Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNecrophobic › The nocturnal silence

Necrophobic › The nocturnal silence

9 titres - 49:14 min

  • 1/ Awakening...
  • 2/ Before the dawn
  • 3/ Unholy prophecies
  • 4/ The nocturnal silence
  • 5/ Shadows of the moon
  • 6/ The ancient gate
  • 7/ Sacrificial rites
  • 8/ Father of creations
  • 9/ Where sinners burn

enregistrement

Sunlight studios, mars 93.

line up

David Parland (guitare, claviers), Joakim Sterner (batterie), Tobbe Sidegaard (basse), Anders Strokirk (chant)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death/dark metal

Seconde zone ? qui a dit seconde zone ? Mais vous savez mon bon monsieur, que pour qui a du goût, la seconde zone peut parfois se réveler fort goûtue ! En l'occurence ce premier album de Necrophobic, c'est un vrai petit bijou planqué au milieu d'un paquet d'immondices. Imaginez donc une copulation infâme entre des groupes comme Dismember, Entombed, avec du Unanimated voire du Dissection (The somberlain). Le résultat ? Un dark/death qui n'hésite pas à assombrir ses riffs typiquement death suédois, s'aventurant très souvent dans des leads obscures et damnées, variant les tempos et ambiances (brutales, mélancoliques, sombres...), proposant des structures efficaces et riches, bref la grande classe. Attention, si des influences black metal se font sentir de ci de là (on y retrouve d'ailleurs un futur Dark Funeral), "The nocturnal silence" reste avant tout un disque de death metal à l'ancienne, tout l'attirail traditionnel de l'époque est là : rythmique "à la suèdoise", riffs tremolo accrocheurs, son "made in Sunlight" (c'est fou comment ce son est immédiatement reconnaissable), riffs en power chords bien brutales... Mais Necrophobic a su, à l'instar d'un Unanimated (les deux groupes sont très proches dans leur optique, même si ce dernier se révèle moins violent et sombre) apporter une touche sombre, par l'apport de guitares claires mélodiques, de leads déchirant le ciel déjà bien obscurcies, d'une alternance finement dosée entre gros riffs thrash/death et mélodies plus calmes, et d'un sens de la composition indéniable. Attention, je vous parle de mélodie, mais n'imaginez pas des choses telles qu'on a pu l'entendre chez In Flames & co, il s'agit ici beaucoup plus de mélodies simples et sombres, couplées avec une rythmiques variable, dont l'effet est proche du morceau "Dismembered" de... Dismember. Difficile d'ailleurs de détacher un morceau en particulier, le niveau se montre très homogène, chaque morceau possédant son moment de gloire que l'on retiendra longtemps, bouche bée à la première écoute. Ceci étant dit, les deux premières minutes de "Awakening" devraient suffire à vous mettre dans le bain... Quoi qu'il en soit, "The nocturnal silence" fait partie de ces albums qui vont tourner à coup sûr pendant quelques années encore, par la qualité de ses riffs, la pertinence de ces breaks, la beauté et l'accroche de ces derniers, et surtout cette capacité à proposer un dark/death tout à fait à la hauteur des ténors du genre, et ce avec un son absolument énorme... Et en plus, c'est d'époque... Que voulez-vous de plus ?

note       Publiée le samedi 18 novembre 2006

partagez 'The nocturnal silence' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The nocturnal silence"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The nocturnal silence".

ajoutez une note sur : "The nocturnal silence"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The nocturnal silence".

ajoutez un commentaire sur : "The nocturnal silence"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The nocturnal silence".

Potters field › samedi 10 février 2018 - 12:00  message privé !

Le dernier a l'air de renouer avec le feeling de çui-ci, je me trompe ?

Dead26 › mercredi 10 août 2016 - 13:52  message privé !

Je sais pas pourquoi mais elle m’a toujours fait marrer cette pochette à la Deicide like avec ce gros pentagramme metal sur fond rouge qui se voit comme le nez au milieu de la figure. Mais je dois dire que sans regarder ce côté visuel satanique éculé, cet album il fait pas rire du tout. Chef d’œuvre du death suédois, ambiance bien evil, guitare qui sonne parfaitement avec de judicieuses mélodies. De loin le meilleur album de Necrophobic et qui traverse bien les années au milieu de la médiocrité death actuelle.

Note donnée au disque :       
metalgrave › jeudi 21 juin 2012 - 14:13  message privé !

un album fabuleux d'un bout a l'autre . malgré un son relativement soft . je dirais que c'est une sorte de LEFT HND PATH en plus clean . les melodies sont superbes et les riffs tres accocheurs . plus precisement je rangerais ce cd au coté de INTO ETERNITY de DESULTORY a ecouter une fin d'apres midi d'automne quand le soleil se couche

Note donnée au disque :       
merci pour le fusil... › lundi 21 avril 2008 - 14:03  message privé !
...ou à un anus grillagé.
The Gloth › dimanche 20 avril 2008 - 23:19  message privé !
Jamais entendu, mais la pochette et le logo font immédiatement penser à Deicide.