de bon goût/aligné sur quoi que ce soit, quand ça part dans des machins à la wha façon Electric Ocean. Je sens qu'il va avoir ses heures, celui-là, ici. (Bon, mais donc Love reste le premier qui m'a accroché et probable que je continue d'y retourner bien plus souvent qu'à celui-là mais bon... Content d'avoir passé le pas en tout cas).

Kronh › dimanche 21 décembre 2014 - 18:48  message privé !

Nan, 1 seule suffit!(de sphère)

Klarinetthor › dimanche 21 décembre 2014 - 18:39  message privé !

et le foot, 3 boules?

Kronh › dimanche 21 décembre 2014 - 17:22  message privé !

Aligner des 3 boules, je trouve ça amusant, moi, comme principe ;)

Klarinetthor › dimanche 21 décembre 2014 - 01:40  message privé !

personne ne m'a jamais invité à Candycrush à part des membres de ma famille; j'interprete le truc comme étant plutot doué pour choisir mes quelques amis.