Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAgamon › Open up your eyes

Agamon › Open up your eyes

cd • 14 titres

  • 1Meditate5:24
  • 2Cover Boy3:48
  • 3Gentle Red2:18
  • 4Open Up Your Eyes4:14
  • 5Introverted Dirt4:18
  • 6All The Flowers5:57
  • 7Kneel Down6:20
  • 8In My Universal Dark6:08
  • 9Words3:32
  • 10Ugly Alien4:12
  • 11Naive Belief5:44
  • 12The Morning Star5:53
  • 13One Way Thinking8:32
  • 14Ride On My Pony4:02

enregistrement

Stockholm, Suède, juillet-septembre 1993

line up

Magnus Andersson (chant, choeurs, piano, mellotron, synthétiseur, tambourin), Eva Lindal (violon), Els-Marie Landin (violon), Ulf Edlund (violon), Amit Sen (violoncelle), Martin Palsson (trombone), Johan Eklind (trombone), Peter Adolfsson (basse, guitare, darbouka), Kjell Nordeson (glockenspiel, marimba), Mikke Rönnkvist (guitares acoustiques et électriques), Mats Öberg (chant), Morgan Agren (batterie), Ulrica Agren (choeurs)

remarques

chronique

Styles
pop
Styles personnels
not radio friendly

L'amateur de musique progressive est-il un énorme pigeon ? Une espèce de vache à lait dont le pis nourricier serait le portefeuille, ou devrais-je plutôt dire un âne bâté dont on obtient tout ce qu'on l'on souhaite en agitant vigoureusement sa carotte ? Parfois, je me dis que nous ne sommes pas loin du compte quand on songe au nombre de trucs qu'on arrive à nous refourguer. L'unique album du projet Agamon en est un bel exemple. Publié en 1993 sur le label Mellotronen, le même qui publia "Hybris" et "Epilog" de Änglagard ; difficile de ne pas commencer à se faire des plans. Un bref aperçu à la liste des musiciens impliqués porte rapidement notre attention sur deux noms ; ceux de Mats Öberg et Morgan Agren, du duo du même nom. À ce stade, il n'en faut déjà pas plus pour sentir monter en soi une forte poussée de fièvre, fièvre d'achat s'entend. De plus les rares commentaires que l'on peut trouver ça et là sur le net (où d'autre ?) laissent présager du meilleur ; on cite Zappa, les Beatles, Bowie, Hendrix. Bref, ça ressemble vachement au truc qu'on s'en voudrait à mort de ne pas avoir écouté. Bande de petits veinards : la frustration est pour moi, et je vous évite au passage un trou dans le portefeuille ! Entendons nous ; l'album n'est pas mauvais, mais c'est de la pop... Une belle pop sophistiquée, et rien d'autre. Les références précitées sont bien présentes, mais un peu gênantes aussi quand certains passages ressemblent carrément à du repompage en règle (la ligne de basse de "The Wind Cries Mary" sur "Introverted Dirt", par exemple, et beaucoup, beaucoup d'accords et d'harmonies que l'on retrouve telles quelles dans l'oeuvre de l'oncle Frank). D'un titre à l'autre, ça voyage pas mal. Et plus d'une fois, on se surprendra à entendre un morceau qui démarre en faux funk se terminer en rock, en passant par des plans reggae ou plus simplement pop, toujours. Peut-être trop empêtré dans ce qui ressemble à un hommage appliqué qui peine à s'assumer, "Open Up Your Eyes" est un album bourré de qualités mais qui a complètement loupé sa cible tout simplement parce que le public à qui s'adresse ce type de production ignore jusqu'à son existence. C'est pas prêt d'arriver, et ça ne changera rien.

note       Publiée le jeudi 16 novembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Open up your eyes".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Open up your eyes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Open up your eyes".