Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLFO › Frequencies

LFO › Frequencies

  • 1991 - Warp, WARP CD 3 (1 cd)

14 titres - 54:43 min

  • 1/ Intro (2:24)
  • 2/ LFO (3:26)
  • 3/ Simon From Sydney (5:05)
  • 4/ Nurture (4:40)
  • 5/ Freeze (3:56)
  • 6/ We Are Back (4:47)
  • 7/ Tan Ta Ra (4:29)
  • 8/ You Have To Understand (4:04)
  • 9/ El Ef Oh! (3:49)
  • 10/ Love Is The Message (3:45)
  • 11/ Mentok 1 (4:17)
  • 12/ Think A Moment (3:30)
  • 13/ Groovy Distortion (3:29)
  • 14/ Track 14 (2:58)

remarques

Pochette réalisée par The Designers Republic

chronique

Styles
techno
Styles personnels
idm > bleep techno

Ce « Frequencies », en 1991, en plus d’être l’une des premières sorties de l’écurie Warpienne, était une comète dans le monde de l’acid. Il arrivait de très loin, et il y avait de la friture sur la ligne… Tout comme la plupart des disques de cet age d'or encore empreint de naïveté (Les Raves continuent d'être légales, et le 2nd Summer of Love de résonner dans les esprits), "Frequencies" est porté par un morceau phare, un tube dancefloor emblématique. Ici, il s'agit du brûlant "LFO", aux rythmiques saccadées préfigurant Aphex Twin, dont l'enregistrement fut un morceau de bravoure pour Mark Bell et Gez Varley : ils avaient mis trop de basses subsoniques, ce qui fit tout simplement exploser l'ampli du studio à trois reprises. Comme quoi l'adage "si c'est trop fort c'est que vous êtes trop vieux", radoté à l'époque de Nirvana, ne vient pas forcément du rock. La suite n'est autre qu'une succession de bombes techno-house visionnaires, aucune faiblesse. Aucun relâchement du rythme non plus. A première vue simpliste, bourrin, rentre-dedans voire franchement primitif, "Frequencies" a du nécessiter de longues heures de création vu la variété proposée ici. Poussez le son à fond (enfin, fort, parce que à fond, hum). Les infra basses font vibrer vos murs, les nappes de claviers stellaires (quand ce ne sont pas des clochettes comme sur "Tan Ra Ra") vous rendent rêveur, faisant oublier les beats qui virevoltent autour de votre tête. L'immersion est complète. "Think A Moment" commence comme "Where is my mind" avant de partir en jerk électronique sous LSD. Des humanoïdes sifflent une mélodie stridente qui nous rapproche de la douleur auditive. "We are back" nous en amène plus près encore. Les basses sont rudes, créées pour les raves; les aigus, douloureux. "Frequencies" regorge ainsi de mélodies biscornues, de rythmes tribaux, de disco songs pour habitants de la jungle, tel ce roboratif "Love Is The Message". Cela sonne à la fois faux et juste. Les effets de studio proches du dub côtoient les kicks de caisse claire saturée et les clochettes aériennes sur "Mentok 1". Mark Bell, 7 ans avant de façonner "Homogenic", voulait-il créer un disque qui remplirait toutes les fonctions, s'écouterait en rave ou en club, puis une fois arrivé à la maison, en s'endormant ou dessoûlant ? Aujourd'hui, cet album mythique n'a pas pris la moindre ride, comme tous vrais albums mythiques. A écouter l'intro, on se dit que les anglais avaient quelque peu prévu le coup : ils remercient, via un vocoder (procédé que les Daft Punk reprendront par la suite), les "Pioneers of the Hypnotic Groove", Phuture, DJ Pierre, Adonis, Fingers Inc, ce qui était prévisible. Plus étonnante est la phrase qui s'ensuit : "Brian Eno, Tangerine Dream, Kraftwerk, Depeche Mode and the Yellow Magic Orchestra, this album is dedicated to you." A bon entendeur.

note       Publiée le vendredi 24 novembre 2006

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

partagez 'Frequencies' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Frequencies"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Frequencies".

ajoutez une note sur : "Frequencies"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Frequencies".

ajoutez un commentaire sur : "Frequencies"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Frequencies".

Alfred le Pingouin › mercredi 15 octobre 2014 - 18:26  message privé !

RIP...

Klarinetthor › mercredi 15 octobre 2014 - 17:36  message privé !

oui c'est cool comme demarche; pas grand chose a jeter sur ce Frequencies, you have to understand flirte avec l'irritation, mais rien de trop grave. Sommet de la techno et fier rejeton de kraftwerk, certainement

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mardi 14 octobre 2014 - 17:18  message privé !

du coup je me fabrique une compile des morceaux de LFO periode Frequencies mais pas sur l'album, en attendant une hypothétique réedition 2CDS de l'album... si ça intéresse MP

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mercredi 21 décembre 2011 - 21:29  message privé !

sur qu'il doit être different, l'éléctronique dans les 90's ca évolue à une vitesse folle, comme le rap d'ailleurs. autrement je ne me fie jamais à l'avis d'un seul homme, le advance est bien côté globalement il me semble. sinon cet album est un des très rares que j'ai aimé quasi instantanément, j'en suis à ma troisième écoute et j'ai l'impression de le connaitre depuis toujours.

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mercredi 21 décembre 2011 - 21:22  message privé !

Le Advance est très différent et salement sous estimé par Dariev.

Note donnée au disque :