Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAntaeus › Blood libels

Antaeus › Blood libels

cd • 8 titres

  • 1Everything great is built upon sorrow [rot symbol]
  • 2Cyklic torture
  • 3Control and abuse
  • 4Colliding in ashes
  • 5Word as weapons
  • 6Here is punishment
  • 7Gates to the outside
  • 8Blood libels

enregistrement

Enregistré en juin 2006 au BST Studio

line up

Mkm (chant), Set (guitares), Servus (guitares), LSK (basse), ZVN (batterie)

remarques

Apparition de BST/Balrog ainsi que Arkdaemon et Amduscias de Temple Of Baal.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal chaotique

L'arrivée d'un nouvel album d'Antaeus, c'est un événement en soi. Déjà, parce que ça n'arrive pas tous les ans (3 albums en 13 années d'existence), ensuite parce que le groupe jouit d'un statut culte et d'une aura tout particuliers. Ajouté à cela un très charismatique chanteur/leader faisant partie des pionniers du black metal en France et un line-up assez instable, ce "Blood libels" est un de ces albums qu'on attend au tournant. Le précédent opus, "De principii evangelikum" sorti il y a quatre ans, possédait un son et un style singuliers. Ici, la production est plus aggressive et "explosive" (en comparaison avec son prédécesseur) avec un son de "mur de guitares" plus aigu. Les compos sont très compactes, d'un extrémisme rappelant le chaos de "Cut your flesh and worship Satan", leur premier album, en beaucoup plus maîtrisé et contenu. D'ailleurs, à l'image du deuxième album, le chant d'MkM est tout aussi contenu et dérangeant, mais en encore plus fort et intense. Ce qui frappe avec ce CD, c'est sa densité et cette impression de rouleau compresseur noir, très noir, qui ne s'arrête pas ou peu, avec des compos plus longues qu'à l'accoutumée, et cette maîtrise technique encore plus évidente. D'ailleurs, concernant l'artwork, la couleur rouge (par là-même, le sang), indissociable du groupe sur ses précédentes sorties, est beaucoup moins présente qu'auparavant, se limitant simplement aux mains ensanglantées et à la gourmette C.Y.F.A.W.S. de la pochette (sans oublier non plus le nom de l'album lui-même), le reste étant noir ; noir, macabre et chaotique. Il est aussi clair qu'avec les nouvelles recrues et l'expérience, Antaeus possède une capacité à créer des morceaux qui agressent sur la longueur, avec une très grande intensité générale (quel batteur !), un peu comme si on devait traverser une grande masse ultra-compacte et hostile. Aussi, et c'est à souligner, bien que l'album soit très brutal, ce n'est pas le bastonnage en règle qui prédomine ici, ce n'est pas cela qu'on retient, mais l'atmosphère générale pensante, suffocante et véritablement morbide. Ce sentiment est d'autant plus présent que les quelques parties, généralement au milieu des morceaux, plus "ambient", réalisées avec une guitare et quelques voix ajoutent du contraste à l'ensemble et renforcent encore plus à la fois l'agression, la lourdeur, la compression générale mais aussi cette atmosphère malsaine, Noire. Un très bon album, compact et brutal, à l'image du groupe.

note       Publiée le mardi 14 novembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blood libels".

notes

Note moyenne        28 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blood libels".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blood libels".

Klarinetthor › dimanche 20 novembre 2016 - 01:57  message privé !

Bon c'est en train de devenir mon album de l'année, petit a petit.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 15 novembre 2016 - 18:21  message privé !

il est pas mauvais, ce nouveau; assez rouleau compresseur et moins en contrastes que leurs albums debut 2000, mais il fait du mal par ou il passe.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 12 octobre 2016 - 22:17  message privé !

Peuchère le retour sorti de nulle part !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 29 novembre 2010 - 22:57  message privé !

une oeuvre majeure du black, tout est parfait.

Note donnée au disque :       
prypiat › jeudi 9 juillet 2009 - 18:14  message privé !

Après écoute, verdict : Nom d'un chien, quelle bande de boeufs ! Leur coté chaotique est franchement excellent... Seul problème : un peu long sur la fin ?

Note donnée au disque :