Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTranquility › Core

Tranquility › Core

5 titres - 51:44 min

  • 1 Well Known Territories 5:13
  • 2 Overtones 8:22
  • 3 Aural Sediments 14:23
  • 4 Harbinger 11:00
  • 5 State of Hysteria 12:46

line up

Frank Makowski: Kawai K4, Roland Jupiter 8 (modifié), E-MU ESI32 Sampler Roland VP-330 Vocoder

chronique

Styles
musique électronique
musique électronique berlin school
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Plus de 5 ans après Tranquility, Frank Makowski nous présente Core. Son 3ième album solo sous le nom de Tranquility. Plus subtil, avec une violence musicale nuancée, Core est un solide opus où Tranquility mélanges de doux passages ambiants à sa névrose musicale de haut niveau. Une séquence nerveuse et rapide, comme il en pleuvait sur Deus Ex Machina, martèle l’intro de Well Known Territories. Incessant, le rythme pilonne de plus bel dans une atmosphère placide où un chœur virtuel ajoute une profondeur dans l’œil d’un cyclone abyssal. Le rythme tourbillonne avec pesanteur, échappant des strates synthétiques multi sonores, dont une superbe ligne flûtée qui valse sur une percussion séquentielle démente d’où fuse des effets sonores aux essences analogues des années 70. Le maelström s’amplifie sur une séquence circulaire qui aspire les striures, strates et coussins synthétiques qui disparaissent dans un tumulte profond pour les avaler dans un silence inquiétant. Overtones est un long passage ambiant qui débute sur un lointain bourdonnement qui amplifie et s’atténue pour filtrer un souffle rauque mélodieux, soutenu par des chœurs à peine perceptible. Les intonations se moulent aux structures évolutives d’un bourdonnement plus intense qui s’atténue sur un long dernier souffle. Subtilement, nous traversons la frontière d’Aural Sediments, sur les pulsations de ces souffles qui forment des bourdonnements moins intenses. De fines percussions dansent sur une peau soyeuse, feutrant leurs échos sur des résonances basses et menaçantes. Des notes claires voltigent à l’ombre des pulsations moulantes, alors que le passage s’inonde de strates synthétiques aux chœurs célestes. Une superbe série de notes serpentines séquencées circule parmi les riffs d’un clavier lourd, préparant une tornade multi séquentielle aux rythmes débridés dans un environnement statique. Un mouvement puissant qui se compare à une guerre de séquences et synthétiseurs. Nos oreilles sortent gagnantes de cette tempête électronique où une séquence pulsative ondule au dessus des multiples strates et ondes symphoniques qui se replacent en un mouvement plus coordonné, plus mélodieux. Un excellent titre qui quintuple son effet avec une bonne paire d’écouteurs. Harbinger poursuit sur l’ondée synthétique de Aural Sediments. Tout au fond, nous y entendons une voix, comme si quelqu’un serait perdu et demande l’aide. Les murmures sonores tissent la toile de fond d’un titre atmosphérique aux inquiétudes grandissantes. Il y a un court moment de superbe tendresse, lorsque des strates aux voix célestes flottent au dessus de ce vide intrigant. On a la vague impression que nos ‘’perdus’’ ont trouvés la porte paradisiaque. Poussé par le vent, une lointaine séquence bouclée ouvre State of Hysteria. Des percussions vaporeuses voltigent parmi cette séquence qui prend une tonalité plus grave. Une autre superbe séquence, à la TD, croise l’initiale qui s’enorgueillit de notes plus mordantes. Le rythme devient plus lourd, plus animé sur des trompettes séquentielles et des percussions nerveuses qui dévient le rythme, le rendant linéaire. Une séquence serpentine résiste à la modulation pour finalement être absorber par une arque sonore aux mouvements gracieux, à la robe plus dense, sur des percussions claquantes et des stries zigzagantes. Un pur délice auditif. Core est un album aussi puissant que Deus Ex Machina. Frank Makowski exploite la moindre parcelle sonore pour en faire un élément vital à l’évolution de ses rythmes. Ainsi, l’auditeur est cerné de tonalités insoupçonnées et de tangentes inattendues, multipliant surprises et enchantements. Il y a des moments extrêmement puissants dans Core qui en font un cd à part. Le genre de cd que tout amateur de MÉ devrait avoir, car c’est une œuvre majeure; un incontournable. Disonible chez Spheric Music: http://www.sphericmusic.de/

note       Publiée le dimanche 26 novembre 2006

partagez 'Core' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Core"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Core".

ajoutez une note sur : "Core"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Core".

ajoutez un commentaire sur : "Core"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Core".